Sex Machine, de Hervé Love – roman porno et sexe virtuel

Cette semaine, dans les Lectures Erotiques de Charlie, on va parler sexe virtuel et réalité augmentée car c’est la thématique principale de SEX MACHINE, le premier roman porno d’Hervé Love (aka Henri Clerc). SEX MACHINE c’est aussi le troisième roman érotique de la collection Les Nouveaux Interdits, chez Media 1000. Jamais deux sans trois : encore une fois une jolie réussite que j’ai dévoré en 24 heures !

Christophe Siébert, en reprenant la voie tracé par Esparbec, nous montre que le roman pornographique, car ici on est pas dans l’érotisme mais bien dans le porno, peut être aussi excitant pour le cerveau du bas que satisfaisant pour le cerveau du haut.

Pour ce premier roman porno – érotique, Hervé Love nous plonge dans un monde fantastique ou tout, vraiment tout est possible : celui de la réalité virtuelle et des fantasmes infinis qu’offre la virtualité ! On découvre un monde aux possibilités infinies comme par exemple une scène autour du fetish furry assez exceptionnelle (1).

Le podcast de SEX MACHINE va crouler sous les fantasmes les plus fous. Alors si vous avez l’âme sensible ou l’oreille chaste je ne dirais qu’une chose … FUYEZ PAUVRES FOUS !

Sex Machine, réalité virtuelle + porno, un mariage heureux !

Que ce soit sur support papier, avec les bons vieux mangas porno, ou sur écran, avec les videos hentai et tout ce genre de délire, tout est possible ! Des personnages aux nichons disproportionnés, des monstres aux tentacules géants qui pénètrent de partout à la fois, des bites à taille titanesque, on peut tout imaginer car on entre dans le monde infini du fantasme !

Alors évidemment, ça s’arrête vite car au final, on ne fait que mater une video ou lire un manga. Oui mais imaginez ça en VR ! Un casque collé sur la tronche, vos fantasmes les plus fous se matérialisent devant vous ! Vous baisez qui vous voulez, de la manière que vous voulez !

SUR LE MÊME THÊME :   50 Nuances de Gras, lecture CULinaire et érotique

Voilà le projet fou qu’invente le personnage principal de Sex Machine ! Fabien se fait chier dans son boulot, voire dans sa vie. La seule chose qui le passionne, ce sont les hentai, justement, et les videos 3D qu’il crée où il met en scène dans des scènes de cul bien chaudes ses personnages préférés de jeux videos. Il préfère même le cul virtuel à la réalité, souvent décevante et si banale à ses yeux.

Poussé au cul par ses deux meilleurs potes, Fabien va créé un jeu de baise en réalité virtuelle ! Et il va pousser la réalité virtuelle jusqu’à ses plus extrêmes limites ! Et au passage, rencontrer la jolie Noémie, fan de cosplay, gameuse mais surtout affamée de sexe et vicieuse à souhait !

Podcast érotique de SEX MACHINE

Sex machine un 1er roman porno excitant et bien fait

Pour les réfractaires au virtuel et à l’informatique, rassurez-vous, l’auteur parle avant tout de sexe, de désir, il appelle une chatte une chatte et il sait maintenir l’excitation tout au long de la lecture. Et surtout, grâce à sa thématique, Hervé Love explore tout un pan de fantasmes et de fetish (2) que je n’ai pas croisés souvent dans mes lectures.

Il y a notamment une scène autour du fetish furry assez exceptionnelle ! Et qu’on soit fetish furry ou pas, ça marche ! Alors c’est quoi le fetish furry ? C’est quand on est excité par des animaux anthropomorphes (donc humanisés), genre Sonic le hérisson, ou le personnage de BD Black Sad.

Mais on croise aussi des pratiques plus fréquentes dans la littérature porno, comme le candaulisme (3), le dirty talk, la partouze, etc… En tout cas, Hervé Love déborde d’imagination et il arrive à créer des scènes de cul magnifiques qui mêlent fantasy et érotisme à merveille ! La scène de l’escape game version cul est assez incroyable aussi. Grâce à la VR, tout devient possible et Hervé Love explore cette thématique à fond ! Et, cerise sur le gâteau, il met en scène la capote ! C’est tellement rare que ça mérite d’être souligné !

SUR LE MÊME THÊME :   Lizzie et la magicienne - fin de la saga érotique

Bref, une jolie réussite je trouve ! On s’attache aux personnages, on rentre dans le jeu de leur désir, de leurs jeux malsains où la jalousie vient augmenter le désir…

Au passage, il y a quand même un joli message sur la tolérance, ce qui est toujours agréable, et sur le rapport qu’on a à la réalité. En somme, un livre bien écrit, excitant, original, et qui va élargir les horizons érotiques de ceux qui ne connaissent pas l’univers hentai et la flopée de fantasmes qui l’accompagnent !

LIENS & autres infos

  1. C’est quoi le fetish fury ? Une définition possible sur KINKLY (en anglais)
  2. Autour des paraphilies très “étranges”
  3. Le candaulisme c’est quoi ? Demandez à EVE
  4. Acheter le livre sur meshistoiresporno
  5. Facebook de l’auteur
Vous avez aimé ? Partagez !

Laisser un commentaire