Luna Rival, une “girl next door” presque comme les autres
Photo Alex Craig

“Elle avait tout juste 18 ans, elle était belle comme une enfant, forte comme une…” Ben comme une folle ! Car oui, Luna Rival est folle ! Pas d’internement pour elle, sa folie est douce, très douce ! Enfin façon de parler. Déjà les débuts de notre french phénomène en disent long sur la fougue qui habite la petite Bourguignonne.

Oui, moi aussi je viens de Bourgogne, mais Luna est native des Côte d’Or (Dijon), moi de l’autre coté de la rivière (L’Yonne). Luna Rival prend sa source aux racines du Porno alors que je reste, lascive, à paresser dans les plaines “soft” du divertissement pour adultes. Alors pas la peine de me demander de faire la même chose qu’elle, c’est un NO WAY absolu !

Luna Rival, le X dans le sang !

Pour moi, discuter pendant une heure avec Luna, c’est un peu comme pour un apprenti magicien boire son café avec Houdini ou Chris Angel ! On sait qu’on ne fera jamais comme lui / elle mais on va avoir à faire à une personnalité extra-ordinaire, au sens propre.

Rendez vous compte, tout juste 18 ans et paf, elle devient camgirl. Pas le temps de s’endormir dans le train train quotidien, elle débute quelques mois après le porno lors d’un shooting photo lingerie. On reste dans le soft, un show webcam solo mais filmé par une équipe.

Mais voilà, Luna, avec son air de petite fille trop sage, est en vérité un petit diable ! Bon faut dire qu’elle a commencé à mater du porno à l’âge de 11 ans et que son arrivée dans le monde du X ne doit rien au hasard puisque c’était vraiment un choix de sa part.

Rappelez-vous, Luna a eu 18 ans fin janvier 2015 et débute les livecam dans la foulée, début Février… Presque pour la Saint Valentin ! Si c’est pas une preuve d’amour ça !

coccinelle gotlieb

Pourquoi faire soft quand on peut faire hot !

Du coup le côté shooting photo, livecam filmé c’est sympa mais c’est un peu mièvre… Oh ben si je me faisais un premier porno avec French Bukake…

Voilà, voilà, je vous laisse regarder les films de cette prod. Comment dire… Y a plus souple !

La suite de la carrière de Luna Rival est fulgurante. Et cette suite est déjà longue, intense et pas forcément donnée au commun des mortelles.

Plus de 150 scènes déjà tournées, Luna tu me diras le décompte exact. Du soft, j’en ai pas trouvé, du hard voire du extrême par contre c’est facile.

La triple anale c’est quand même pas tous les matins

Luna te sort ça trop easy. Comme qui rigole. Moi j’aurais dit “la pizza c’est une fois par semaine”, elle c’est la triple anale. Les deux spécialités sont goûtues quand elles sont bien faites mais dans les deux cas il ne faut pas en abuser !

Je commence à avoir un peu l’habitude de discuter avec des camgirls ou des stars du X. En général la parole est assez fleurie et donne des choses assez improbables à une terrasse de resto.

J’ai souvenir de quelques serveurs devenant cramoisis en écoutant insidieusement des conversations entre moi et d’autres actrices X.

Mais j’avoue que j’ai été bluffée par le naturel et la simplicité de la miss Luna. On pourrait croire que le côté teen super innocente est une posture d’actrice mais chez Luna, c’est vraiment sa nature profonde. Elle te parle de trucs vraiment de dingue et enchaîne sur la vie des petits lapins roses avec un sourire candide et un naturel désarmant

Interview de Luna Rival, la vidéo

photo de jaquette Alex Craig

Luna Rival, une girl next door (pas) comme les autres

Naïvement je croyais qu’elle avait une préparation physique particulière pour réaliser ses tournages SM ou ses performances sexuelles hallucinantes. Je l’imaginais faisant du yoga spécial détente rectale (ça existe) ou faire des courses de fond, le sport idéal pour pouvoir “encaisser” ce qu’elle prend.

Pas du tout ! Luna a le porno extrême en seconde nature semble-t-il. La teen est 100% nature. Pas de tatouages, pas de silicone ni de botox. Elle est comme sa parole, simple, fluide et “nature peinture”.

C’est une des facettes que j’apprécie d’ailleurs chez elle, remettre le côté “girl next door” des début de la webcam adulte en avant. Pas de chichi, pas de tralala ou de grand show bien étudié.

Comme Thiffany Doll, qu’elle aime beaucoup, et pas mal d’autres actrices porno, Luna aime les plaisirs simples loin des écrans et des lights. Elle est à la vie comme face à la caméra simple et folle. Simplement insouciante et nature. On l’aime, on vient la voir, on se régale et puis basta !

Vous pouvez également retrouver l’interview de Luna Rival sur le site de M’sieur Jeremy pour en découvrir plus sur celle qui a ramener un peu de simplicité dans ce monde trés tendu du porno.

Moi je vais vous préparer une autre interview d’une actrice X parmi les plus connues de France en attendant que Luna Rival descende de son avion et qu’on aille manger un bout ensemble… On habite pas si loin finalement.

Ma sélection de films X avec “Loup Rival”

Voir ma chronique ciné de Baise à la Française

Laisser un commentaire