• Post comments:1 commentaire
  • Reading time:8 mins read

Cette semaine j’enfile ma blouse de “mètre” (62) du sexe et vous propose de survoler les contrées sulfureuses du KINKY SEX. Un domaine de la sexualité flou qui regroupe énormément de visions différentes sur l’intimité. Alors c’est quoi le kinky sex ? Vos pulsions, votre sexualité est-elle une perversion ou simplement décalée ? Des questions intimes que j’ai posées aux “inconnus des réseaux” par vidéo. Vous verrez les réponses sont, comme souvent, riches de vos différences.

Avant même de commencer ce survol du monde KINKY je voudrais préciser que je ne me place pas du tout en mode “mooooâ je sais”. Je ne vais pas vous dire ce que c’est le KINKY SEX mais plutôt vous proposer des pistes pour que vous définissiez par vous même ce qui est KINK et ce qui ne l’est pas !

Le terme KINKY SEX décrivant une sexualité hors-norme avouez que ça serait bizarre de l’enfermer dans une définition par essence normative non ?

kinky-sex-fetish-jupe-bdsm-vinyle

Le kinky sex : perversion sexuelle ou sexualité libre ?

Alors déjà définir un terme anglais pour nos mentalités françaises c’est pas évident mais en plus définir un terme qui se veut, par essence hors des normes c’est carrément mission impossible je trouve. Pour faire simple et généraliste je vous dirais que le KINKY SEX c’est tout ce qui concerne la sexualité hors des conventions.

Mais voilà c’est quoi les conventions ? Rien de plus personnel en vérité qu’une convention. Par exemple j’ai une amie pour qui sucer est vachement plus intime que se faire enculer !? Dans le même genre d’idée je suppose que ce qui est normal, dans la norme, pour un fervent catholique est très éloigné de ce qui est normal pour un fervent adepte du divin marquis.

Au passage et pour taquiner le goujon, le terme KINK vient de l’argot américain et décrit quelque chose de tordu, vicieux, réellement pervers. Il a été généralisé aux sexualités non conventionnelles dans les années 70 et servi au prestigieux (et non moins rempli de salopard.e.s) AMERICAN PSYCHIATRIC ASSOCIATION pour qualifier la sexualité gay et lesbienne. Vous voyez l’idée …

Heureusement la communauté Gay et Lesbienne étant d’une résistance, d’une résilience et d’un humour du désespoir qui devrait tous nous faire mettre genou à terre pour leur rendre hommage, a su, comme d’hab, récupérer l’insulte et en faire un mouvement qui touche maintenant toutes les orientations et pratiques sexuelles.

Le kinky sex, un monde vaste et non homogène

En 2007 le journaliste dépendant et théoricien de musique apocalyptique Samuel Degasne proposait une liste tout à fait non-exhaustive des pratiques afférentes au kinky sex. Dedans vous allez retrouver des pratiques qui sont régulièrement mises en avant sur le site ou à travers les podcast de lectures érotiques comme les fétichismes, l’exhibitionnisme, le bondage, la fessée ou le fist-fucking.

Mais le Kink sex ne se limite pas à ces “perversions” fort agréables et relativement sages. Les KINK (déviations) vont regrouper tout ce que la psychiatrie américaine juge être paraphilie et qu’elle essaye de traiter en tant que “perversion de l’âme”. Vous noterez l’importance des “”.

Je vous laisse regarder la liste à laquelle on pourrait rajouter les gang-bang, le bukkake, l’amoureux de Hentaï et tout, vraiment tout ce qui n’est pas la chose commune. Vous allez voir que le monde du KINK SEX est aussi vaste que la morale est étroite.

Exhibitionnisme, voyeurisme, échangisme, sadisme (plaisir de faire mal), masochisme (plaisir d’avoir mal), bondage (s’attacher), scatophilie (excréments), urophilie / ondinisme (urine), crachat, émétophilie (vomi), hygrophilie (matières humides), acomoclitisme (rasé), acrotomophilie (personne amputée), auto,epiophilie (couche-culotte), axilisme (aisselles), chronophilie (âge différent), cryophilie (froid), exobiophilie (extraterrestres), fétichisme (objet), fist-fucking (poing), coît intercrural (cuisses), frottement, gérontophilie (personnes agées), godovisme (exhibition à cheval ou à bicyclette), harpaxophilie (vol), hiérophilie (religion), klysmaphilie (lavement), lactophilie (allaitement), lictiophilie (léchage), maIeusophilie (femme enceinte), nanophilie (nain), nécrophilie (mort), nécrodendrophilie (arbre mort), pédiophilie (poupée, jouet), pédophilie (enfant), podiaphilie (soubrette), podophilie (pied), pygmalionisme (statue), scopophilie (spectacle, film), sidérodromophilie (train), sitophilie (nourriture), somnophilie (sommeil), spermophilie, tératophilie (déformation), trichophilie (poils), trimammophilie (3 seins), vampirisme, zoophilie.

Samuel Degasne – 2007

On est tous le KINK de quelqu’un !

Et oui toi aussi tu es KINK ! Tu aimes la fessée, tu es kinky. La passion des high heels te dévore, bam kinky ! Tu raffoles du lait de femme, tu aimes te frotter contre des arbres morts ou des passant.e.s dans le métro, tu fais aussi partie de la grande famille du kinky sex !

A ce sujet le frotti frotta contre l’arbre mort t’amènera pas au poste de police. Par contre sur un humain : 9 fois sur 10 c’est une baffe en plus du classique “Police, menotte, prison”. Au vue de l’ambiance actuelle je suis pas sure de dire “Mais c’est rien c’est juste un peu kinky” ça soit suffisant !

kink-sex-liberte-d-exister

Le consentement fondement de la liberté de dévier

Pour sortir le KINKY SEX de son aspect psychiatrique et pathologique la communauté “déviante” a été une des premières à mettre en avant le consentement explicite. Dans le monde du kinky sex tout est permis, tout est libre. La seule règle sera un consentement absolu et ferme de tous les participants !

La moindre hésitation est de facto un non. Il n’y a pas à se poser plus loin la question. TU hésites JE m’arrête ! C’est sur ces bases là que la liberté du kinky sex se développe

Alors, où est la morale dans le kinky sex ? Ailleurs j’ai envie de dire ! Où sont le jugement, les échelles de valeurs, les conventions, en gros tout ce qui fait notre “belle société civilisée” ? Dans ton cul ça te va comme réponse ?

N’oubliez jamais que les conventions, les normes, c’est comme le trou du cul et les opinions politiques : on en a tous une mais on est pas obligé de l’imposer aux autres ! Fut-il superbe comme le mien (le trou du cul)

Votre sexualité est-elle kinky, simplement fetish ou réellement classique ?

Retrouvez cette interview indiscrète sur la chaine YOUTEUB de CAM4

OSONS libérer la parole sur la sexualité. Chaque mois, CAM4 vous donne la parole… Prenez la !

Soutenez, écoutez, abonnez-vous : Soyez un Charlie’s Angels

Pour vous c’est quoi le kinky sex ?

Donne moi ton point de vue, pose des questions

le sexe kinky, un style de vie ou un look ?

Parce que tout est toujours récupéré par le système le kinky sex est passé de style de vie à simplement un look. Il s’affiche et se revendique presque. Maintenant c’est très “hipe” d’aller dans une soirée kinky. Les nuits parisiennes foisonnaient, coucou msieur confinement, de soirée fetish, bondage, les écoles de cordes (kinbaku) “popent” comme du pop-corn, les sites pornos, les look et modifications corporelles les plus hallucinantes couvrent les réseaux et les sites dédiés.

Cependant j’ai l’impression qu’il y a un énorme décalage entre ce que pratique au quotidien une minorité et la place médiatique que cette pratique prend. Les journaleux, les réseaux sociaux aiment le “freak”, les “monstres” sont vendeurs ! Leur liberté dégoûte autant qu’elle fait envie. La folie qu’ils s’autorisent fait le buzz en adulation comme en clash stérile. Pourtant, en province, il y a un décalage je trouve entre ce qu’on dit faire et ce qui est réellement vécu dans la vie de tous les jours.

Mais plus que tout à travers les photos instagrammé de filles superbes aux dents et corps affutés où est la joie d’être ENVIE – EN VIE ? Dans ces hués sur un encordage trop (s)explicite ou cette griffure que certains veulent voir comme de la torture, où est l’esprit du KINKY SEX ?

Le transgressif fait le buzz en émoustillant le viewer mais où est la liberté ? Où est la tolérance absolue ? Où est l’acceptation de l’autre dans tous ses aspects et toute sa différence ? Où est le respect qui est à la base du mouvement kinky sex ?

Pour aller + loin

Pour participer à la prochaine interview indiscrète, contacte moi par mail.

Liens & infos autour de l’interview coquine

livre-kink-sur-la-sexualite

Je vous conseille de lire l’article KINK is part of my identity (ou sa traduction française sur pdf). A lire aussi le livre KINK stories (anglais) édité chez R.O. KWON et cet article sur THE GUARDIAN (anglais)

  • Samuel Degasne est, comme il le dit lui même, “journaliste dépendant & théoriste musical”. Il oeuvre notamment au magazine ROLLINGSTONE. Lire sa réflexion autour du kink sex sur son site perso
  • BUKKAKE : de mémoire un ami Japonais me disait que bukkake se dit d’un plateau repas avec plein de chose dessus. Au vu de la pratique occidentale on est pas si éloigné du coté culinaire et du “beaucoup de choses différentes”
  • Une minorité pratique le kinky sex : Il y a quelques années lors de ma visite à l’atelier de Mademoiselle ILO, une créatrice de superbes tenues latex colorées, elle me disait surtout exporter à l’étranger mais qu’en France il n’y avait pas plus de 500 personnes vraiment fétichistes du latex. 500 personnes sur 65 millions …
  • Le kinky sex sur wikipédia : le sexe tordu a sa page et elle est plutôt bien faite

CAM4 est une plateforme de livecam, un site accueillant et servant d’intermédiaire entre les camgirls/camboys et les viewers (clients). Mais CAM4 est une des rares plateformes à s’intéresser aussi à la sexualité, via des sondages réguliers par exemple en 2015 / 2017 / 2018 ou à travers les micro-trottoirs coquins qu’ils font dans toute l’Europe – VOIR LA CHAINE YOUTUBE de CAM4 France

Vous avez aimé ? Partagez !

La publication a un commentaire

  1. Jmac

    moi j’ai fait ma kinklist via le site nouveaux plaisirs…
    Peut etre pas mal de mettre ce lien dans l’article?

Laisser un commentaire