• Post comments:0 commentaire
  • Reading time:10 mins read

Les lectures érotiques reviennent une fois de plus vers EVE DE CANDAULIE pour une relecture de son second roman autobiographique, L’infidélité Promise. Cette semaine on va donc parler CANDAULISME, infidélité voulue, choisie et jouissive. Encore une fois les bonne moeurs, la morale puritaine et le conformisme binaire vont prendre cher dans la face, mais que voulez-vous, quand on aime, on ne compte pas… N’est-ce pas, messieurs et mesdames les mono lovers !

Oui je sais, c’était un coup bas, mais comment m’empêcher de penser que si « quand on aime, on compte pas », ben pas mal de gens doivent pas beaucoup aimer parce que voilà ce qu’ils comptent …

Mais revenons au podcast érotique de cette semaine et à son autrice, la belle EVE DE CANDAULIE. Il n’y a pas très longtemps, je consacrais deux épisodes de mon podcast érotique à UNE INDECENTE LIBERTE, le troisième et dernier opus de la saga d’Eve autour de sa vie candauliste. En cherchant les liens internes, j’ai soudain découvert que les précédents podcasts dataient de 2016, juste avant que je débarque avec une joie toujours présente sur PODCLOUD, et que leur qualité était largement en dessous du niveau actuel. Du coup, paf ! Je vous offre un nouvel extrait d’un témoignage simple, presque naïf, et tout sauf prosélyte de ce qui pourrait en séduire plus d’un.e, si on osait s’affranchir de nos limites.

Eve de Candaulie & le candaulisme

Avant d’aller plus loin, deux mots sur la belle Eve, l’Autrice, et sur le Candaulisme, qui n’est pas une région de Tchétchénie orientale. Et après, promis, je vous parle de l’Infidélité Promise, son second roman, journal intime, confession, à vous de choisir la case dans laquelle vous voulez le ranger.

Eve de Candaulie est une libertine bien connue sur Paris, candauliste affirmée et amatrice de gang bang, particulièrement avec plein de beaux blacks sculpturaux … Eve de Candaulie tenait (et tiendra peut-être un jour) aussi un blog, où elle parlait Cul mais aussi #CULture, d’ailleurs j’adorais ses posts SexActu, un petit article qui paraissait tous les mois et qui regorgeait de liens vers des videos, des articles, des expo parlant de sexe artistique ! Eve de Candaulie est curieuse, gourmande et ça se sentait vraiment dans son blog.

Le candaulisme en quelques mots

Alors alors, si vous n’avez jamais entendu ce nom, le candaulisme c’est le nom qu’on donne à un type de relation libertine. Une relation où l’un des partenaires est hautement excité par le fait que l’autre le « trompe ». Et oui, si tout le monde est d’accord, est-ce que ça s’appelle encore tromper ? Mais ça, c’est une autre histoire … A partir de là, tout est envisageable.

Eve et son mari sont un couple candauliste, et c’est Monsieur qui adore que sa femme ait des relations sexuelles avec d’autres. Mais Eve et son mari aiment varier les plaisirs … Des fois Monsieur assiste aux ébats de sa femme en restant voyeur, des fois il participe, des fois il n’est pas là du tout mais profite des détails que sa douce et tendre lui livre, de retour à la maison.

Podcast érotique de l’infidélité promise

L’Infidélité Promise, roman autobiographique

Eve et son mari sont donc candaulistes, c’est quand même mieux et plus simple vu que le candaulisme, c’est un peu le coeur du sujet des livres qu’écrit Eve de Candaulie. Son premier livre, « Mon Mari Est Un Homme Formidable », dont j’avais lu des extraits lors d’une précédente LECTURE EROTIQUE, raconte un peu les débuts de leur histoire, et livre une succession de tableaux libertins, Tranches de vie candauliste aurait pu être le sous-titre de ce 1er livre. Dans « L’Infidélité Promise », Eve de Candaulie nous narre un autre pan de sa vie, s’attaquant ainsi à l’ultime tabou du libertinage, le jour où elle est tombée amoureuse …. d’un amant !

Eve nous raconte sa vie, pendant une année entière, de la rencontre avec cet amant, qui lui est présenté par son mari, en passant par l’irruption soudaine et inattendu du sentiment amoureux, jusqu’à … héhé, j’vais quand même pas vous raconter la fin, non ?

Soutenez, écoutez, abonnez-vous : Soyez un Charlie’s Angels

L’infidélité promise, autobiographie d’une libertine

Eve écrit des livres autobiographiques donc toute ressemblance avec des événements ou des personnes réelles est purement intentionnelle ! On découvre d’ailleurs une partie des milliers de texto échangés par Eve et David, son amant. Eve livre simplement son expérience, son témoignage. Elle a vécu ce que bon nombre de libertins s’interdisent : tomber amoureux. Oui, parce que l’infidélité de corps, d’accord, mais quand y a des sentiments au milieu, ça fait quoi ?

On embarque avec Eve de Candaulie pendant un an, on la suit quand son coeur tambourine fort. Quand elle rosit comme une jeune adolescente, qu’elle pleure aussi, qu’elle jouit, encore et encore ! Car l’infidélité d’Eve est promise à son mari, mais aussi à tous ses amants. Même si parfois, embarquée par le sentiment amoureux, ce sentiment physique qui fait papillonner le ventre et battre le coeur plus fort, il lui vient des envies d’exclusivité, Eve se prend à rêver de garde partagée. Entre son mari et son amant.

Un journal intime qui manque parfois de confession

Le second livre de Eve est agréable à lire, et perso il m’a amené plein de questionnements et j’avoue un peu de frustration aussi. Pour moi, L’Infidelité Promise ressemble vraiment à un journal intime, mais il me manque un peu de sentiments justement. Alors certes, ils sont présents, certes au fil des pages, je comprends bien qu’Eve tombe amoureuse et qu’elle devient presque obsédée par son amant.

Mais dans les moments de doute, d’égarements, il manque, pour moi, un peu d’intériorité. Il me manque aussi des éléments sur les répercussions de cet amour sur son couple, pourtant candauliste. Parce que là est la vraie question. Certes dans le candaulisme coucher ailleurs n’est pas un problème, c’est même excitant ! Mais quand nos pensées sont peuplées d’un autre, quand nos rêves sont emplis d’un autre que celui qui dort à nos côtés, ça fait quoi ? A soi, mais aussi à l’autre ?

Alors on en a un petit aperçu. Mais étrangement, alors qu’Eve n’est pas pudique sur le corps et le sexe, sur les sentiments la pudeur arrive. C’est par ce qui n’est pas écrit, par des petites phrases anodines qu’on attrape un petit bout de cette intimité, la seule qui soit vraiment intime pour moi : l’intimité du sentiment intérieur.

Candaulisme, polyamour, mille et une questions de vie

Mais du coup, ce flou peut-être volontaire que laisse Eve dans l’infidélité PROMISE a soulevé en moi des milliers de questions. Alors si c’est le but, le pari est clairement réussi. C’est quoi la féminité ? C’est quoi l’amour ? La dépendance ? L’obsession physique, celle qui fait dire « je t’ai dans la peau » ? c’est quoi le sexe ? Juste un hobby comme un autre ? et quid de la dimension mystique du sexe alors ?

Eve nous livre une partie de sa vie, et ne cache rien des faits tout en taisant un peu son intimité affective. On suit ses aventures, ses escapades libertines un peu folles, celles qui se passent un peu moins bien aussi. Parce qu’elle a envie, m’a t-elle dit, de dire aux gens que c’est possible de vivre comme ça. L’infidélité promise, c’est un peu sa déclaration d’amour à son mari, et son manifeste de liberté à notre attention à tous.

Des liens et des bisous

Un super grand merci aux éditions Tabou pour l’ensemble de leurs livres et surtout à Miss Eve de Candaulie, pour le repas passé ensemble, pour sa présence virtuelle et pour ses livres témoignages.

Et vous le libertinage vous en pensez quoi ? C’est la question que j’ai posé à des inconnu.e.s. Leur réponse est une petite bouffée d’oxygène dan ce monde qu’on voudrait moral

Lire aussi l’avis de L’ARISTOCHATTE sur L’infidélité promise d’Eve de Candaulie

Vous avez aimé ? Partagez !

Laisser un commentaire