Recycler nos sextoys, le sexe ecolo, c’est possible ?

Nous sommes mercredi, on parle de sexualité avec un sujet qui nous concerne tous, qu’on le veuille ou non, l’écologie ! Alors comment l’écologie peut-elle s’amouracher des sextoys qui sont composés 9 fois sur 10 de plastoc ? Pour ne pas nous faciliter la tâche, nous allons devoir passer outre l’archétype du militant écolo bobo et sérieux et par dessous l’autre archétype du branleur consumériste qui s’en fout du moment qu’il prend son pied. Alors le green-sex, est-ce possible ? Peut-on recycler nos sextoys ? Sommes-nous obligés de hurler le plastique c’est fantastique ?

Recycler nos sextoys, c’est possible ?

Oui c’est possible ! Bon par contre, c’est loin d’être évident. Les fabricants, comme les boutiques, n’aident clairement pas à leur recyclage. Pour aller un peu plus loin que le simple objet, il y a aussi toute la partie packaging qui est juste 8 fois sur 10, oui je suis de bonne humeur, tout simplement une catastrophe.

La plupart d’entre vous ne semblent pas s’en offusquer. C’est ça de manger des madeleines en paquet plastique individuel, on finit par ne même plus voir l’aberrant tellement nous pataugeons dedans ! Alors petit tour d’horizon forcément incomplet sur “comment recycler nos sextoys” mais aussi “comment avoir un packaging écologique pour un sextoy” ? Et puis soyons clairs, le fait de recycler n’est qu’une toute petite partie du problème plus général. Alors existe-t-il des solutions alternatives pour que plaisir intime rime enfin avec plaisir de vivre… durablement ?

Comment recycler nos sextoys

Ceux qui ont un peu l’habitude de recycler savent que dans ce domaine, rien n’est vraiment simple. Malgré d’énormes efforts faits par les institutions et les associations, recycler reste parfois une aventure. A titre d’exemple, essayer de recycler un vieil ordinateur, pourtant très polluant, quand vous n’êtes pas sur Paris, Bordeaux ou Lyon … pas si simple. Bon et bien pour recycler vos sextoys, c’est pareil hélas.

Recycler votre sextoy de type rabbit

Un sextoy du type rabbit se recycle exactement comme n’importe quel appareil de petit electro ménager, en le ramenant à votre vendeur… Pour rappel, si le pictogramme avec la poubelle, voir dessin, est présent, VOUS DEVEZ le recycler ! Alors vous pourriez l’amener à la décharge ou dans un des nombreux centres de collecte mais je vous sens hésitants à ce sujet.

En plus comme la plupart d’entre vous achètent leur sex-toy sur le net … On se retrouve à payer des frais de port pour recycler nos jouets. Pas très encourageant tout ça.

A ma connaissance, en France seul l’Arbre des plaisirs affiche clairement une politique de reprise des sextoys usagés. Et en plus ils participent à la reforestation grâce à l’association Mon arbre ma tribu. Je dis vraiment bravo et je me demande encore pourquoi on ne travaille plus ensemble ? En Angleterre il y a Love Honey avec le programme Rabbit Amnesty, qui lui aussi propose de recycler vos sextoys motorisés, et uniquement ceux là.

Il y a sans doute d’autres marques mais après quelques recherches, je n’ai pas trouvé d’autres boutiques avec un programme de recyclage encore opérationnel en 2018.

Du côté des fabricants de sextoy, qui sont bien souvent aussi des vendeurs … le silence est pesant. Une toute petite exception : LELO et sa garantie de 10 ans, qui vous garantit l’absence de la fameuse obsolescence programmée dont les sextoy made in RPC se foutent royalement. On est loin du recyclage mais c’est un début.

Recycler un sextoy en silicone sans moteur

Bon déjà pour recycler un sextoy muni d’un moteur, ce n’était pas facile. Dans le cas des vibro et autres rabbit, wand et satisfyer, la loi est du côté de l’écolo citoyen. Mais pour ce qui est de recycler les sextoys en plastique ou en silicone, ça devient vraiment très complexe.

Et pourtant, c’est plus de 3 millions de sex-toys qui sont vendus en Europe chaque année. Un marché gigantesque qui est laissé à l’abandon et dont découle une pollution loin d’être anodine.

Pour ceux qui veulent en savoir plus sur les liens entre emploi et écologie, vous avez de très bon livres, entre autre “Choisir l’Audace” de Alain Lipietz et “Pour éviter le chaos climatique et financier” de Jean Jouzel.

Donc la question reste en suspens : comment recycler un sextoy en silicone, en pvc, ABS ou autres ? Et bien à cette heure, je ne sais pas vraiment vous répondre. Je n’ai trouvé qu’une option, le site Safetytoys qui semble, je reste prudente, s’occuper de leur reconversion. Je leur ai envoyé un mail, j’attends de plus amples informations pour vous les communiquer.

Recycler un sextoy sans matières plastiques

Car oui, ça existe les sextoys “naturels” ! Vous connaissez mon amour pour les créations en bois de Idée du Désir, d’ailleurs, avez-vous déjà osé les sculptures orgasmiques de ce créateur génial et attentionné ? Vous devriez ! Mais trêve de publicité même pas déguisée, il existe aussi les sextoys en métal comme les rosebud ou d’autres plugs anaux, et aussi les sextoys en verre.

Là, rien de plus simple ! Pour ceux en bois, vous n’avez qu’à les oublier dehors, c’est un peu triste m’enfin, quand on n’aime plus, on fait des choses regrettables. Au bout de quelques mois le bois aura retrouvé sa forme première, celle d’une branche !

Les sex-toys en bois, métal ou en verre sont très simple à recycler : la poubelle de déchets ménagers. Si votre municipalité fait le tri sélectif, cest encore mieux ! Les sextoy en métal vont dans le compartiment conserve, et ceux en verre avec les bouteilles !

Rien que pour cette facilité de transformation et pour la quasi absence de pollution à posteriori, je vous encourage à les essayer. C’est d’ailleurs très souvent les adopter !

Bloc-note des liens pour recycler facilement votre sextoy

Trouver un centre de recyclage de vos déchets

Le sextoy eco-responsable Arbre des Plaisirs

Les points de collecte en Belgique

Vendre / Acheter des sextoys d’occasion sur Troc Ton Plaisir

14 idées cons mais rigolotes pour recycler nos sextoys

A propos des phtalates l’excellent article d’Objet de Plaisir

 

Quand le marketing pollue

On vient de voir comment recycler nos sextoys en silicone, sans phtalates, et nos sextoys en bois, métal ou verre. Je comprends tout à fait que vous vouliez faire mumuse avec un rabbit ou un bon vieux gode des familles, loin de moi l’intention de les interdire (il manquerait plus que ça). Par contre il y a une partie du plastique dont on pourrait très facilement se passer, c’est celle qui est dans l’emballage de votre sextoy.

POURQUOI 80% des fabricants continuent à foutre leur dildo, gode, rabbit, boule dans un emballage 100% plastique ? Pire encore, les fabricants qui utilisent une belle boîte en carton et … une barquette en mousse polyuréthane ou carrément plastique ? Chers industriels, vous avez fait le plus dur en mettant une boîte carton, alors allez jusqu’au bout, que diable!

Des marques comme Nomi Tang, Fun Factory ou l’excellent Idée du désir arrivent à faire des emballages avec 0% de plastique ! Donc c’est possible ! Alors vous attendez quoi ? Que les perturbateurs endocriniens que ces plastiques dégagent dans l’atmosphère en les incinérant, ou dans l’eau par les nappes phréatiques et les océans, nous transforment tous en apathiques des organes génitaux et en débilus simplex ?

 

Pour info, si notre libido plonge, on ne vous achètera plus de sextoy, donc vous avez tout à y perdre !

Je ne vais pas vous assommer en rajoutant un chapitre sur les perturbateurs endocriniens, c’est pour mercredi prochain, mais vous pouvez aller jeter un rapide coup d’oeil sur le site Natura-sciences, histoire de vous motiver dans votre sur-utilisation de plastique.

Pourquoi recycler ses sextoys ?

Rappelons nous que dans le fait de recycler, il y a essentiellement deux aspects : la diminution de la pollution, un sextoy recyclé pollue moins qu’un sextoy au fond d’une décharge. Mais aussi la diminution de notre consommation de ressources naturelles ! Car non,  il n’existe pas d’arbres à sextoys ! Donc le silicone, la ferraille, les composants divers et variés qu’on utilise, il faut les produire et/ou les extraire !

Un sextoy qui continue sa vie, c’est autant de ressources en moins à extraire ! Un sextoy recyclé, c’est là aussi des ressources qu’on n’a pas à extraire !

N’hésitez pas à aller sur Troc Ton plaisir, qui est un peu “Le Bon Coin” du cul. Je suis un peu feignante donc je n’ai mis que quelques uns des sextoys que j’ai dans mon placard, mais, avec un peu de chance, vous pourriez vous offrir un LELO à 30 € au lieu de 180 … Une belle occasion, non ?

Pour mémoire, en 2015 nous avions consommé la totalité des ressources de la planète le 13 août. En 2017 c’était le 2 août. Si la courbe est régulière, ce qui n’est pas le cas car elle est exponentielle, cette année nous aurons épuisé la totalité des ressources de la planète le 27 juillet…

Et maintenant que vais-je faire ?

Comme je viens de vous le dire, loin de moi l’intention de demander une interdiction des sextoys en silicone, PVC ou ABS. Par contre nous, les cooooonsommateurs, nous pouvons faire pression sur les fabricants pour leur demander de recycler les sextoys qu’ils nous vendent ! Comment ? Déjà si chacun d’entre nous envoie un mail à Dorcel, Rue des plaisirs, Espace Libido, Kiss Kiss et autres pour leur demander comment faire pour recycler, ça peut les faire s’interroger sur l’utilité, commerciale bien sûr, de mettre en place ce que la loi les oblige à faire, à savoir recycler.

Si, dans le même ordre d’idée, on fait la même chose, un simple mail à LELO, Lovense, Adrian Lastic, Pipedream, Fun Factory, Fleshlight, We Vibe, TENGA, en précisant en plus dans votre mail que vous en avez marre de tout ce plastique…

Peut-être, qui ne tente rien n’a rien, que les industriels, voyant l’intérêt marketing, commenceront à un peu changer. Les écolos fanatiques hurleront au green waching mais perso je m’en fous, j’aimerais juste pouvoir aller à la mer sans mettre ma serviette entre deux sacs poubelles, et surtout j’aimerais bien que mes neveux puissent baiser comme je baise…

Au passage, les perturbateurs endocriniens sont probablement responsables de la baisse de 6 points du QI des européens depuis 10 ans … Allez, on se retrouve Mercredi prochain pour un article spécial autour des plastiques, phtalates, et leur impact sur notre écologie intérieure, notre santé, et l’écologie extérieure, la planète. Bisous presque pas partout !

Charlie

sextoys de couple

Poster un Commentaire

avatar
  Subscribe  
Me notifier des
Fermer le menu