Prix de la nouvelle érotique 2017, Pascal Hella

Ta maîtresse, humblement – Lauréate du prix de la nouvelle érotique 2017

Cette semaine on plonge au coeur de la guerre 14-18. « Ta maîtresse, humblement » c’est une histoire dans une histoire. Pascal aide Myriam a retracer l’histoire de son arrière grand mère Mado à travers des lettres retrouvées échangées avec un soldat. Madeleine, l’arrière grand mère, était la marraine de Pierre, soldat de la guerre 14/18. Les marraines étaient des demoiselles qui avaient accepté d’échanger des lettres avec des soldats pour maintenir le moral des troupes.

Pascal Hella, l’auteur et donc le lauréat de la nouvelle érotique pour cette année 2017 nous embarque dans son histoire. Au fur et à mesure des lettres, on en découvre un peu plus. L’écriture s’adapte à chaque personnage, à chaque époque aussi.

Il passe d’une écriture presque précieuse, celle de Mado, à un ton franchement obscène, celle du poilu en mal de femme qui exhorte sa marraine à toutes les folies. Et puis hop, changement d’époque, bref échange entre Pascal et Myriam et le ton change encore, la syntaxe redevient moderne. 

Le Podcast; extrait de cette histoire érotique

La lecture audio

Le lien vers les podcasts sur le site podcloud

Ta maîtresse, humblement

Au fur et à mesure qu’on découvre les lettres, et la relation entre Mado et Peirre, son poilu, le ton change, l’écriture aussi. Madeleine est au départ une jeune femme dévote, dévouée, prête à tout instant à éprouver sa foi et à se sacrifier pour le moral de son soldat. Seulement voilà. Le dit soldat est de moins en moins platonique et de plus en plus excité !

Il l’exhorte à toutes sortes de choses, et Madeleine se rebiffe, enfin au départ. Car, sa foi l’emporte sur sa morale. Et même quand elle découvre que ce n’est pas à Pierre mais à Ferdinand, un comparse qu’elle écrit, après s’être brièvement rebellée, elle finit par céder aux demandes fort humiliantes de son nouveau filleul.

Je me suis retrouvée embarquée dans cette aventure épistolaire qui vire un peu SM, et au final, tel est pris qui croyait prendre ! Alors oui, j’aurais aimé que ça se développe un peu plus, j’aurais aimé en savoir plus sur la relation entre Pascal et Myriam, à peine évoquée à la fin. J’aurais voulu en lire plus. C’est plutôt bon signe ! Mais surtout, chapeau à l’auteur, qui a écrit cette nouvelle en une nuit.

1 auteur, 1 livre

Si le prix de la nouvelle érotique vous intéresse pour l’année prochaine, Les avocats du Diable ont un tumblr. Vous pouvez d’ailleurs y télécharger le recueil des nouvelles érotiques de l’année dernière si ça vous branche !

Retrouve les LEC

Les lectures érotiques sont libres de droits et gratuites. License Creative Commons for free use only.
Vous pouvez donc les diffuser sur vos radios librement. Juste par politesse et respect, pensez à m’avertir, voire à me citer (ca fais du bien à mon petit ego)

Le prix de la nouvelle érotique

Le prix de la nouvelle érotique est un challenge d’écriture doté d’une belle récompense ! Cette année, 3000€ pour le lauréat + 1 séjour de 3 semaines à la résidence d’écriture des Avocats du diable, au coeur de la Camargue.

Comment fonctionne ce prix de la nouvelle érotique ?

Et bien chaque année, les participants ont 8 heures, la nuit du passage à l’heure d’hiver, pour écrire une nouvelle érotique avec un thème donné  et un mot final imposé.

Cette année, le thème était : Tel épris qui croyait prendre. Et le mot final imposé était : ricochet.

Le jury qui désigne le gagnant est composé de beau monde. Françoise Rey (autrice notamment érotique), Jean-Pierre Chambon (psychanalyste), Pierre Jaccaud (metteur en scène), Marion Mazauric (directrice des éditions Au Diable Vauvert), Julia Palombe (autrice – chanteuse – compositrice), Nicolas Rey (écrivain, chroniqueur), Jacques-Olivier Liby (président des Avocats du diable et créateur de ce prix) et enfin Isabelle Cousteuil, lauréate de l’an dernier.

Alors franchement, écrire cette nouvelle, « Ta maîtresse, humblement », en une nuit, chapeau bas !

Bonne écoute, à très bientôt et un spécial merci à Jacques-Olivier Liby, qui a attiré mon attention sur cette nouvelle via big brother face de bouc ! Comme quoi, tout a du bon ! Des bisouxxxx !

Les lectures érotiques … Participez, découvrez !

Si vous êtes un diffuseur, radio, plateformes…Les audiobook érotiques sont sous license Creative Commons No commercial Use. Je vous remercie par avance de me prévenir de leur utilisation et de citer leurs auteurs ,Charlie F. Un lien vers cette page me semblerait aussi aller de soi.
avatar

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  Subscribe  
Me notifier des
Fermer le menu