• Post comments:0 commentaire
  • Reading time:6 mins read

Le podcast érotique revient à ses premières amours, la littérature érotique ! Le prix de la nouvelle érotique 2021 vient de désigner sa lauréate alors quoi de mieux pour faire monter la température estivale et nous changer des informations anxiogènes qui hantent les médias et les réseaux sociaux. Mon conseil pour cette fin de juillet, télécharger ce podcast, préparez vous un martini, un mojito ou un jus de fruit, installer vous sous un ombrage avec un petit ventilo ronronnant et …. régalez vous !

Après une petite virée aux côtés de Cybèle Lespérance, et des putains de métier on revient donc à de l’érotisme pur et dur avec la nouvelle lauréate du prix de la nouvelle érotique cuvée 2021, Toucher à la hache, de Perle Vallens.

Prix de la nouvelle érotique 2021, l’aventure continue

Bonne nouvelle, la littérature érotique n’est pas encore soumise au moindre pass, on est encore libre de lire et d’écrire ce qui nous chante alors, profitons en tant que cette liberté existe. Et profitons en vraiment, car vu la tournure que prennent les choses, vu les interdits qui se mettent en place autour du sexe et de l’érotisme, c’est pas sûr que ça dure !

Le prix de la nouvelle érotique, sorte de concours / marathon littéraire, continue lui aussi son bonhomme de chemin, et mi-juin, on a découvert la nouvelle lauréate, celle qui remportait le prix de la nouvelle érotique 2021, raflant au passage les honneurs mais également 3000 euros, une résidence d’écriture de 3 semaines et un week end dans un hôtel de charme. Cette nouvelle c’est Toucher à la hache, de Perle Vallens. Allez, mettez vos palmes, on plonge !

Toucher à la hache – Perle Vallens, le podcast

Toucher à la hache, de Perle Vallens – lauréate du PNE 21

Comme chaque année le prix de la nouvelle érotique impose une durée, une nuit, mais aussi, et surtout, un thème et un mot final. Un exercice assez complexe dans cette contrainte temporelle de tendre tout le texte sur un seul mot imposé. Pour l’année 2021 le mot imposé pour ce prix de la nouvelle érotique 2021 était “Soigner le mal par le mâle” avec comme apothéose et mot final : ENFER.

Perle Vallens, la gagnante de l’édition 2021 avec TOUCHER A LA HACHE, n’est pas une inconnue de la littérature érotique. Femme multiple elle est novelliste, poétesse, mais aussi photographe et a déjà été publiée plusieurs fois dans des recueils Osez 20 histoires de sexe, aux éditions La Musardine et dans des revues de poésie.

Avec Toucher à la hache, Perle Vallens nous livre l’autopsie d’une passion amoureuse. Comment elle nait, embrase, remplit l’espace, les coeurs, les corps. Et comment, tout à coup, tout s’arrête. Du plein, empli de désir, d’amour, de passion, du plein de l’autre, on chute brutalement dans l’absence, le vide, le noir.

TOUCHER A LA HACHE est un texte à la fois chaud et froid. Chaud car l’autrice nous transmet la chaleur de la passion qui naît, les peaux qui frissonnent, transpirent, mouillent, s’échauffent, les corps qui se frottent, les êtres qui jouissent et exultent. Et froid, car le constat est simple, froid, direct. Pas de larmoiements. Un jour, le fil de la passion rompt. Et tout se brise. Et le sexe devient froid. Froid comme cette scène de sexe sur laquelle le récit débute.

Toucher à la hache, de Perle Vallens,

prix de la nouvelle érotique 2021

je vous laisse les liens vers le site de l’autrice et le tout nouveau site du prix de la nouvelle érotique, sur lequel vous trouverez toutes les infos pour vous inscrire pour la prochaine session, si l’aventure vous tente !.

Des bisous, et on se retrouve dans deux semaines pour une nouvelle histoire érotique ! (ouais, c’est le rythme estival, ca ralentit, fait chaud !)

Soutenez, écoutez, abonnez-vous : Soyez un Charlie’s Angels

C’est quoi le prix de la nouvelle érotique par les avocats du Diable ?

Pour celles et ceux qui ne connaissent pas encore le prix de la nouvelle érotique, c’est un concours / marathon littéraire, ouvert à tous les autrices et auteurs de plus de 18 ans et ayant déjà publié sur quelque support que ce soit (papier, numérique, blog, journal…).

Mais c’est un prix un peu particulier. D’une, parce qu’il met la littérature érotique à l’honneur, ce qui n’est pas fréquent du tout !!! De deux, parce que les conditions sont un peu particulières. Les participants ont une nuit pour écrire une nouvelle érotique, avec un thème et un mot final imposés, qu’il ne découvre que quelques minutes avant le début de la nuit d’écriture.

Ce prix a été créé en 2016 par l’association les Avocats du diable, en partenariat avec les éditions du Diable Vauvert, qui éditent chaque année un recueil du prix de la nouvelle érotique avec une dizaine de nouvelles sélectionnées par le jury.

5 ans plus tard, ce prix existe toujours et après avoir consacré des auteurs très différent comme DaredJane (2020), Pascal Hella (2017) ou Eric Abbel (2018) il revient avec quelques nouveautés en 2021. Pour moi la principale et l’intrusion sauvage et sanglante, forcément, de sieur Christophe Siébert qui a rejoint le jury et l’association des avocats du diable, et aussi l’apparition, enfin, d’un site digne de ce nom. C’était quand même triste d’avoir un éditeur comme LE DIABLE VAUVERT, un joli prix, 3000 euros, une résidence offerte au lauréat et de ce cantonner à une pitoyable page facebook censurable à loisir ! Erreur corrigé et site presque finalisé ! Merci les avocats !

Les inscriptions pour le prochain prix de la nouvelle érotique sont d’ores et déjà ouvertes ! La nuit d’écriture, ce sera celle du 18 au 19 décembre 2021, au moment du solstice d’hiver, deux jours avant la nuit mondiale de l’orgasme ! Pour celles et ceux qui veulent tenter l’aventure, n’hésitez pas, inscrivez vous ! La nuit sera longue mais la vie est courte, donc autant la vivre !

Vous avez aimé ? Partagez !

Laisser un commentaire