Pour toi, fidèle lecteur de mon blog sexo je me doute que la réponse est évidente : NON Il ne faut pas avoir peur des sextoys. Mais voilà, tout le monde n’a pas ton ouverture d’esprit. La question m’est d’ailleurs régulièrement posé par mp ou par mail. Faut-il avoir peur des sextoys ? Je suis jaloux des sextoys de mon/ma partenaire. Si il / elle* joui.e avec un sextoy i.el.le ne va plus m’aimer. Si il / elle utilise un sextoy c’est que je suis nul.le ou encore si elle / il se masturbe c’est que je ne lui suffit pas ou que je ne lui sert à rien.

Voilà un petit florilège des questions qui me sont encore, trop, régulièrement posées. Ca vous semble ridicule ?

Et bien figurez vous qu’au tout départ de ma vie de camgirl NOUS avons eu à “affronter” la peur des sextoys. Je dit bien NOUS car en plus de l’impact de l’aspect exhibition évident avec le travail de webcameuse il y a aussi celui de la masturbation professionnelle ET l’impact des sextoys sur notre sexualité et notre vie de couple.

*bon je vais pas faire tout l’article en écriture inclusive. Je suis du XXéme siècle, j’assume mon coté MILF old school donc si vous avez envie de vous outrez et de croire que j’exclu des individus c’est votre droit. Pour ma part j’ai une formation littéraire et les i.e.l.le m’arrachent les yeux, la bouche et les doigts.

L’article n’a pas encore reçu la correction orthographique et grammaticale nécessaire. Merci de patienter si vous êtes allergique “aux phautes”

Faut-il avoir peur des sextoys ? Question d’un fan.

Alors déjà au sujet de la peur il faut bien comprendre que 90% du temps la peur ne sert à rien mis à part à vous tendre et rendre problématique quelque chose qui ne l’est pas. Les 10% restant étant une question de survie, c’est votre cerveau reptilien qui prend le contrôle, vous avez pas votre mots à dire !

Maintenant concernant ces questions : “Faut-il avoir peur des sextoys” ou “si elle utilise un sextoy c’est que je suis nul” et autres “le sextoy va la faire plus jouir que moi”; Répondre par OUI ou par NON n’est pas si évident.

Je ne vais pas vous raconter aujourd’hui comment dans notre couple nous avons vécu ces différentes questions et appréhensions. D’une ça serait trop long et secundo j’ai la chance d’avoir des fans courageux et intelligents qui posent des questions. Autant s’en servir.

Du coup je vais me servir des questions d’un de mes followers facebook pour donner MON point de vue. Chacun, chacune a un vécu différent. Je ne suis ni dieu ni sainte Charlie tralala. Juste une femme qui connait pas trop mal son corps.

Je vous redonne ici notre discussion qui a eu lieu en mp et qu’il m’autorise à reproduire.

“Charlie je suis effrayé par les orgasmes que procure un sextoy”

Bonjour Charlie. Tout d’abord je tenais à te remercier pour ce que tu fait…[sympa merci] … Je me permets de te contacter car j’ai quelques questions/angoisses au sujet des stimulateurs clitoridien. Voilà. Je suis en couple [NDLR : hétéro] et nous avons entendu parlé du satisfyer par le biais d’une de nos amie qui nous en a venté les merveilles.

Je me suis renseigné sur ce sextoy et ses effets. Je dois admettre que je suis face à un dilemme qui m’obsède de plus en plus. En voyant des tests et des vidéos d’utilisation j’ai était à la fois fasciné mais aussi effrayé.

Fasciné par les sensations que ce sextoy à l’air de produire et par ces capacités. Les orgasmes ont l’air particulièrement monstrueux, multiples et surtout fulgurant. Au début je me suis dit que c’était fabuleux et que ma copine devait tester car j’estime qu’elle a droit au meilleur. C’est la que vient le problème. Le meilleur.

Je vous envie tellement de pouvoir vivre de telles sensations. Jamais un orgasme masculin n’atteindra le plus banal des vôtres, à ma grande tristesses, ne parlons même pas de la possibilité d’en avoir à la suite

Devant l’efficacité de ces sextoys j’ai pris peur !

Ma deuxième sensations quand j’ai vu l’efficacité de ce sextoy, c’est que j’ai pris peur, réellement peur.

  • Et si ma copine préférai le plaisir que lui procure cet objet à mes caresses ?
  • Comment peut on vouloir moins bien lorsqu’on à connue le meilleur ?
  • Comment assumer que je ne pourrai jamais lui procurer autant de plaisir et que je serai toujours moins bien qu’un objet mécanique ?

Mais en même temps je n’ai pas le droit de la priver d’une telle expérience. Je ne sais pas comment tu perçois cela, ce que tu ressens entre tes sextoy et ton/ta compagne. Je suis vraiment perdu. À la fois je veux qu’elle connaisse ce plaisir qui à l’air si fabuleux… Mais en même temps je suis effrayé de ne pas lui faire autant de bien. J’aurai l’impression d’être dépassé, totalement impuissant. Surtout si elle l’utilise souvent entre nos retrouvailles et qu’elle s’habitue à ce niveau de plaisir.

Que pense tu de ma réaction ? Est elle légitime ?

Est-ce normal d’avoir peur de cela et comment faire en sorte que ma copine connaisse une telle jouissance sans que je me laisse délaissé ?

peur-des-sextoys-amplificateur-de-plaisir

Peur des sextoys. Accepter d’être plus qu’un objet.

Pour moi ce sont les questions de ce follower sont hyper légitimes. Ce répéter en boucle “je vais bien tout va bien”, c’est la politique de l’autruche. Pas mal de relation en font les frais. Je pense que les sexologues ou les sexothérapeutes seront de mon avis. Hélas c’ est une attitude trop fréquente quand ça concerne un sujet sensible. Hélas la sexualité, dont la peur des sextoys fait parti, est encore un sujet sensible. Pourquoi ? Peut être parce qu’elle touche à l’intime et aux croyances qui ont servies à la construction de notre JE. D’ailleurs c’est peut être une des raisons de l’homophobie (et encore plus de la transphobie).

Notre JE ce construit sur des histoires qu’on se raconte. Sur des conditionnements appris. Un homme ça doit faire ceci ou cela, une femme ça doit faire ceci ou cela. L’homme “doit” faire le premier pas et arroser copieusement. La Femme “doit” faire plaisir à son mari en ne prenant tout de même pas trop de plaisir…

On construit notre identité, notre JE avec ces briques ou en opposition à elles selon nos tempéraments. Dans les deux cas l’irruption d’un amplificateur de sensations, ce qu’est en vérité un sextoy, ne peut pas laisser notre JE indifférent.

Je ne serais jamais aussi bien qu’un sextoy !

A titre perso nous avons eu exactement les même questions que ce fan. Nous avons vécu des crises, des moments de doutes. Renaud se comparait à l’endurance et aux dimensions non-humaines de mes godes. Comme je ne suis pas une inconditionnelle des stimulateurs clitoridiens cette gamme de sextoy ne l’a jamais affolé.

Idem de mon coté. J’essayais de le manipuler comme si j’utilisais un gode. Je voulais retrouver les même sensations. Mais voilà un humain ça a un bassin, des jambes, des limites physiques et même, pour certains, des sentiments.

JE NE SUIS PAS AMOUREUSE D’UNE BITE OU D’UNE CHATTE ! Pas plus que lui n’est amoureux d’une chatte ou d’une bite.

Je ne rivaliserai jamais avec le fantasme d’une Asa Akira et lui ne sera jamais aussi performant qu’une HITACHI. Si je veux une bite qui ne débande jamais, qui se cale comme je veux, qui fait la taille que je veux : je prend un REAL LOVE voir même une courgette. MAIS je ne vis pas avec une courgette !

Les sextoys aussi bons soit ils ne remplacent pas la chaleur, les hésitations, l’étreinte, le baiser, le rejet en gros tout ce qui fait un Humain !

Si j’ai peur de la souffrance, de la frustration ou des sentiments je vais à la SPA prendre un chien. Ou j’économise et je m’offre une Love dolls ! Mais je ne peux pas demander la perfection à un humain. Il faut l’accepter ou se faire soigner.

“J’ai le sentiment d’être dépassé”

Je suis à la fois admiratif et extrêmement perplexe vis à vis de ce que ces engins procure. On se sent en tant que partenaire, bien inutile à côté.

Je pense dans un premier temps par orgueil

(JE ne peux produire ça chez l’autre avec mon simple corps, c’est affreusement frustrant)

Puis dans un autre aspect, l’incompréhension et la surprise (jamais je n’aurai cru que c’était possible).

En même temps, qui sommes nous pour vous priver de telles sensations ?

Mais c’est presque de la jalousie. Vous avez l’air de prendre un plaisir que jamais nous ne connaîtront en tant qu’homme.

TU N’ES PAS UN OBJET ! Pour ce qui est du plaisir féminin et de la “jalousie” que tu as dis toi bien que nous ne connaîtrons jamais votre plaisir. Que l’on soit homme ou femme c’est la frustration commune à 90% d’entre nous. JE NE SAURAIS JAMAIS CE QUE RESSENT L’AUTRE.

Après si, en tant que mâle, vous voulez devenir multi orgasmiques et avoir des orgasmes plus proches de celui des femmes il existe des techniques et le sexe tantrique. Vous avez aussi le plaisir prostatique que nous, femmes, ne connaîtrons jamais. Et c’est une forme de jouissance qui à l’air tout aussi hallucinante que l’orgasme via un stimulateur clitoridien.

Pour ce qui est du sentiment d’être INUTILE face aux orgasmes que peut procurer un sextoy : rappelez vous toujours qu’à priori votre partenaire n est pas avec vous par utilité et si c’est le cas …. faites vous payer comme on paye un kiné, un mécano ou un.e escort !

“Tu n’es pas frustrée quand tu baises sans sextoys, juste avec ton homme ?”

Perso dans ma vie de tous les jours je ne me sert jamais d un satisfyer ou d un womanizer. Bien sur j’ai des orgasmes avec mais ils sont fulgurants, certes, mais trop souvent ennuyeux. Je préfère largement une vrai bite, et l’humain autour, et un wand ou une bite et un gode réaliste ou une bite et un gros plug ou … UNE SEULE BITE (ou une chatte les jours de fêtes).

En gros, pour moi, le vrai bon orgasme n’est pas seulement lié à une action mécanique mais à plusieurs facteurs. Le moment, la rencontre avec l’autre ET soi-même sont des facteurs déterminant dans mon plaisir. Sinon c’est juste pour me vider, ce qui est cool parfois, et là ben mes deux doigts suffisent largement !

Pour finir sur cette peur des sextoys, thème développé brillamment par AGNES GIARD en 2009 déjà :

J’aime boire des shooter tequila gin vodka mais 90% du temps je préfère un bon vin rouge qui se déguste !

Donc, pour moi, mais ce n’est que mon opinion, avoir peur des sextoys n’a pas de sens. Je suis un être vivant et je vis et aime des êtres vivants. Les sextoys ne sont, pour moi, que des amplificateur de mon plaisir. L’orgasme n’étant pas une fin en soi !

Vous avez aimé ? Partagez !

Cet article a 2 commentaires

  1. matou8313

    Merci Charlie pour ces aveux , j’y ai retrouvé mes craintes et ma jalousie d’homme , envers ces sex-toys utilisés par ma compagne ….. J’ai testé sur moi quelques vibros ( et aneros ) destinés à mon rectum mais n’y ai pas trouvé de satisfaction équivalente …. J’ai apprécié aussi que tu oses dévoiler aux lecteurs les échanges personnels que nous avons eus aussi lors de ces séances …. Tu deviens ainsi plus “réelle” tout en ne négligeant pas le coté exceptionnel de ces engins pour un usage intermittent …. Ils ne seraient dangereux qu’en cas d’addiction , comme des films X sans rapport sexuel avec un(e) partenaire , mais s’ils sont simplement un préliminaire pour renouveler un peu notre excitation au début de l’échange ….comme les films X …. Le problème vient du partage , il faut qu’aucun des deux ne se sente exclu , COMMUNICATION ……
    Bise à vous deux, bonnes fêtes de fin d’année …..
    A l’an que ven ; si sian pas mai , que sien pas men …. Traduction inutile je pense …

  2. Charlie

    Traduction inutile en effet 🙂
    Merci à toi pour les échanges, les partages et tout le reste. J’aime beaucoup, moment de masturbation egotique intense, le terme d’amplificateur de plaisir.
    Il faut toujours nous rappeler, que ce soit pour les sextoys, les films porno, un marteau, un couteau ou une voiture, que ce ne sont que des OUTILS. Le souci ne vient pas de l’outil, inanimé, mais bel est bien de ceux qui les animent. Une voiture ou un couteau n’a jamais tué personne et il y avait des viols, des violences conjugales et des tournantes bien avant le porno ou les sextoys
    C’est donc bel et bien nous les responsables de l’intention avec laquelle nous utilisons ces outils.
    Au vu de l’ambiance actuelle de puritanisme et d’auto censure je rajouterais à tes voeux pruvencao mes voeux americain : MAKE YOUR ASS GREAT AGAIN

Laisser un commentaire