Amante Lili & Mr Sirban, libertins, exhibitionistes et bien plus

Une petite interview sexy, ça vous dit ? La dernière en date c’était pour l’anniversaire de Cara Saint Germain et c’était il y a 2 ans !!! Alors vous n’aurez pas de vidéo cette fois ci car mes deux invités cette semaine sont du genre discret… Enfin non, pas vraiment discret puisqu’ils sont exhibitionnistes dans l’âme. J’ai le plaisir, l’honneur et le privilège de recevoir sur mon blog Amante Lili & MrSirban, un couple de libertins vraiment hors normes.

A la rencontre de …. Amante Lili & Mr Sirban

“Mais Charlie, tu n’es pas libertine alors What the fuck ? Pareil, tu fais déjà pas de vidéo avec ton homme, ni de film avec d’autres acteurs, du coup pourquoi tu reçois Amante Lili & Mr Sirban qui sont exactement ton opposé ?”.

C’est une bonne question, jeune padawan, et je te remercie de me l’avoir posée. La réponse est : JUSTEMENT parce qu’ils sont totalement à l’opposé de ma pratique.

J’essaye, à travers mes articles, de vous présenter d’autres univers érotiques à travers ma propre expérience. Mais je ne suis pas Dieu… encore que(ue) ! Du coup quand je ne connais pas, plutôt que vous pondre un papier fumeux et approximatif, je préfère aller demander à des “sexperts” du genre. C’est comme ça que j’ai rencontré Emmanuel Créateur sur le Shibari / Kinbaku. Emmanuelle pour la partie BDSM, Mademoiselle Ilo pour les fetish de latex et bien d’autres – voir les autres interviews.

Mes deux invités, Amante Lili & MrSirban, sont libertins, candaulistes, “Gang Bangistes” et exhibitionnistes de confession. Quand je vous disais que l’été serait caliente ! Comme je ne connais ce monde que de loin, j’essaye de le découvrir, en même temps que vous, à travers leur vision et leurs expériences.

Pour vous rendre compte par vous mêmes de leur univers, MrSirban et Amante Lili ont ouvert un blog totalement gratuit où ils exposent leurs aventures libertines. Maintenant, plongeons dans l’univers mystérieux et torride du couple libertin le plus hot de l’hexagone !

Qui son Amante Lili et Mr Sirban ?

A y être parlez nous aussi de vos pratiques sexuelles. On est sur un blog CULturel ne l’oublions pas. Promis un jour j’interviewerai un vrai cuistot

Nous sommes des gens simples, aimant la vie et en profitant à fond ! Nous sommes les mêmes sur les réseaux sociaux que dans la vraie vie, nous ne jouons pas un rôle.

On est un couple libertin un peu sauvage, car peut-être trop fusionnel pour être super sociables !

Niveau pratiques, toutes sont axées candaulisme et hommes seuls : pluralité masculine, gangbang, bukkake et parfois, un peu de cuckolding (mais de plus en plus rarement).

amante lili mr sirban

Comment est née votre sexualité actuelle ?

Ben oui, si on attaque de suite par des questions sur le point de croix ou le Pastis Gascon (ou Landais, il est très bon aussi), je suis pas sûre que vous appréciez…

Amante Lilli : Je suis issue d’une famille monoparentale à l’éducation catholique stricte, mais pour autant on se promenaient nues à la maison et ma mère répondait librement à mes questions.

Avant MrSirban, j’ai eu des relations sexuelles avec deux hommes : le premier, avec qui j’ai découvert le sexe dans des endroits insolites (toilettes du Grand Rex à Paris, jardin des Tuileries, mairie d’arrondissement…). Le second, c’était une relation très conventionnelle teintée de jalousie de sa part.

Lorsque j’ai rencontré MrSirban en 2003,

Je ne connaissais rien au libertinage, hormis celui de Casanova, Sade ou Choderlos de Laclos,

autant de lectures et d’émois adolescents. Une oie blanche ! Lorsqu’il m’en a parlé, j’ai imaginé quelque chose de sordide, glauque. J’ai feuilleté beaucoup de magazines pour m’en faire une idée, posé des questions et quatre mois plus tard, j’ai voulu voir mon premier club libertin, histoire de me faire une opinion. J’aime juger moi-même sans me fonder sur des préjugés lus ou entendus.

MrSirban : Assez jeune j’ai eu une grande indépendance dans ma vie, étant autonome à l’âge de 16 ans, avec mon appartement sans papa ni maman, j’ai très rapidement « tiré » profit de cet avantage en sortant avec des femmes plus âgées de 3-4 ans.

Ma sexualité s’est formée de cette façon. Ayant une grande curiosité sexuelle, j’ai commencé à côtoyer le milieu libertin et le milieu SM très jeune, à l’âge de 17-18 ans.

Avant de rencontrer Amantelilli j’étais donc déjà un libertin expérimenté, ce qui m’a permis de lui faire connaitre ce milieu de façon « intelligente », en espérant qu’elle adhère au concept.

AUTOUR DES GANGBANG

Est-ce facile d’organiser un gangbang  ?

En soi, organiser un gangbang n’est pas très difficile, mais ça prend du temps ! Il faut compter un petit mois pour tout mettre au point : contact et/ou sélection des hommes participants, choix du lieu de coquineries (maison, appart’hôtel, hôtel, extérieur…). C’est toute une organisation !

En sachant qu’à l’arrivée, il n’y aura que 40 à 50 % des hommes choisis qui viendront, les autres poseront un lapin ou décommanderont.

Avez-vous des conseils pour mes lectrices ou lecteurs ?

Il faut bien choisir ses partenaires libertins. Le mieux est de se mettre sur un site de rencontres libertines, il en existe plusieurs de sérieux comme Wyylde, Place Libertine, Entre Coquins, Nous Libertins.

Il faut également bien délimiter sa recherche : au plus on est précis dans la requête, au moins on risque d’être déçus.

Pour un gangbang, je conseille de prendre plus de partenaires que prévu, car il y a systématiquement des désistements.

Pour espérer avoir 8/10 hommes, j’en choisis 17/18.

Comment sélectionnez vous les mecs ?

Je (Lilli) sélectionne les coquins sur Wyylde, un site de rencontres libertines. MrSirban donne son ressenti une fois les prétendants pré-choisis ! Je me fie beaucoup au feeling. Pour un gangbang, j’essaie de faire 50 % d’anciens participants et 50 % de nouveaux/débutants. Il faut bien commencer un jour !

Il me semble te voir que très rarement avec des filles Lilli. Pourquoi ?

Tout simplement car je ne suis pas bi du tout ! Les seules filles avec qui on me voit ont les mêmes pratiques libertines que moi : pluralité masculine et/ou exhibitionnisme !

Si tu les aimes pas ou moins, peut-être que Mr Sirban serait pas contre ?

En 15 ans, mon Homme n’a jamais pris une autre femme. Toutes les fois où il a essayé, il n’a pas réussi, et malgré le soutien d’une célèbre petite pilule bleue. Son zizi m’est fidèle de corps, même si son esprit et ses mains vagabondent !

Alors MrSirban, à quand un gang bang de fille ?

Sincèrement, ce n’est pas près d’arriver ! Déjà que je n’arrive pas à prendre une autre fille, alors moi avec 5-6 filles ce n’est pas imaginable.

En tout cas, pas pour un Gangbang.

Si ça arrivait comment tu le vivrais Lilli ?

Le voir avec une autre femme ne m’excite vraiment pas, je ne suis pas voyeuse du tout. Toutes les fois où il a été entrepris par une autre femme, je n’ai pas été jalouse, mais je n’ai pas non plus été excitée par la situation.

Je préfère être dans l’action ! Je ne suis clairement pas candauliste. Et n’étant pas bi, les autres femmes ne m’attirent pas non plus. Une autre femme n’est pas dans mes priorités coquines !

Comment tu gères autant de mecs à la fois ?

Imaginer deux ou trois mecs me faire la fête, je conçois super bien mais toi tu es largement, très largement au delà ! Perso ça me ferait flipper.

Globalement, les hommes sont très respectueux et la Femme est maîtresse du jeu de A à Z. Je décide quand ça commence et quand ça finit. Il n’y a rien à craindre, d’autant plus que les hommes seuls présents gèrent entre eux la sécurité.

C’est impressionnant, mais sans risques.

Lorsque nous choisissons les partenaires en gangbang privé (4 à 12 hommes), je m’abandonne complètement à la multiplication des plaisirs et des sensations. Par contre, en cinéma porno, avec une quarantaine d’hommes seuls non-sélectionnés, on reste vigilants. Mon Homme fait la police lorsqu’il voit que je ne m’en sors pas.

Certains sont lourds, ils me veulent pour eux tout seul ou m’agrippent un membre comme si j’étais une poupée. On doit leur mettre des freins, mais on est toujours aidés par les autres participants et les débordements restent très peu nombreux (en général 1 ou 2 pénibles sur une quarantaine).

Je sais que tu fais des rencontres par les réseaux sociaux.  Comment éviter les risques, que faire si un gars, un plan ne le fait pas ?

Question sécurité : Comment savoir si le plan est sûr ?

Les seules rencontres par Twitter que nous faisons sont au cinéma porno, il y a toute une infrastructure sécurisante : c’est un lieu de coquineries dédié. Les rencontres privées, en hôtel, extérieur ou maison, se font uniquement avec des libertins choisis sur Wyylde. On prend une moitié d’habitués, des hommes qu’on connaît de précédents gangbang ou ayant de nombreux témoignages attestant de leur sérieux. Et une moitié de nouveaux, sans témoignages mais s’exprimant normalement et sur plusieurs conversations !

As-tu déjà eu ce cas de figure et comment faites vous ?

En ciné porno, il y a déjà eu plusieurs déconvenues, auquel cas MrSirban expulse littéralement l’indélicat et le signale à l’accueil, soutenu par les autres hommes.

En général, c’est soit un homme qui est trop brusque et me prend pour une poupée, soit un gars qui bouscule les autres pour faire sa place aux premières loges. Sinon, en gangbang privé, on a eu le cas d’un vol de… mocassins ! Si si ! Un des coquins a dû repartir en chaussettes.

Et l’hygiène dans tout ça ?

Ici encore, pourrais-tu nous décrire tes précautions de santé mais aussi tes pratiques techniques, s’il y en a, pour que tout se passe au mieux ?

On est très à cheval sur l’hygiène. On a instauré quelques « règles » qu’on signale avant chaque partie coquine : pas d’éjaculation buccale et vaginale (je ne fais pas d’anal), pas de doigtage, capote obligatoire.

Si j’ai le moindre doute sur l’hygiène d’un des participants, je ne joue pas avec, quitte à le vexer.

Petit conseil : ne pas se laver les dents juste avant des fellations, car ça irrite les gencives et ça crée de micro-saignements pouvant être la porte d’entrée de maladies sexuellement transmissibles. Mieux vaut être un peu moins fraîche, mais courir moins de risque !

Quelques conseils à donner à mes lectrices et lecteurs voulant pratiquer ?

Il faut savoir exactement ce qu’on veut, car l’état d’esprit d’une personne se ressent.

Pour cela, il faut bien définir ses envies et ses limites, ne pas hésiter à parler des appréhensions.

Précision de Charlie : En étant VRAIMENT sincère avec soi et donc avec l’autre. Je précise mais pour tout, et encore plus dans la sexualité ludique et “extrême”, c’est juste INDISPENSABLE ! Quitte à déplaire ! 

C’est primordial. Il ne faut jamais s’obliger de quelque manière que ce soit et surtout pas pour « faire plaisir ».

Une fois l’envie définie (ambiance recherchée : soft ou hard, 2/3 hommes ou plus, type de physiques, type de pratiques), on peut choisir de jouer dans un lieu dédié (club, ciné porno) ou dans l’intimité (hôtel, chez un particulier). En club, on choisit moins ses partenaires qu’en partie privée.

Souvenir de gangbang …

Ton meilleur souvenir de gangbang & bien sûr le pire plan

Mon meilleur souvenir de gangbang… très difficile de n’en choisir qu’un, car ça se passe très majoritairement à merveille. Ce serait peut-être mon tout premier gangbang, en 2004, avec six partenaires. C’était la première fois et les attentes étaient nouvelles. Je me souviens avoir adoré être entourée d’hommes, être sollicitée et entreprise de toute part.

Toutes ces mains, ces corps, ces sexes provoquant de nombreuses sensations, c’était extatique de perdre pied aussi bien entourée ! MrSirban n’en perdait pas une miette, son regard pétillait, c’était un bonheur de partager cela avec lui.

Le pire souvenir, c’est au cinéma porno l’Etoile,

pour un bukkake, à Marseille, en 2014. Un des participants a crié, m’a bousculée jusqu’à me faire tituber et a fait mine de vouloir arracher la chaîne que je porte au cou.

MrSirban et plusieurs hommes ont peiné à l’éjecter de la salle. Il s’est montré violent, car je « tardais à m’occuper de lui ». J’ai continué par rapport aux autres participants, qui étaient très bien, mais ça m’avait secouée et MrSirban n’était plus dedans. Il restait pour me faire plaisir, mais on avait perdu en excitation.

AUTOUR DE L’EXHIB

J’ai en mémoire votre guide internationnal de l’exhib, c’est donc une pratique que vous connaissez bien. Des conseils pour pas se faire prendre ? Des tenues plus étudiées peut-être ?

On fait toujours très attention à ne pas être surpris par des enfants, c’est le point essentiel sur lequel on ne veut courir aucun risque. On est très vigilants là-dessus. Nous n’avons jamais eu d’ennuis pour l’instant, mais on prend toujours la température avant l’exhib.

On se fie à notre instinct, on tente de sentir si les gens seront aptes à tolérer ou pas, car souvent, nos exhib se font devant des gens.

Niveau tenue, il faut penser pratique : ni fermeture, ni bouton, ni laçage… Le mieux est une petite robe ou à défaut, une jupette et un haut extensible ! Il faut éviter les shorts, c’est galère !

Qu’aimez vous dans l’exhib ?

Dans l’exhib peuvent se mélanger, entre autre, deux plaisirs. Celui de la transgression et celui d’être vue, voir surprise. Toi / Vous préférez quoi ?

Amante Lili : Mon plaisir réside dans le fait de montrer des endroits connus sous un autre angle. Je ne sais pas pourquoi, mais ça m’excite ! Ce n’est pas à proprement parler de la transgression, ce serait plus l’excitation d’être vue et le sentiment de liberté et d’être vraiment soi-même, sans fard ni chichi, lorsqu’on se met à nu dans un endroit public, on est également à nu humainement.

MrSirban : De mon côté, ce qui m’excite quand Amantelilli s’exhibe, c’est que son corps est offert à la vue de tous, ce qui normalement n’est pas le cas. J’adore voir l’envie des hommes dans leur regard.

Vous faites de l’exhib et vous nous en faites profiter par photo interposées.

Mais faites vous de l’exhib sans un appareil et nos yeux comme témoins ?

Oui, toutes nos promenades et virées sont systématiquement teintées d’exhib. Ça fait partie de nous. J’envoie également des petites vidéos d’exhib à mon Homme depuis mon travail. Vous ne voyez pas tout !

En lisant votre guide, on voit bien qu’il y a des endroits où c’est un peu chaud bouillant.

Comment gérez vous la sécurité ?

Les lieux touristiques sont chauds bouillants, car il y a de la vidéosurveillance, de la sécurité privée et de la police. Tout ça, en plus du monde à ressentir ! On ne prend en compte que deux choses : qu’il n’y ait pas d’enfants ou handicapés mentaux à l’horizon, qu’il n’y ait pas de policiers sous notre nez.

Après, on ne prend pas en compte la sécurité privée ou la vidéosurveillance. Concernant les gens, on le fait au feeling. Parfois, on attend 2/3 minutes avant de s’exhiber car on ne sent pas le « public » amené à voir.

Mr Sirban, l’exhib, tu attaques lundi ? Plus sérieusement, ça t’a déja tenté ?

Non, je ne suis pas vraiment exhib. Je trouve le corps d’Amantelilli très beau et c’est un spectacle magique de la voir s’exhiber, alors que mon corps est « standard » et même si je le fais de temps en temps pour faire plaisir à ma douce, ce n’est pas trop mon truc.

On voit quasi pas de mec en exhib, perso j’aimerais bien (mais je vis avec un ours, du coup j’ai abandonné l’idée)

Des souvenirs d’exhib ?

Votre meilleur souvenir exhib & bien sûr le pire plan

Le meilleur souvenir est l’exhib faite sur le Pont Charles à Prague, un 24 décembre à 16h. Il y avait un monde de fou !

On ne pouvait pas marcher, mais on piétinait pour avancer. MrSirban m’a lancé un défi type « Cap ou pas cap de montrer tes seins ! » et… j’ai osé le relever avec une appréhension teintée d’excitation.

En plus, l’appareil photo n’arrivait pas à faire le point sur mes seins (sans doute leur taille !) et on a pris des petites vidéos. J’ai dû rester les nénés à l’air au sein d’une foule de gens habillés pendant plusieurs minutes.

Le pire souvenir est au MUCEM à Marseille…

Pour la première fois on a eu chaud aux fesses et on a dû fuir les lieux du crime. On est restés une bonne demi-heure, un samedi matin vers 11h/11h30, à faire des exhib nue sous un manteau.

Je prenais la pose sur l’esplanade et autour du musée, quand une dame du MUCEM nous a désignés du doigt à un gars de la sécurité tout en téléphonant visiblement à la police. On a pris la poudre d’escampette pour fuir le gardien et l’esplanade !

Et vous deux dans tout ça ?

L’époque actuelle est à la fois très morale je trouve, et totalement débridée. Vos pratiques vous mettent à priori dans la case “débridé”, alors comment vivez vous le monde actuel ? la partie morale de ce monde bien sûr. Vous inquiète-t-il ? Etes vous plus prudents sur l’anonymat, la sécurité pendant les gangbang ou l’exhib ?

Ayant connu les années 70 pour MrSirban et 80 pour Lilli, vivre dans le monde actuel est triste, car on a de moins de moins de libertés. Les gens sont de plus en plus autocentrés, jugent les autres et brident la liberté de chacun, à trop rester bloqués sur leurs propres interdits ou tabous.

On a un sentiment de régression, là où on aspire à une liberté de plus en plus grande. Nous sommes plus prudents sur l’anonymat effectivement, à cause du nombre de followers et de personnes visitant le site, toujours plus nombreux.

Le fait de voir des amis être ennuyés à cause de mauvaises personnes ayant été jusqu’à signaler leurs pratiques à leurs enfants nous a confirmé que l’anonymat était un bien précieux. Question sécurité, nous restons toujours aussi vigilants, nous n’avons rien renforcé !

La moralisation de l’époque…

Toi comme moi, Amante Lili, comme d’ailleurs toutes les femmes, nous avons grandi dans un milieu influencé par la morale judeo chrétienne. Comment as-tu évacuer la question de la culpabilité, celle liée à l’adultère, celle de l’image de la salope et celle liée à la gourmandise et aux plaisirs en général ?

Le libertinage n’est pas de l’adultère et de fait, je n’ai pas à ressentir la moindre culpabilité, puisqu’absolument tout est partagé et consenti entre MrSirban et moi. On ne se cache rien, il n’y a aucune tromperie ou duperie. Je ne me sens pas « salope » au sens vulgaire du terme, je me sens simplement libre de profiter de la vie comme je le désire.

Souvent dans le milieu adulte non “vanille”, en gros non classique, la fille est le héros et on oublie le mec, alors question à Mr Sirban :

Comment ça va, comment vis tu les pulsions sexuelles de Amante ?

Je suis l’homme le plus heureux de la planète ! Je veux tout faire pour qu’Amantelilli s’épanouisse sexuellement, dans son corps, sa tête, ses pratiques. Il n’y a aucun interdit, aucun tabou, aucune limite, elle peut vraiment faire tout ce qu’elle veut, et surtout elle peut essayer toutes les pratiques qu’elle souhaite.

Plus elle est débridée, plus elle a des pratiques sexuelles « borderline » et plus je suis aux anges.

Toujours pour Mr Sirban. Ok vous êtes cool, ta femme aime se donner à d’autres, tout va bien.

Mais en vraie vérité, est-ce que ça a toujours été le cas, et même est-ce actuellement le cas ?

Très rapidement nous avons trouvé notre voie dans le libertinage. Et après qu’Amantelilli se soit « cherchée » dans sa sexualité et que nous trouvions notre équilibre libertin, notre chemin nous mène toujours au fait de voir ma femme avec d’autres. Cela est le cas depuis 15 ans et c’est toujours d’actualité, c’est même de mieux en mieux !

Jalousie, couple et possessivité

Comment gérez vous, tous les deux, les notions de jalousie, couple, possessivité ? N’y a t-il jamais d’accrocs ?

MrSirban : De mon côté, aucune once de jalousie, rien du tout. Il ne faut pas confondre baise et sentiment ! La tendresse réelle, les sentiments profonds, faire l’Amour avec un grand A, ses jouissances d’Amour, c’est notre jardin.

Par contre, le corps d’Amantelilli, ses plaisirs, ses orgasmes, ses voyages sexuels appartiennent à tout le monde.

AmanteLilli : Je ne ressens pas de jalousie, car il n’y a aucune duperie. J’aime ce sentiment de liberté, qui n’empêche en rien l’Amour. Nous partageons des plaisirs et des sensations avec d’autres libertins, nous ne partageons pas nos sentiments et notre vie avec eux.

Le matin, c’est MrSirban que je serre dans mes bras et le soir, c’est contre lui que je pose ma tête pour me reposer.

Amante Lili & MrSirban au delà de l’image

Des fois, vous en avez pas marre d’être réduits à l’image que vous donnez de vous ? Perso, je sais que des fois j’en ai marre d’être qu’un cul. 

Amante Lili : On a l’avantage d’être de simples libertins. Nos visages sont floutés et on ne vend rien. On se contente de partager nos aventures libertines ou exhibitionnistes, toutes réelles et jamais romancées.

Nous sommes exactement les mêmes personnes dans la vraie vie. On peut se permettre de ne pas jouer de rôle. D’ailleurs, lorsque les gens nous rencontrent, ils sont étonnés de cela et nous le font remarquer à chaque fois.

C’est quoi une soirée pantoufle chez les LilliBan ?

Attention ! Ca vend du rêve ! On rentre vers les 19h, on se cajole ou nous faisons un peu de sport pour finir par un collage sur le canapé. Ensuite, nous dînons. Puis, nous faisons une migration commune en direction du canapé et regardons la télé, amoureusement blottis l’un contre l’autre. On reste tout habillé de nos journées ou à poil !

Vous deux dans 20 ans, vous imaginez quoi comme vie ?

A l’horizontale ET à la verticale ?

La verticale : Ne plus bosser et voyager aux quatre coins du monde pour découvrir de nouvelles cultures, de nouveaux horizons, de nouvelles bouffes !

Pour l’horizontale : on se laisse porter par nos envies, peut-être serons-nous des échangistes pur et dur ou alors, de simples voyeurs mateurs ! Difficile de savoir, car nous programmons très peu de choses à ce sujet.

Bon, on habite à 1 heure les uns des autres, on s’téléphone et on s’fait une bouffe ?

Mais carrément et avec grand plaisir ! Ce serait super sympa de se partager une bonne table tous les quatre ! Entre ours ^^ On te donne notre téléphone en « private » !

Des gros bisous et encore merci à vous deux pour votre sincérité, votre ouverture et d’oser montrer votre intimité malgré des temps peu propices à la liberté de corps et d’esprit

Charlie

Poster un Commentaire

avatar

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  Subscribe  
Me notifier des
Fermer le menu

Deviens un ange !

Tu n’as toujours pas rejoins les Charlie’s Angels ? Inscris toi (gratuit) pour avoir accès à l’ensemble des contenus premiums et bénéficier de 10% de remise sur ma boutique en ligne