Exoconférence, Astier fait parler le #1B2C

Publié le

L’Exoconférence d’Alexandre Astier, cosmogonie et vie extra terrestre

Et oui, ca y est, cette semaine on a été voir le dernier spectacle d’Alexandre Astier, L’Exoconférence. Alors du coup, petit retour sur le spectacle pour le brin de causette de cette semaine #1B2C 🙂 et en plus on est pas tout à fait d’accord ce qui nous a valu un trajet de retour vif en discussion.

Déjà, petite excitation d’aller découvrir Astier en live, Renaud comme moi on est quand même des grands fans de Kaamelott, ceux qui nous suivent sur twitter l’ont compris depuis longtemps 🙂 Alors, le voir en vrai sur scène, on était comme des foufous ! Et si son spectacle est aussi bien écrit que les Kaamelott, voilà qui est prometteur !

L’ Exoconférence, POV de Charlie

Déjà, super bonne surprise, en première partie on découvre Bruce Benamran, que perso je ne connaissais pas du tout. Bruce Benamran est défini par wikikipédia comme un « vulgarisateur scientifique », il a d’ailleurs une chaîne youtube que je viens de découvrir, dessus plein de petites videos qui expliquent tout plein de concepts, je vais me pencher dessus plus en détails !

Mais en tout cas, sa première partie était excellente, j’avais même envie que ça continue, le mec t’explique, de manière assez drôle, l’incroyable magie du corps humain, et c’est clair qu’il y en a des choses à raconter ! Mais bon, je le sais, vous attendez d’en savoir plus sur ….

l’exoconférence de Sieur Astier !

Le principe du spectacle est simple : Astier joue un scientifique qui vient présenter sa conférence, et il va explorer avec nous beaucoup de sujets (trop au goût de Renaud, mais vous pouvez lire ça juste en dessous), de la théorie du big bang en passant par les différentes cosmogonies, jusqu’à l’existence, ou pas de la vie extraterrestre.

Franchement, j’ai passé un très bon moment. Je sais que Renaud a été déçu, un peu. Moi je n’ai pas été déçue, Astier est généreux sur scène, il s’amuse et nous emmène avec lui. Mais c’est vrai qu’il aborde beaucoup de thèmes, sans vraiment en pousser un loin, jusqu’au bout.

Je crois que ce derrière ce spectacle, il y a vraiment une volonté de vulgarisation de notions scientifiques, dans le sens noble du terme. Je crois qu’Astier est un peu navré de l’état actuel de la race humaine, ce qu’on sent beaucoup dans son spectacle. Derrière l’humour un peu cynique, j’y lis une profonde tristesse, tristesse de ce que la plupart d’entre nous ont perdu la simple capacité d’émerveillement, la curiosité, l’envie de connaître et de découvrir.

Alors oui, c’est vrai, peut être qu’il pourrait aller au bout de cette tristesse, elle est juste évoquée pour qui veut bien la sentir, Astier se cache derrière l’humour, peut être parce que c’est ce qu’on attend de lui, peut être parce que c’est ce qu’il sait faire, peut être par pudeur, peut être parce qu’il ne voit que ce moyen là, et qu’à travers le rire, on peut faire passer tellement de choses, le rire demande de l’intelligence et amène du recul.

Alors, si après ce spectacle, les gens lèvent un peu plus le nez en l’air, prennent le temps d’écouter la musique des étoiles et de savourer une framboise, c’est déjà un peu de poésie qui envahit un peu plus notre monde contaminé par l’efficacité, la rapidité et la stupidité (ben oui, penser, écouter, regarder, ça demande du temps).

Certes ce spectacle n’est pas parfait, mais je suis ben contente de l’avoir vu, parce qu’Astier fait plaisir à voir quand il joue, mais aussi parce que mine de rien il nous fait réfléchir et nous donne à penser, avec le sourire 🙂 Même si, à mon humble avis, il mériterait d’être vu dans une salle à dimensions humaines, là on était dans un zénith avec 2499 autres personnes, alors cool y avait des écrans géants, mais je préfère nettement les plus petites salles, pour plus de proximité entre l’acteur et les spectateurs.

Allez, j’arrête de blablater, merci Sieur Astier, et je laisse la parole à mon cher et tendre 🙂

L’ Exoconférence, POV by Renaud

Ben en fait presque tout pareil mais pas vraiment. Ok je suis fan du p’tit gars Astier. C’est fin, c’est intelligent, en tant que fan de l’argot et des textes de Audiard je ne peux qu’aimer. Malgré le ton et l’aspect bourru du personnage Astier, je ne le connais pas Irl donc je ne peux parler que du personnage, donc malgré son côté vieil ours qui râle, on sent qu’il est plein d’amour, pour ses créations kaamelottesques mais aussi pour les humains en général. Alors c’est vrai que j’en attendais beaucoup de ce spectacle, et derrière ma prudente réserve en fait j’étais telle la pucelle d’Orléans face à un barbecue, à savoir rempli d’envie avec quelque part une sourde inquiétude. Hélas ce n’est jamais bon d’attendre et encore moins d’attendre quelque chose de quelqu’un … la déception étant en général au rendez vous.

J’attendais de l’ Exoconférence de l’humour, j’en ai eu, j’attendais de la vie et de la force, le bougre n’est pas avare, il est généreux, trop peut-être ?

J’attendais des bons mots et des belles phrases avec la gouaille caractérisant Astier, j’en ai eu. J’attendais de l’Exoconférence d’apprendre une foule de choses nouvelles, l’homme étant un amateur érudit, j’en ai un peu eu. J’attendais de la passion, de la poésie, du lyrisme (un peu les Floyd dans Atom Earth Mother), j’en ai pas trop eu. Et puis j’attendais … le jour et la nuit… et bien j’attends encore 🙁

L’ Exoconférence pour moi c’est …

un pont vers les étoiles, un pont vers la nuit, vers la poésie, vers ce rêve que nous aimons tant et pour moi le rêve a débuté dans les 10 dernières minutes du spectacle dont je ne vous parlerai pas pour éviter les spoil.

Je vais être rude mais au final, à la sortie du spectacle j’ai bien regardé mais personne n’a vu les étoiles et la lune, pourtant magnifique toute d’or vêtue. Rien ! Même pas un petit oeil bienveillant vers les cieux. Alors certes je n’ai pas vu tout le monde mais à la louche c’était ça. Pour moi la « mission » n’est pas remplie. C’est un peu comme si tu vas manger dans un 2 ** et qu’on te sert la moitié des plats. Une demi mise en bouche, des demi accompagnement, un demi verre de bourgogne et un demi dessert avec un demi serveur et une note elle à 100% (oui 55 boules désolé mais sans être rat, sur ce coup je trouve que ça fait cheros)

Sans vous la faire trop longue (confer le Roi A.) ma version de pourquoi il manque un truc :

plaque voyager

Astier dans l’ Exoconférence aborde trop de thème, tout y passe et rien ne trépasse ! Tous ses sujets sont excellents, mais justement « petit, travaille ton produit » !

Il commence par le big bang et les cosmogonies, comme quoi notre interprétation du monde dépendrait de notre culture et des outils de perception dont nous dépendons, COOOOOL mais ça mérite au moins une exoconférence ça, non ? Ensuite il parle de Copernic, de l’obscurantisme religieux … heu on peut y passer plus de 10 minutes, non ? Le temps comme la plus grande arnaque des 3.000 dernières années ? vas-y, détaille, parle nous physique quantique, parle nous relativité, tu connais tout ça (oui je le tutoie) et ben non ! Tout est effleuré et il ne creuse rien. Pareil pour la plaque de Voyager, ça mérite deux heures de spectacle au moins, tellement il y a à dire dessus et tu le ferais de si belle manière.

Alors oui Astier est triste, oui il est sombre, oui l’espèce de primate auto proclamée Sapiens sapiens (traduction : très sage … mdr) le déprime et lui donne envie d’avoir la tête dans les étoiles. Alors justement Crie ! Hurle ! Pleure ton désespoir et surtout ton amour de cette vie, des étoiles, de la science … C’est notre magie moderne et la magie moi ça me fait rêver !

En sortant de l’Exoconférence j’avais un goût doux /amer dans la bouche, pas terrible. La sensation que le bel Alexandre avait perdu la bataille du Roy Arthur, que le personnage qui l’a rendu célèbre l’empêchait d’être pleinement libre. C’est le genre de truc qui me rend toujours triste. Pour moi la belle découverte et celui que j’irais volontiers revoir c’est Bruce Benamran, c’est moins bien écrit, c’est plus hésitant mais il m’a donné ce que j’attendais (je sais c’est maaal) du rire, de la science paradoxale et donc de la magie !

Je sais je suis dur, croyez moi j’en suis le premier navré. Mais au delà des bons moments (il y en a plein) je voulais voir un homme libre et j’ai vu un artiste de talent qui doit remplir une salle. Attention c’est un bon spectacle ! J’en attendais peut-être trop, en gastronomie j’ai pris un BIB gourmand pour un resto 2** c’est tout. Le côté dur de ma chronique vient de mon attente (et que je suis super difficile aussi) Après, si l’humain Astier boit un coup en bas de chez moi je l’invite volontiers à la maison, sa richesse est bien supérieure à celle d’un roi ou d’un artiste.

Voili voilou, le brin de causette est terminé, à la s’maine prochaine !

 N’oubliez pas, le dimanche à 18h il y a les #ASV de LadyShagass sur twitter 

Les autres #1B2C

 

4 réflexions au sujet de « Exoconférence, Astier fait parler le #1B2C »

  1. Merci pour cette restitution de vos échange croisés. L’exo-conférence figure sur ma liste des spectacles à ne pas manquer si elle passe à portée de main.

    Pour explorer les différentes cosmogonies directement liées à l’observation du ciel selon les cultures et les continents, je me rappelle de la très belle série « Tours du monde, tours du ciel » qui traite de la perception du monde selon les époques et les doctrines, en se basant sur les observatoires astronomiques de la préhistoire à nos jours.

    Vus connaissez peut-être déjà, mais sinon, ça se trouve sur Youtube.

    1. ha ben cool non je ne connais pas et je vais chercher ça je suis sure que Renaud va adorer 🙂 si vous allez voir l exoconference et que vous avez envie de nous faire partager votre point de vue j’en serais super heureuse
  2. Ton article me confirme tout l’exceptionnel de ce type que j’adore ; le grand Alexandre Astier. Je n’ai pas vu son spectacle mais tout ça m’a donné très envie !
    Cependant, je connaissait déjà Bruce que j’aime beaucoup aussi, je crois que j’ai vu toutes ses vidéos youtube. C’est incroyable tout ce que l’on y apprend. Je ne savais pas par contre qu’il se connaissaient tous les deux et qu’ils travaillaient ensemble sur un spectacle, mais bon quelques part il n’y à rien d’étonnant.
    Merci Charlie 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.