rage against

Je montre mon cul mais pas que(ue)

Publié le Publié dans News de Charlie Folies

Je montre mon cul pour que vous voyez autre chose

Oui je vous montre mon cul et le post d’aujourd’hui ne fera pas exception. Mais pour chaque petit bout de chair exposé j’aime bien aussi en profiter pour vous en donner un peu plus et surtout vous donner un peu plus que ce que vous attendez. Mon cul, même s’il est bien rond, on en a vite fait le tour, alors j’aime aussi vous surprendre, vous toucher et vous amener ailleurs.

Charlie-liveshow, le site, j’en suis très fière, des fois je me bats un peu contre lui, mais j’en suis quand même très fière. C’est notre bébé à nous. Bon j’avoue que je suis souvent une mère un peu indigne et que Renaud me pousse au cul. Ok ce n’est pas forcément ce qui lui déplaît le plus. lire la suite

La folie est une douce poésie.

Conseil clique sur play !


Trouver un riff de guitare, trouver un mot, une phrase, un truc qui claque.

Trouver comment mettre mes tripes sur la table, comment ouvrir, exprimer aux mondes, exprimer hors de moi ce surplus de vie qui me bouffe, m’envahit. Le moment où tout en moi devient folie.

« Que ma quille éclate qu’on me jette à la mer »  chantait le poète. Rien n’y fait, les temps anciens ne peuvent plus m’aider. Rien n’y fait. La poésie n’est pas la folie, elle m’entraîne, me sert de véhicule pour aller là où rien ne change jamais.

Ce triangle pervers qui trône entre mes jambes, cette folie qui est la source de toute vie. Plonger au coeur de la musique, plonger au coeur de la poésie, attraper une dernière bouffée de ce monde trop sage. Ne pas se retourner. Plonger au coeur de la poésie, au coeur de la musique, au coeur même du Son.

Le ventre se gorge, le ventre a soif, il se rassasie, se roule dans ce hurlement primaire. Tout devient alors ma seule réalité. Tout est en moi. La pulsation se fait plus forte. Le ventre a soif. Le Ventre a faim. Sa faim m’envahit.

Il ne me reste plus qu’à hurler, Mother fucker ! Hurler et laisser mon corps faire, le laisser remplir cet espace qui m’effraie. Bouger, secouer, le pantin n’est plus si désarticulé. Que ma tête éclate, qu’on me jette à la mer !

Tout oublier, laisser tomber, laisser tomber ce que je croyais être vrai, ce que j’ai cru être le possible et l’impossible. Laisser tomber et enfin m’oublier, repue et rompue. Tout n’est plus.

Ce qui me plaît le plus en fait, c’est une stat, celle des centres d’intérêts principaux de mes visiteurs :

Littérature, musique, culture et sexualité

Alors ok, la sexualité arrive en premier avec un peu plus de 55%, mais quand même. Il y a peu une connaissance facebookienne me reprochait un certain narcissisme. J’avoue ça m’a touchée, et même un peu blessée. Bien sûr que je montre mon cul sur internet avec un certain manque de modération. Bien sûr que je parle en apparence surtout de ma p’tite vie. Charlie-Liveshow c’est « le journal intime d’une camgirl », normal donc, en plus, au passage, Charlie c’est mon gagne pain. Personne ne reproche à NRJ de parler surtout d’NRJ, non ? Bon ben moi c’est pareil, on est le 9 et ce soir je paye mon loyer, je le paye quand je montre mon cul, je le paye avec mon image. Où est le mal ?

Je montre mon cul pour montrer mon coeur

Après ce cul, bombu, je le mets au service de choses que j’aime, qui me tiennent à coeur. Un peu plus de tolérance, un peu plus d’audace, un peu plus d’espace de liberté en nous et autour de nous. Je mets mon cul en avant parce que tout le monde, hélas, se fout comme de son premier babygros de l’écologie au quotidien, pas celle des grands projets, celle de sa manière de vivre.

Je montre mon cul pour pouvoir vous parler de poésie, de littérature. Pas celle des Goncourt, mais celle des salons enfumés et des verre de vodka (ou de rhum) souvent renversés. La littérature érotique, le bon goût du mauvais genre. Je pourrais vous parler polar mais il faudrait que je tue des gens et comment dire … c’est pas l’esprit de la maison 🙂

Alors oui, je montre MON cul mais si ce cul peut faire découvrir, peut vous tenir par la main pour vous faire découvrir d’autres mondes, d’autres espaces, d’autres gens, ben moi j’ai tout gagné.

Si je voulais être une chtar

Un dernier mot pour ceux qui pensent encore que je suis une p’tite nana qui veut être star. Si je voulais être une « chtar » j’aurais sucé les mecs qui me disaient « ok pour bosser avec toi mais bon faut que tu suces pour ça ». D’ailleurs si je voulais être une chtar je ferais des films X classiques, je serais politiquement correcte, j’éviterais de partager les articles de plein de gens, je mettrais juste des photos de mon cul et de mon chat. Si je voulais être une « chtar » je ferais une télé ir-réalité…

Alors peut-être que vous me verrez un jour à la télévicon (Ferré) mais juste parce que ça m’amuse ou pour vous faire chier avec des articles de 1000 mots, des phrases à la syntaxe mal aboutie, des nichons made in small boobs land et un cours de géographie autour de mon cul histoire de vous rappelez que la terre est ronde et qu’on habite tous dessus pour le meilleur et pour … le meilleur 🙂

Une réflexion au sujet de « Je montre mon cul mais pas que(ue) »

  1. Ou dans un nouvel épisode de petits secret entre voisin oumieux comme la noucelle aitresse sarthrdasn le nouveau kamelot
    bises ma belle
    Flor a et tres excité par ces photos

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.