charlie bondage

Bondage initiation

Publié le Publié dans News de Charlie Folies

Bondage sans danger : les conseils de base

Coucou à tous, un post ultra court mais je viens de recevoir trois mails en 24 heures sur ce sujet et c’est aussi mon taf de rappeler deux trois règles de base.

Je ne suis pas spécialiste en bondage ou shibari, encore moins pour l’art des suspensions, mais j’ai un peu testé et pratiqué donc

Le bondage ce n’est pas : « wahou trop cool, viens chéri(e) que je te ficelle avec la corde du rôti »

Et oui c’est l’été, tout va bien, on a du temps, on est tout fou fou, on s’éclate, on a relu (cette daube) de 50 nuances de machin chose et on se dit « wahou trop cool ! viens chéri(e) que je te ficelle avec la corde du rôti » ! Et ben non, le bondage ce n’est clairement pas ça et c’est tout sauf facile et léger.

Le Bondage, l’art de l’attachement, des noeuds, des liens, n’est pas sans danger !

Pour rappel, cette pratique vue par certains comme extrême EST UN ART. C’est déjà le point important

Certes la dimension sexuelle est présente mais elle l’est de manière très indirecte. En tout cas pour ma part, celle de Renaud et des quelques personnes que je connais qui pratique, le plaisir est plus dans la sensation, l’oeil que dans le sexe direct.

Certains pratiquant de cet art – j’insiste – passent des années à apprendre et à améliorer autant la forme finale, avec une recherche de la pose, la posture parfaite, que l’esthétique des noeuds et passent encore plus de temps sur la technique et le sens de chaque noeud, n’oublions pas que cet art est issu de la pratique du Zen qui a pour fâcheuse tendance à mettre du sens là ou l’occidental moyen l’enlève (contrariant ces Japonais).

Donc les règles de base pour un Bondage sans danger :

  1. Respectez votre partenaire (mâle ou femelle)
  2. Apprenez, lisez, documentez vous AVANT, et entraînez vous sur une chaise, une table
  3. Ne pratiquez pas le bondage pour faire plaisir à l’autre (que vous soyez attacheur ou attaché)
  4. Mettez vous au clair AVANT et informez l’attacheur de vos soucis de santé, stress et autres (soucis respiratoires, cardiaques …)
  5. Prenez soin de demander à votre partenaire, tout au long de la séance, comment est vécue et ressentie la pratique et  ECOUTEZ SES REPONSES !
  6. Munissez vous d’un ciseau solide ou d’un sécateur pour pouvoir couper les liens en 5 secondes
  7. Ne JAMAIS faire de lien sur des zones molles et les articulations comme par exemple l’arrière des genoux, le cou, l’arrière des poignets, des coudes, des aisselles, du bassin …

Derniers conseils pour un bondage safe et agréable (?!)

  • Un petit manuel pour vous initier au bondage (nécessaire mais non suffisant)
  • Lisez l’excellent Osez le Bondage chez la musardine
  • Créez une ambiance propice, calme, et bien chauffée ! une séance de bondage c’est long !!!
  • le lien d’un Tracks spécial Bondage / Shibari 
  • SOIGNEZ VOS CORDES ! perso je n’aime pas celles en chanvre, rêche et dure, je préfère plutôt le coton ou les liens classiques en nylon du commerce
  • Les cordes nylon : il suffit de les passer deux ou trois fois à 90° dans votre machine et de les faire sécher bien à plat et c’est le top (secret : un peu de bicarbonate de soude dans la machine les rend encore plus souples)
  • CHERCHEZ et surtout testez par des petites sessions sur une jambes, un bras, avant de vous lancer … gogol est votre ami 🙂

 

Et maintenant, à vous de jouer, de vous amuser, en toute sécurité 🙂

Si vous avez envie de partagez avec moi vos expériences de bondage, chouette, j’ai hâte de lire vos commentaires !

bondage camgirl

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.