Le corps idéal made in porno est il viable ?

J’aime regarder les filles qui marchent sur la plage, leur poitrine gonflée par le désir de vivre … Ouais ouais t’as le droit gros, en plus ça t’a rapporté un joli paquet de tunes et un brin de notoriété donc why not mais moi, perso, j’aime regarder les filles … tout ça tout ça mais de plus je me prends dans la gueule leurs gros nichons « silly-conne-hé ! ». Certain.e.s me diront « si t’aimes pas regarde pas ! ». C’est pas faux, mais vous avouerez que ça devient super difficile de pas se prendre une paire de seins refaits et surfaits dans la tronche.

LE corps idéal, mène-t-il à l’uniformisation des vies ?

Alors oui j’aime regarder, voir les gens, les observer. Certains diront de moi que je suis un mateur, c’est pas faux mais c’est un peu réducteur. Par nécessité due à mon travail de coach de vie, comme ils disent maintenant, je suis obligé et j’ai appris à regarder, observer et décortiquer le physique et les postures des gens.

En plus je suis aussi photographe très amateur, il y a donc une recherche de « l’image », de l’esthétique générale. Baladez vous avec un photographe et vous verrez que très souvent, quand l’appareil n’est pas sorti de son étui, il est en général intégré dans ses yeux et dans sa tête.

Pour finir, et je vous le concède, j’adore mater ! En plus vu le boulot de ma femme je suis encouragé à le faire ! Je regarde pas mal de porno et des camgirls, que ce soit leur show ou leur fil twitter. Et force m’est de constater que les corps s’uniformisent. Régulièrement je vois une meuf très mignonne, avec son petit truc à elle, changer et devenir le standard camgirl, actrice X, modèle, pin-up.

standard de beaute porno
Anissa Kate

Le standard de la « belle meuf »

Chaque fois je constate que la transformation va dans le même sens, ressembler aux copines. Bien sûr pour certaines personnes, homme et femme, il y a une demande des productions. Parfois c’est aussi plus pernicieux, on te laisse entendre que si tu faisais tel type d’opération, ben tu tournerais plus … le miroir aux alouettes. Si tu fais ça … Alors tu auras ça… Bon chez moi ça s’appelle du chantage déguisé mais passons.

Le pire c’est quand, aidés par la pression économique et la pression de notre ego, de nous mêmes nous acceptons cette transformation vers quelqu’un qui n’est pas nous. Je crois que c’est ça qui me rend le plus triste. Ce refus d’accepter notre particularité, notre spécificité. Le truc un peu décalé, un peu différent qui fait de nous qui nous sommes.

Je me rappelle de l’époque où Katsuni a fait refaire ses seins … puis sa bouche, son nez. J’adorais cette actrice mais après chaque opération, quelque chose s’éteignait en elle. Elle ne jouait pas moins bien mais elle était moins elle. Son petit truc perso qui fait que Katsuni n’est pas Asa Akira, que j’aime beaucoup  au demeurant malgré sa mammoplastie, disparaissait. C’est assez frappant si vous regardez ses premiers films et les derniers.

Une autre actrice que j’adorais, Maya Hills, en est devenue carrément pathétique. Je ne peux même pas regarder les films à partir de sa période noir de jais, tronche et nichon refait.

Les gros nichons (refaits) attaquent !

On est en 2017, voilà maintenant plus de 30 ans que je regarde des films porno sans interruption. Ce que je constate c’est une augmentation considérable du gros nichon ! Mais vraiment du gros nichon, style bonnet E ou F. Bon d’une manière générale ça fait 200 ans que les big boobs ont la cote, on pourrait creuser le sujet : Industrialisation, augmentation de l’habitat urbain … y a des pistes en socio pour expliciter.

Pourtant il y a de cela une petite dizaine d’années, le bonnet F était l’exception. Aujourd’hui c’est juste devenu la norme. Il faut croire qu’on ne peut pas réussir dans le porno pro si on n’a pas le nichon refait. Et oui il ne suffit pas qu’ils soient gros, faut-il encore qu’ils soient refaits !

Le natural tits et le small tits sont même devenus des niches ! Au passage les mises en scène classiques du tag “Small Tits” sont plus proches de “nique une ado salope” que de “actrice avec des petits seins”, je dis ça je dis rien. Quelques producteurs, comme la Maison Dorcel ou John B. Root en France, s’obstinent à mettre plus de seins naturels que de poitrines refaites mais dès que vous ouvrez un tube porno, un gonzo lambda ou une livecam, vous croulez sous le silicone.

Faites le test Pornhub… hallucinant !

Ouvrez la page d’accueil, comptez le nombre de vidéo : 51 … grand verre s’il vous plaît ! (le pastis 51). Pour essayer d’avoir un panel un peu plus grand je l’ai fait trois fois, ce qui donne 153 vidéos. Chaque fois j’ai pris soin de vider le cache de mon navigateur. Oui je sais, j’aime m’emmerder la vie. Par contre j’ai oublié de me déconnecter. Il faut en tenir compte puisque dans mes préférences il y a essentiellement des petits seins.

Le résultat est troublant je trouve : 65% de gros nichons. Ça encore, 2 doigts de psycho rapide permettent de comprendre le côté rassurant, maternel archaïque, par contre les 61% de seins refaits dans la catégorie big boobs … Vous avez déjà essayé de téter un sein siliconé ?

test pornhub gros seins

Nous sommes libres d'avoir envie d'aimer les corps que nous voulons MAIS…

Il faut quand même constater que, grosso modo, les poitrines refaites sont toutes du même genre. Vous avez le sein rond, mode pastèque, ou le nichon en poire venue de ‘Fu(c)kushima” ou “Tchernobite” pour les plus anciennes. Point barre. On va même pas parler des cicatrices et du vieillissement de la peau. Donc au lieu d’avoir une multitude de magnifiques seins, vous en avez … 2 ! Chacun existant en version L, XL, XXL ou Hors norme. Vous remarquez au passage qu’il n’y a plus de place pour les modèles S – bonnet A – et M – bonnet B.

Et le nez ! Et le nez. Et la bouche ! Et la bouche Haaaaaa louette…

Si encore cette standardisation s’arrêtait aux poitrines mais ça va encore plus loin puisque on tape le nez, 18% des femmes ayant – de 25ans ont eu recours à une rhinoplastie en 2015 (chiffre Statista)la bouche, les paupières, les fesses, etc. En 2012 on estimait que 63% des personnes entre 15 et 24 ans aimeraient changer d’apparence grâce à la chirurgie plastique… Étonnant, non ? Même pas … #tristesse.

Baladez vous sur cam4 par exemple et regardez quelles sont les nanas dans le top 10 ? – celui où tu prends un max de tunes, et ouais vous leurrez pas, camgirl c’est un métier pas une vocation. Vite fait et en caricaturant à peine, vous avez un physique de base : La liane à gros nichons avec un nez bien propre et une bouche de canard … la fameuse “duck face”. Elles vont varier les ambiances avec le côté vraiment salope, le côté un peu bourgeoise ou l’aspect jeune fille qui aime sucer des glaces à la viande mais le fond est … “Duck face !”

fil twitter

Pour nous changer les idées … Allons faire un tour sur twitter …

Le lieu idéal pour se foutre à poil – merci à eux d’appliquer aussi peu de censure, c’est rare donc MERCI ! Vous vous attendez à une multitude de corps et d’êtres… Déception ! Bien sûr tout le monde n’est pas identique mais regardez les RT et les like … Curieusement c’est le gabarit “Duck face !” et gros nichons qui triomphe.

Ou alors c’est le type “j’envoie tout Simone”, les photos brut de forge comme on dit en coutellerie, où à titre perso je vois pas la différence entre ça et une photo gros plan d’un Rosbif mayo.

Bon bien sûr je caricature, je force le trait mais pas tant que ça.

Les photographes agents de pub

Hier je regardais un peu les post d’Olivier Parent – un photographe que j’affectionne pour ses nus et son travail sur la lumière, bon j’aime bien le gars aussi – et il mettait une série de photos plus …lisses. Wahou quel succès ! Comme il le disait lui même “Oui c’est plus pub !”. De pub à pute il n’y a qu’un pas que beaucoup de ses con-frères franchissent.

On choisit une meuf ou un mec, croyez pas qu’on soit à l’abri, dans les canons de beauté et on shoote. Rendu final super beau, super lisse mais avec aucun être vivant dessus ! Tu as une superbe photo d’un produit ! Une très belle nature morte de femme, ou d’homme. Génial ! diront #LesGens … Sniff ! dira l’Humain qui en nous sommeille.

C’est du travail de “feignant”, on privilégie la technique et on fait l’impasse sur le sentiment. Shooter une objet parfait et en faire une belle photo c’est simple. Là où il y aurait du travail c’est sur rendre sexy quelqu’un d’imparfait … Oui mais pour ça il faudrait prendre le risque de déplaire à la masse et donc de gagner – perdre – moins de followers, clients.

La duck face gouvernera le monde

Alors après chacun fait un peu comme il veut. Je m’excuse par avance pour l’exemple suivant mais c’est un peu comme sur les étals du marché. Je suis en Provence dont un des plats emblématiques en été est la soupe au pistou. Pour la faire il me faut des haricots coco. Impossible d’en trouver !

Ben l’uniformisation des corps arrivera à la même chose ! Vous aimez les êtres vivants, naturels … Ha ben non y a pas ! Sniff ! En fait ils existent mais comme ce n’est pas “Le Produit phare”, ils sont à la 8 ème page de ce grand super U que sont les Tubes porno et les plateformes de livecam.

duck face

I’m a barbie girl in a barbie world !

Ne vous trompez pas, les gérants de boîte, les producteurs ne sont pas les seuls responsables. Les premiers responsable c’est bel et bien nous ! Les con-sot-mateurs. C’est nous qui likons et qui par voie de conséquence faisons de ces plastiques “duck face” la norme. Ne soyons pas dupes, les camgirls et camboys , les actrices et acteurs porno ne sont pour eux que des produits ! Vous croyez vraiment que le boss de Pornhub ou de Cam4 connaît ses fournisseurs de contenu ?

Les fournisseurs de contenu, en pliant sous les pressions diverses, propagent cette norme. Petit à petit les Stars du X laissent la place à la girl next door version “salope” (ce n’est pas une insulte) dans les “influenceurs”. De plus, le fait est qu’en 2017 rares sont les jeunes, hommes et femmes, qui n’ont pas déjà maté un porno ou vu une cam. Le côté voisine salope ou plombier super musclé des webcameurs propage ce corps lambda dans notre imaginaire sexuel.

Qu’en sera-t-il dans 10 ans ?

Un monde parfait… ement chiant !

Je ne voulais pas vous parler de tout ça mais bon c’est fait. Je n’ai rien contre la chirurgie esthétique. Rien contre les gros nichons, même si ce n’est pas ma tasse de thé. Je suis pas non plus le mieux placé pour parler de la tranche de rosbif mayo vu que je shoote ma meuf les 4 fers en l’air. Je ne veux pas d’un monde de gens moches.

Mais simplement attirer votre attention sur ce qui est en train de poindre. Un monde où comme dit une Amie : “Ce n’est quand même pas la nature qui va décider de comment je vais vieillir ou de l’apparence que j’ai”.

Peut-être bichette, libre à toi de mener ce combat Don Quichottesque contre la Vie, mais es-tu vraiment sûre que le corps que tu te construis est bien celui que tu veux ? Quel est dans cette image mentale de corps parfait la part d’influence de la pub et des normes ?

La perfection au quotidien

Et moi, et toi, nous dans ce que nous projetons mentalement comme étant un idéal à atteindre, une perfection, quelle est la part de “La Pub”, de ces photos sur papier glacé et glaçant ? Allons encore un peu plus loin, d’où viennent nos pulsions sexuelles ?

Pourquoi de plus en plus, ça fait plus de 20 ans que j’accompagne des personnes, des minottes entre 15 et 25 ans me disent vouloir se refaire ceci ou cela, avec à la clé une souffrance certes égotique mais pourtant réelle ? Ces mêmes filles et mecs qui ne comprennent pas pourquoi, alors qu’elles – qu’ils acceptent toutes sortes de pratiques sexuelles “comme les pros”, ils ne ressentent rien ou que l’autre s’en va ?

Pourquoi ce mépris pour notre vie à nous ? Notre corps d’origine est-il si pourri qu’on a besoin de le “quitter”, de radicalement le changer ? Quel est le but ? Devenir Dieu ? Ou devenir parfait, lisse, pur, froid et dur comme un diamant ? Alors perso je préfère une bonne merguez à la fête de l’Huma, ou une tomate un peu tordue, à toute la bouffe “bien propre” qu’on veut me faire manger.

Pour rester uniquement sur la partie sexy et CULturelle, rappelez vous que dans relation sexuelle le premier mot c’est RELATION. Et perso, j’ai pas beaucoup ni d’empathie, ni de relation avec un bout de plastique.

Les jolies imperfections

Maintenant que vous avez bien mal au crâne je vous laisse avec quelques photos, jolies vu mes compétences techniques et mon matériel, d’un être humain parfaitement imparfait. Oui, un être humain qui se lève avec la tronche en biais, le poil pubien naissant, le cheveu en bataille et le moral parfois dans les chaussettes. Car c’est ça la vraie vie pas lisse. C’est la vie qui vous attend en vrai ! Bien loin des sourires fake et des duck face d’Insta, Facebook et des chattes plastique de twitter.

3
Poster un Commentaire

avatar
3 Comment threads
0 Thread replies
0 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
3 Comment authors
ladyshagassPallilogiercp84 Recent comment authors

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  Subscribe  
Me notifier des
g_leg_8
Membre
g_leg_8

ENFIN! MERCI ET BRAVO POUR CETTE PRISE DE POSITION (SANS JEU DE MOT). L’UNIFORMISATION QUI CONCERNE TOUS LES COURANTS DE MODE A TRAVERS LES SIECLES (POUDRAGE, PERRUQUES, VÊTEMENTS, CHEVEUX LONGS OU COURTS, PENSEE UNIQUE, ETC.) A MAINTENANT ATTEINT LE DEGRE ZERO DE L’IMBECILLITE AVEC LA STANDARDISATION DES CORPS (FEMMES ET HOMMES). QUELLE PITIE, QUELLE PAUVRETE D’ESPRIT… LAISSONS NOUS VIVRE AVEC NOS TRAVERS, NOS IMPERFECTIONS. LAISSONS NOS CORPS VIEILLIR (CE QUI NE VEUT PAS DIRE SE LAISSER ALLER…) ET NOUS N’EN SERONS QUE PLUS ORIGINAUX ET DESIRABLES. LE MEILLEUR DES MONDES QUE DECRIVAIT HUXLEY N’EN EST PAS UN ! POUR NOTRE PART AVEC MON TENDRE ET CHER, NOUS NOUS REGALONS DES FILMS DES ANNEES 70 DANS LESQUELS UN SCENARIO (MÊME TRES LEGER) AVAIT… Read more »

Pallilogienyc
Membre

Une remarque que je fais souvent à mes filles, complexées comme il se doit (alors, qu’objectivement ce sont les deux plus belles filles de la création !) on nous bassine à longueur de journée, on nous pollue les yeux avec des photos de filles, de femmes, d’hommes aussi dont l’apparence physique est minoritaire (je shunte à dessein l’option “photoshop” de ces affiches, pour ne pas alourdir davantage mon propos). Avec ses images qu’on nous balance H24, on nous fait croire que ces personnes, qui doivent représenter à peine 2% de la population, sont la norme. Et après, on nous demande de faire partie de cette norme ! Mais en même temps de nous accepter tels que nous sommes, mais en faisant des… Read more »

ladyshagass
Invité

Cet article est super ! De la standardisation des produits à celle des humains, il n’y avait visiblement qu’un pas, qui a été bien accéléré par la puissance des réseaux sociaux et de la gratuité pornographique. Les gens ont fini par accepter le rôle de produit de consommation que leur attribue la société de consommation. A partir du moment où tel typique de physique est promu et validé par nos likes, alors il devient le physique référent auquel une majorité aspire. Dans la course à l’ego et pour combler un manque de confiance, de nombreuses femmes sont donc prêtes à s’oublier pour ressembler le plus possible à ce modèle validé. C’est triste et débandant au possible. En tout cas, cette lassitude que… Read more »

Fermer le menu