• Post comments:17 commentaires
  • Reading time:10 mins read

J’ai résisté tout l’été mais bon, les vacances sont finies pour lui aussi. Du coup, je sors du placard magique les deux derniers sex-toys de chez Womanizer, le Classic et le Womanizer Premium, premier sex-toy conçu avec pilotage automatique … de notre clitoris ?

Allez, fini les vacances : On va stimuler vos clitoris et réveiller les voisins ! Messieurs Womanizer Premium et Womanizer Classic sont demandés sur le pont clitoridien ! Le commandant Womanizer Premium et son équipage vous recommandent de décrocher vos ceintures de chasteté et vous souhaitent un bon décollage vers le 7ème ciel !

Planquez tout, fou dang’reux !* Le Womanizer Premium

Le dernier test d’un sextoy par aspiration clitoridienne date maintenant du 18 juin, voui je sais, “la pelle” et tout ça. Je testais le Womanizer Starlet qui devait être utilisable sans les mains… Bon, la promesse ne fut pas tenue, même si le sextoy en lui-même était quand même très sympa. Du coup, c’est avec un peu de méfiance que j’appréhende le test du Womanizer Premium.

Dans le monde du sex-toy comme dans celui du yaourt, il y a beaucoup de concurrence et donc beaucoup de pub pour pas grand chose. Chaque fois on te promet une révolution, m’enfin, mis à part les prix, il n’y a, en fait, que très peu de différence.

Je me doute que le Womanizer Classic va faire son taf, idem pour le Womanizer Premium. Mais c’est quoi ce truc de pilotage automatique pour le Womanizer Premium ? Gros coup de comm sans réel changement ou véritable plus ?

Unboxing des derniers sextoys de Womanizer. C’est parti !*

Womanizer CLASSIC : “J’en suis toute retournée”*… AUCUN ! Walou ! Nibe ! Que dalle !

C’est la première fois que je reçois ça : aucun packaging pour le Womanizer Classic ! Donc je ne peux pas en parler puisqu’il est simplement mis dans une boîte en carton, coool, avec une gommette indiquant la couleur de celui ci. J’espère que c’est l’emballage pour les testeuses ! Si vous l’avez acheté, je veux bien avoir une photo du coffret , pour pouvoir en parler.

Womanizer Premium : C’est zoliiiiiii ! On dirait presque une boîte pour épilateur ! Une boîte rose parme avec une femme au look tribal ethnique (nique?) et bien sûr, une belle barquette en plastoc moulée.

Alors voilà, soit y a rien, soit c’est beau et plastifié ! Y a pas moyen de trouver un entre deux ?

Je sais que vous vous foutez comme d’une guigne de la pollution que chacun de nos achats engendre mais “la terre se rapproche à la vitesse d’un grand V !”*

Bien sûr, le Womanizer Premium détient, lui, tous les standards de chez Womanizer : la pochette satinée de rangement, un câble USB pour recharger et un mode d’emploi. Cerise sur le gâteau, cerise n’étant pas la fille de la pub Groupama, un embout de rechange pour les clitoris plus volumineux que la majorité.

Et hop, vous avez vu comment on enlève le mot “gros” et comment on réduit de manière très faux cul la charge mentale due à un excédent pondéral ?!

La fleur du meeting aérien*… les finitions

Ca, c’est la partie toujours super facile quand tu dois écrire le test d’un Womanizer. Comme d’hab, je vais dire que c’est parfait ! Voilà, ça c’est fait, la bise à monsieur !

Et oui, je suis obligée de le constater, encore une fois, je n’ai rien à redire. Les matériaux sont agréables en main, les finitions nickel, les boutons top. J’ai même l’impression que Womanizer gagne chaque fois en qualité.

Deutsch quality, comme on dit. En même temps, vu le prix, c’est le minimum ! 129€ pour le Womanizer Classic et 189€ pour le Womanizer Premium. Heureusement que la qualité est là !

Bien sûr les finitions sont au dessus sur le Womanizer Premium. 60€ de plus… le vaut-il bien ?

Tous ces cadrans, tous ces leviers* … le look !

Bon, ne vous attendez pas à de grands chambardements question look. On n’est pas sur du micro sextoy comme avec le STARLET, ni sur du sextoy étrange comme pour le Womanizer W100  ou le INSIDE.

La Deutsch firme arrive sur des formes plus classiques, allongées, rondes et harmonieuses. Pour prendre une image de rôliste, les gens qui jouent aux jeux de rôle, on passe d’un design Hobbit à quelque chose de plus elfique.

Le Inside Out de womanizer étant clairement trollien !

Vous avez les photos pour savoir si vous aimez ou pas. Moi j’aime bien.

Surtout pas de cris hystériques* SILENCE !

Womanizer augmente encore le confort utilisatrice en mettant dans la version Premium une nouvelle technologie, le SMART SILENCE… Quesako ?

C’est tout simple, tu vas comprendre : Quand ton sextoy ne détecte pas de clitoris au niveau de l’orifice d’aspiration, et bien il s’éteint ! Et donc 0 bruit ! Pas con, hein ! (Quant à la version Classic, pas de Smart Silence mais il est encore plus discret que ses grands frères.)

Alors vous verrez que dans la vidéo YOUTEUB, apparemment ça marche moyen. Mais en vrai, vous verrez sur la vidéo PORNHUB, ça fonctionne super bien ! C’est même bluffant !

Fiche technique

  • Matière : 100% silicone et ABS
  • 0% phtalate – étanche & hypoallergénique
  • Lubrifiant : eau
  • Puissance : 8 niveau sur le Classic – 12 sur le Womanizer Premium
  • Longueur : 15cm (dans les deux cas) . Diamètre max : 3.5cm
  • Coloris : Violet pour le womanizer Classic – Blanc / Rouge ou Noir pour le Premium
  • Plaisir : CLITORIDIEN
  • Prix : 129€ le CLASSIC et 189€ pour le Womanizer PREMIUM

Shooping

 

Womanizer premium sextoy

Dans la cabine de pilotage*  l’auto pilote

Oulalala, alors arnaque ou pas, cette blague ? Première question, ça consiste en quoi ? Est-ce qu’il va me ramener chez moi même quand je suis “torchon, chiffon, carpette” ?

Pas du tout ! Sniff ! C’est nul ! 

En plus des 12 modes d’intensité différents qui équipent le Womanizer Premium, ils ont mis en place un ingénieux système de capteur pour que l’appareil gère à votre place la puissance de stimulation de votre cllitoris ! L’intensité d’aspiration monte, descend, au gré des envies de l’auto-pilote.

Alors est-ce que ça marche ? OUI ! Je sais, je tue le suspens, m’enfin vous verrez sur la vidéo … ça marche même fort bien !

En plus la nouvelle ergonomie, valable pour le Womanizer Classic comme sur le Premium, permet de s’en servir simplement en serrant les cuisses. Du coup vous mettez votre Womanizer en place, vous appuyez sur le bouton AUTO PILOT, “Une merveille de technique”* et …

C’est parti !* la partie pratique

“J’en suis toute retournée”* ! Vraiment, ça marche super bien ! Et ce petit dsfsf$ù%’ d’auto pilote fait vraiment très bien les choses !

Autant, j’ai l’entraînement quand même, en mode manuel j’arrive en serrant les dents au niveau 12. Autant avec le pilotage automatique … “N’en jetez plus, c’est assez “* ! Je suis arrivée à peine au niveau 9 avant d’en foutre de partout !

Que vous dire de plus ? L’ensemble du Premium (avec l’auto pilote et le Smart Silence) est mieux abouti, mieux fini que la version Classic. Au niveau de la qualité des vibrations, je vais vraiment préférer le Womanizer Premium.

Le pilote automatique du Womanizer Premium est un réel plus, avec en plus le Smart Silence. Alors ok, ce n’est pas la révolution absolue mais perso, il m’a appris à me servir différemment de mes Womanizer. En plus le fait de se laisser emporter est vraiment sympa.

Prêt pour la dernière taloche ?* Bilan

J’avais peur que ça ne fonctionne pas, ou mal,  et bien pas du tout ! L’auto pilote du Womanizer Premium est doux, adaptable et c’est pour moi une très très bonne surprise. Et le Smart Silence fonctionne très bien. Et il est totalement étanche !

Le Classic va, lui, mieux tenir entre les jambes … m’enfin, je m’en fous un peu. En gros, le Classic, ben c’est un Womanizer Classic, avec une forme différente et moins de niveaux d’intensité que ses grands frères (w500, size plus) mais il côute 60€ de moins et il est, lui aussi, totalement étanche.

note test du womanizer premium

Pour le reste, les deux Womanizer sont, comme d’habitude, super bien finis, super efficaces et aussi assez chers !

Si je devais en choisir un ? Sans hésitation aucune, le Womanizer Premium ! et “Attention les gamines pour le vol du bourdon”*

Qui a reconnu la chanson de Jacques Higelin dont les extraits sont signalés par un * ?

Very thx @

“La fleur du meeting aérien, tout le gratin de la voltige”*, j’ai bien sûr nommé Les fabuleux ! Les humidifieux ! Les chevalier du 7ème ciel ! Les commandants de bord du plaisir de la maison Doooooorcel !

dorcel store logo
Vous avez aimé ? Partagez !

Cet article a 17 commentaires

  1. osthenos

    Champagne, belle interprétation, merci.

  2. Nico64

    Bonjour chère Charlie, j’ai reconnu la chanson “dans mon aeroplane blindé “.
    Bises

    1. Charlie Fortenis

      Yes ! Bam bam ! Enfin un peu de culture sans cul ! Même si le camarade Jacquot etait un gai luron

  3. Chococho

    Coucou Charlie,
    Je viens de découvrir ton site et j’adore le concept. Franchement les vidéos de tests de nana qui parle juste du sextoy sans le tester vraiment c’est naze.
    Je veux du concret et avec toi j’ai pu l’avoir alors un grand MERCI.
    Bon, il me reste le problème de choix de fou pour ce type de sextoy. Je ne sais pas quoi choisir entre les différences de prix de taille de marque de modèle….
    Dommage qu’il n’existe pas de vrais comparatif comme pour les téléphones par exemple.

    Ce sera mon premier sextoy de ce type et j’ai pas trop envie de prendre le moins cher pour me dire à la fin qu’il me faut plus mais franchement 189€ c’est cher le jouet.

    Bonne continuation.

    1. Charlie Fortenis

      Alors franchement avec le premium (et womanizer en général) tu peux y aller sans crainte !
      J’en ai un, le w500, dont je me sert quasiment tous les jours plusieurs fois par jour depuis bientôt 3 ans et… il marche toujours !

      Par rapport à satisfyer, leur concurrent, ils sont certes plus chers mais ils sont finis à la perfection et en plus il dure longtemps longtemps longtemps !
      Un investissement qui est largement amortis si on aime le plaisir clitoridien

      (après les satisfyer marche bien et font le job y a pas de souci mais je préfère quand meme womanizer)

      1. Chococho

        Un énorme MERCI Charlie!
        Matin, midi et soir, dans mon lit, mon bain…
        Bref n’importe quand, n’importe où….. J’en suis accro. J’en veux encore et encore plus! Je crois que je suis amoureuse.
        Grâce à toi, mon clito est au paradis 😉
        Je le recommande.

  4. Fannie

    Bonjour Charlie…. dis moi….. ta préférence entre le Premium et le W500 Pro ?…. Merci pour tes articles fun et éclairants !!

    1. je ne saurais pas quoi te répondre j’ai quand même un coup de coeur pour le w500 que j’utilise quotidiennement

  5. Nono

    J’ai apprécié le test bien détaillé qui permet réellement de se faire une idée précise du produit et ainsi pouvoir faire un choix par élimination. Pour une première approche de sextoy clitoridien est-ce que le womanizer classique est suffisant ? Ou faut-il passer directement au prémium?
    J’ai vu qu’un sextoy le melt de wevibe était piloté avec un smartphone, penses-tu pouvoir le tester prochainement?

    1. Charlie

      ALors de ce que mes copines ont dit du MELT … j’ai pas forcément envie de le tester. Il semble assez décevant ! Pour ta question oui bien sur le WOMANIZER CLASSIQUE peut suffire. Après, avis perso, il vaut mieux attendre un mois ou deux et s’offrir le premium. Le CLASSIC est très bien mais il est moins bien fini, moins sympa d’utilisation. Je sais que ca fait 60€ d’écart mais ce n’est pas plus qu’un paquet de clope par semaine en moins et la différence est notable. je pense que le classic aura une durée de vie plus courte que le premium et le smart control est vraiment top
      Mais après c’est à chacun de voir en fonction de ses pulsions et de son budget

  6. Lulla

    Enfin des tests concrets ! Merci ! Tu m’as permis de préciser mes choix ! Bon, le Womanizer Premium est un peu cher, mais je vais bien profiter !

  7. Charlie

    GRAVE ! et franchement ça vaut le coup d’attendre un mois ou deux de plus et de mettre la différence de prix. Ce n’est que mon avis bien sur

  8. June

    Bonjour Charlie !
    j’ai découvert ton blog il y a quelques jours alors que je cherchais à m’acheter un nouveau stimulateur. j’ai regardé énormément de tests, d’avis… j’ai réfléchis a cet achat conséquent du womanizer premium que j’ai fait sur passage du desir.

    Le cadeau arrive… vient le moment de l’essayer et c’est LA PLUS GROSSE DECEPTION DE TOUTE MA VIE ! je n’ai absolument pas compris. J’avais initialement un lelo sona 1 dont je ne me servais majoritairement qu’au volume le plus faible car effectivement je l’ai toujours trouvé fort. je décide de changer pour womanizer, globalement reconnu pour être le 1er a l’initiative de l’innovation des stimulateurs sans contact et plus doux.
    Mais avec moi c’était complètement l’inverse. je ne le trouve pas subtile du tout. j’ai l’impression qu’on me souffle fort sur le clito comme si on me le pilonais même aux vitesses les plus douces. je le trouve trop concentré sur un point précis.
    j’avais pour habitude d’utiliser mon lelo sona sur le capuchon pour diminuer la force, et j’en tirais un effet beaucoup plus enveloppant, couvrant et global. faire la même chose avec un premium c’est peine perdu car il n’aspire pas vraiment et cela fait flop flop partout. le mettre sur le clito directement c’est se faire piloner au marteau piqueur. les embouts ne semblent pas super adaptés, j’ai l’impression que la forme ovale ne me “fit” pas bien.

    je suis décontenancée avec ce jouet. j’ai essayer de changer la façon de m’en servir car il semblerait que tout le monde s’en serve avec la pointe du premium vers le haut. moi il n’y a que vers le bas ou ca va un peu. mais du coup le jouet est inutilisable en couple comme je le faisais avec le lelo car la pointe bloque l’entrée du vagin.

    ça me tue. je trouve que cet objet est complètement surcoté. quelle n’a pas été ma déception aussi de voir qu’il n’avait qu’un mode continue et pas d’autre type de mode (en dehors de l’autopilot) comme le lelo. je n’avais pas fait attention à ça mais franchement… ça n’en vaut pas le prix.

    aurais-tu des conseils pour mieux l’apprecier… ou alors des idées pour m’en débarrasser ? étant étudiante franchement je pensais faire un bon achat mais je m’en veux cruellement, c’est de l’argent jeté au fenêtres.
    le seul vrai avantage c’est les modes vraiment plus doux pour commencer… mais soit la stimulation est trop douce soit trop forte. zéro juste milieu.

    penses-tu qu’un lelo sona 2 (normal ou cruise) soit plus adapté ? sachant que je veux juste avoir un mode plus doux que mon sona actuel mais avec la même sensation d’englobement et surtout de pouvoir le mettre correctement sur le capuchon du clito et non le clito en lui meme ?

    Merci a toi pour tes conseils cependant. ton blog est très chouette. je souhaitais quand même publier quelque part ma déception vis a vis de cet objet unanimement apprécié du moins sur le net et tu semblais assez réactive et vive à la réponse vis a vis de ta communauté, donc j’essaye ici.

    1. Charlie

      Alors déjà MERCI, des compliments et d’avoir laissé un commentaires, et puis aussi
      DESOLEE vraiment !
      Parce que l’achat d’un sextoys devrait toujours être une fête et un moment de plaisir et qu’une déception aussi grande c’est jamais cool.
      Désolée aussi parce qu’acheter un sextoy c’est un investissement et qu’avoir au final un truc douloureux et pas agréable c’est vraiment nul. Sur un gode à 10€ c’est pas très grave – au passage mis à part une fois j’ai jamais vu un sextoy vraiment bien pour 10e, un concombre bio coute moins cher et il est à mon avis plus efficace et dure tout aussi longtemps. Mais là c’est 150€ ! Pas la même blague !
      Maintenant pas la peine de vous en vouloir, ça arrive à tous le monde de se tromper.
      SURTOUT les goûts et les couleurs c’est super personnel ! Pour moi, par exemple le sona 1 va directement à la poubelle, trop fort, trop abrupt, il me déchirait le clito et à l’inverse de toi j’adore le womanizer cruise.
      Maintenant pour le coté “fit” oui c’est sur qu’en le tenant à l’envers ça épouse moins bien.
      Pour les conseils je t’avoue que je suis dans l’expectative. Oui peut être que le sona 2 qui est clairement plus modulé que le sona 1 TEST DU SONA CRUISE 2 te conviendra, mais je n’ai pas envie de prendre le risque de te décevoir une seconde fois. Maintenant si ton porte monnaie ne te le permet pas il reste les satisfyer le pro 2 est pas mal LIEN SATISFYER PRO 2 (le test est sur mon site) c’est 60€ donc l’investissement est pas le même 😉
      POUR MOI de toute manière ce genre de sextoys c est un peu la galère en couple, je préfère carrément utiliser une wand comme le DOMI.
      Voilà j’espère que ça répond un peu à tes questions. Hésites pas à me poser d’autres questions, à t’abonner à ma newsletter et bien sur à partager tes expériences avec les sextoys ou autres ! Je le dis pas assez mais le site est aussi ouvert à vos témoignages pour peu qu’ils soient en accord avec ma philosophie (liberté, équanimité, sincérité)
      Des bisous
      Charlie

      1. June

        Bonsoir Charlie,
        Tout d’abord, vraiment merci de m’avoir répondue ! En un sens ce que tu m’as permis de déculpabiliser un peu. D’ailleurs en relisant mon commentaire, je me rends compte que j’étais vraiment assez remontée vis à vis du fait d’avoir été si dépensière pour un résultat décevant.
        Puisque tu sembles être intéressée par les retours, je vais donc continuer mon témoignage car à force de tenter l’expérience, les choses évoluent.

        Je continue donc mon aventure plutôt mal partie avec ce terrible petit womanizer. Des points positifs remontent progressivement à la surface. Bon déjà, un point un peu superficiel : l’objet est quand même très beau. Je l’ai commandé en rose (je le pensais plus pèche qu’incarnat) mais qui est assez sympa et correspond à l’une de mes couleurs préférée. J’hésitais initialement avec le rouge, mais bref.
        Ensuite, à force de persister, les orgasmes les plus fous ne sont pas encore à ma portée, mais force est de constater que je suis en train d’apprendre à mon corps à tolérer de plus en plus cette sensation qui m’est complètement étrange. J’ai toujours l’impression de quelque chose de plus « brut » que le sona, mais en gros si je devait tenter de décrire la chose, ça serait une sensation de souffle localisée et qui diffuse de façon assez superficielle contrairement au sona qui me transmets des vibrations et me semble plus englobant, plus profondément pénétrant. Je pense que c’est cette sensation « plus superficielle » qui fait qu’il est possible pour certaines femmes d’expérimenter les sensations d’orgasmes multiples car j’ai l’impression comme de « jouir à sec » mais donc d’être complètement sur ma faim et d’en vouloir encore alors qu’avec un Sona, j’orgasme mais qu’une seule fois parce qu’après j’ai l’impression d’avoir les récepteurs saturés de plaisirs.
        J’ai donc réitéré plusieurs fois l’expérience en utilisant cette fois ci l’autopilot. Et là j’ai découvert quelque chose que je ne faisais pas vraiment dans mes moments de masturbation : la patience. Cet autopilot me « fait languir », joue avec moi, ce qui me force à faire durer plus longtemps le moment. J’avais pour habitude d’avoir un rapport à la masturbation plus « pour décharger une frustration » que prendre mon temps. Un petit coup de sona, hop en 5 minutes l’orgasme arrive, c’est réglé et je m’endors, ou hop 2-3 minutes pendant les rapports avec chéri pour me faire orgasmer sur la fin et c’est fini. Avec le womanizer, l’avantage de son ergonomie c’est que je découvre le fait de ne pas avoir besoin de tenir l’objet. Hop je peux le glisser dans ma culotte, il se serre entre les cuisses (bon je n’arrive pas encore à trouver la meilleur position du monde pour le bec selon ma morpho, mais j’explique au cas où d’autres femmes liraient et seraient intéressées par ce retour) et je n’ai plus besoin de mes mains. Je peux donc faire autre chose. Et puisqu’il fait languir… je révise pendant ! Entre mes cuisses, les pieds sous les fesses sur ma chaise, je révise et me laisse surprendre par les petites vagues qui m’excitent et me surprennent. Quelques fois j’ai senti pointer le bout d’un orgasme mais pour le moment c’est pas encore ça. Par contre, c’est intéressant de se faire languir pendant parfois 30-45 minute, le temps d’une lecture de cours.
        Je compare de temps en temps et y’a pas photo… je trouve vraiment le sona « plus doux dans son approche ». En fait la puissance est plus forte que le womanizer mais le coté « ondes » me semble plus doux que le côté « souffle ».

        Je n’ai pas encore essayé le womanizer sous la douche, donc peut-etre qu’il pourra encore me surprendre là dessus.

        Merci de m’avoir partagé ta revue pour le Lelo Sona cruize ! J’avais pourtant parcouru ton blog mais j’étais passée à côté de celle là. Je vais la lire et écouter ta vidéo, voir si je me laisse tenter car il y a une offre en ce moment sur Lelo pour l’avoir à 111€ et je crois que je peux peut-etre avoir -15% supplémentaires…

        J’ai une nouvelle question pour toi, est-ce normal que le womanizer « pétarade » ? Dans le sens où dans les intensités de 1 à 5 à peut près il a comme plusieurs fois des moments où il « tousse » et le souffle n’est pas du tout continu contrairement au vibrations du sona qui restent bien régulières. Je ne retrouve cette régularité parfaite que dans les plus hauts niveaux d’intensité 8 à 12 qui rappellent un peu plus le coté « vibro » que « souffle » des intensités en dessous. Est-ce que ça te fait ça a toi aussi, ou mon modèle a un défaut ?

        Et sinon, chose que j’ai découverte récemment (et qui m’a un peu fait grincer des dents ) c’est qu’il y a moyen pour les étudiants d’avoir -25% toute l’année sur le site lovehoney . Le womanizer (et tout un tas d’autres jouets) deviennent un peu « plus abordable » (toute proportion gardée). Ca peut peut-etre intéresser certaines de tes lectrices. Ce n’est pas de la pub car j’ai acheté mes autres toys sur d’autres sites, mais juste une envie de partager cette astuce là. Il n’y a malheureusement pas les sona lelo dessus.

        Bonne soirée/journée à toi. Au plaisir de te relire de nouveau et si tu veux je continuerai à partager mon expérience

  9. Charlie

    Ben déjà oui c’est une sacré astuce. Hélas je ne travaille pas avec lovehoney, ils ne voulaient pas me laisser totalement libre de mon avis ce qui pour moi est rédhibitoire. Par contre leur promo est super intéressante.
    Perso je n’ai pas ce coté haché ou “qui toussote” donc peut être que ton womanizer à un défaut.
    Je suis contente que petit à petit tu l’apprivoises, même si je trouve hallucinant de tenir 45 min sans orgasmes, perso je tiens pas la demi heure j explose avant
    C’est très intéressant ce que tu racontes sur la masturbation, oui en effet, trop souvent on se sert, homme comme femme, de la branlette comme d’un émonctoire. 5 minutes et puis c’est bon, mais on peut vraiment l’intégrer comme une forme de sexualité à part entière et en faire un art au même titre qu’une fellation, un cunni, ou une baise classique. Car oui on peut avoir un orgasme buccal, y a pas que le vagin, le clito et le pénis qui permettent d’avoir du plaisir 😉
    Merci de tes retours en tout cas. Et si un jour tu veux écrire un “vrai” article autour de la sexualité ou de la manière d’être à ton corps quand tu es une jeune femme en 2021 je suis preneuse

Laisser un commentaire