• Post comments:0 commentaire
  • Reading time:8 mins read

Second opus des lectures érotiques de Charlie consacré à Joseph Déjacque et plus précisément à sa prose et à ses poèmes. 5 textes pour parcourir la vie de ce penseur de l’anarchie depuis la tombe d’une soeur proscrite dans son exil Londonien jusqu’à sa tombe, à lui, aux portes de l’asile de Bicêtre en passant par le coup de massue que Déjacque reçut en Louisiane fasse à la passivité des esclaves noirs et à la fatuité des maitres blancs.

Des textes forts, souvent doux, parfois amers, mais toujours ciselés par son amour de l’humain et sa rage face à la bétise des hommes et des femmes. Des “maux” qui nous implorent à la solidarité, à la fraternité mais surtout à la Liberté !

Joseph Déjacque est un auteur anarchiste libertaire aussi prolixe qu’acerbe mais surtout très en avance sur son époque (1850) et sur la nôtre aussi. La semaine dernière je vous lisais la réponse de Joseph Déjacque au père Proudhon, ou comment remettre en place le machisme bas de plafond (pléonasme)qui régnait, pardon qui règne, dans la tête et dans le coeur de pas mal d’hommes mais aussi de femmes, ne l’oublions pas ! Pour revenir à quelque chose de plus ludique, j’ai eu envie de vous lire la poésie de Déjacque mais vous allez voir que pour celui qui avait une très haute estime de l’Humain la politique et la revendication ne sont jamais très loin.

Podcast la poésie libertaire de Joseph Déjacque

Joseph Déjacque concevait ses vers comme des crocs et depuis son femme-christ qu’il prononce lors de l’oraison funèbre d’une amie proscrite jusqu’à sa dernière lettre à Proudhon, il déploie, en vers ou en prose, une poésie chargée d’espoir, de larmes, de sang et bien sûr, fidèle à ses convictions, une poésie engagée et violemment critique de la société libérale et des aberrations inégalitaires qui en sont le fondement.

L’auteur étant prolixe et mon podcast ne durant que trente minutes, j’ai dû faire un choix. J’ai volontairement diminué l’aspect politique et revanchard qu’on retrouve dans beaucoup de ses textes pour ne garder que l’émotion, cette énergie qui sert à se mettre en mouvement (étymologie). C’était une des bases de la pensée de Déjacque et du courant anarchiste libertaire, être comme la nature, toujours en mouvement, toujours nouveau, toujours dans la rencontre, l’exploration de soi, de l’autre et du vivant.

Je vous propose donc une balade dans les 10 dernières années de la vie de ce malotru à la plume acérée. Nous commençons en 1852 lors de son exil entre Londres et Jersey qui précède la douloureuse période américaine entre 1854 et son retour à Paris en 1861, où il finira interné au Kremlin Bicêtre en 1863.

Du sang, des larmes et l’espoir mystique en l’humain

Le premier texte de ce podcast date de 1853 et de son exil à Jersey. C’est un hommage vibrant et quasi mystique fait à la Femme-christ au cours de l’oraison funèbre d’une soeur poétesse et proscrite, Louise Julien. Dans ce court texte, Déjacque renverse nos préjugés sur les “méchants anarchistes”. Lyrique, il jette à la face des hommes présents que Christ devait être une femme et chevauchant sa fougue, il milite pour une République démocratique et sociale où tous, sans différences de genre ni de situation, pourraient vivre et s’épanouir comme le fils de dieu l’aurait souhaité…

En Louisiane, Joseph Déjacque se prend en pleine face la vie des esclaves noirs, leur condition, leur auto emprisonnement et la fatuité des blancs. Ecoeuré par la docilité de la majorité des esclaves et l’inhumanité des maîtres, il retourne à New York où l’absence de solidarité est déjà présent dans le rêve américain.

Malgré l’âpreté de sa vie et la misère dans laquelle il survit aux Amériques, ce grand oublié de la philosophie et de la littérature trouve l’énergie de fonder son journal, LE LIBERTAIRE, qu’il produit quasiment à ses frais en enchaînant les boulots de manutentionnaire et de colleur de papier. Abandonné de tous, délaissé par les “socialistes tièdes”, il y publiera son manifeste l’HUMANISPHERE avant de rentrer en France.

Le fort tuait le faible ou s’en emparait. L’esclavage et l’oppression s’étaient attachés comme une lèpre aux flancs de l’humanité. (…). Que va faire l’intelligence ? Vaincra-t-elle l’ignorance ? Va-t-elle délivrer les hommes du supplice de s’entre-détruire ? Brisera-t-elle les odieuses chaînes de la famille patriarcale ? Fera-t-elle triompher la révolte toujours menaçante de la tyrannie toujours debout ?

Joseph Déjacque – L’HUMANISPHERE

Tous les discours Finiront par “je t’aime”

SI seulement c’était le cas, Joseph Déjacque, comme beaucoup d’autres, amoureux du genre humain, sont devenus face à l’immensité de notre stupidité “malades à en crever”. Joseph Déjacque face à l’horreur que lui inspirait notre auto avilissement a fini ces jours en se tournant vers Dieu.

Le dernier texte de ce podcast pas si érotique boucle la boucle puisque la dernière lettre de Joseph Déjacque sera adressé à celui qu’il estimait à défaut d’en faire un maitre, à savoir J. Proudhon lui même. Et devinait quoi, il voulait lui poser des questions sur Dieu …

Oui Déjacque le libertaire, celui là même qui faisait peur aux anarchistes. Le petit gars qui remettait à sa place la mesquinerie de Proudhon. Le tribun virulent qui faisait dire au “grand” Victor Hugo “Heureusement qu’il est enflammé sinon les gens l’écouteraient et ils sauraient qu’il a raison“. Lui l’amoureux de l’humain et le désespéré des hommes et des femmes est devenu “foyant”. On dit même que dans sa cellule de Bicêtre il aurait eu la révélation.

Mais peut-être que Dieu est Humain, lui ?! Peut-être que nous ne sommes que des versions erronés de ce qu’est l’Humain véritable ?

Alors l’Âge d’Or du poète deviendrait possible ! Alors quand nous ne nous contenterons plus de nos petits sexes, de nos petites peurs, de nos petites médiocrité, peut-être serons nous à la hauteur du cadeau que nous a fait La Vie ? L’Âge d’Or est une chimère, l’Amour en l’Humanité est une chimère, la Foi est tout autant une chimère ! Mais bordel ! C’est quand même vachement plus bandant qu’avoir des pov like, un gros chèque pour partir à Bali voir des pauvres amener des mojito ou même que baiser et sucer des masses de sexes médiocres et pitoyables non ?

Allez on y croit ! On y croit dans la liberté, dans cette petite lumière que certains savent allumer dans nos coeurs et dans nos corps ! Promis la semaine prochaine le podcast érotique redevient vraiment érotique. Mais vous en conviendrez avec moi de quoi parle l’érotisme si ce n’est au final de la liberté de jouir de la vie comme bon nous semble ?

Soutenez, écoutez, abonnez-vous : Soyez un Charlie’s Angels

Liens et infos autour de Joseph Déjacque

  • Offrez vous le recueil des textes libertaires de JOSEPH DEJACQUE paru chez LA FABRIQUE – 15€. C’est un petit bijou d’intelligence, d’utopie, de rage et de poésie. Un indispensable dispo EN LIBRAIRIE
  • Pour en savoir plus sur Joseph Déjacque et les libertaires un site free.fr lui est consacré JOSEPH.DEJACQUE
  • La lettre à Proudhon de Joseph Déjacque sur PANARCHY
Vous avez aimé ? Partagez !

Laisser un commentaire