Laly Vallade, simplement elle – Interview

Voilà un peu plus de 10 ans que Laly Vallade a déboulé sur les plateaux de Secret Story et n’a plus jamais disparu de nos écrans. L’ex policière de la téléréalité enfile maintenant les casquettes d’actrice X, de productrice de porno, coach de Yoga, et reste une des personnalités les plus appréciés des Français. Son secret pour durer ? Simplement rester Laly !

Laly Vallade, je suis restée moi-même

Ce genre de phrase, je l’ai entendu maintes et maintes fois. Alors je ne connaissais pas Laly il y a 10 ans, ni même avant, mais ce qui est clair c’est que la Laly avec qui j’ai passé presque deux heures pour l’interview ne jouait pas un rôle.

J’avais un peu peur. Elle le sait, Laly porte sur elle quelque chose d’assez intimidant. Qui plus est, Laly a la réputation d’être quelqu’un de carré et j’ai une fâcheuse tendance à arrondir le monde. Pourtant en face de moi j’ai eu simplement une Humaine ! Juste une femme, simple, chaleureuse, qui répondait du tac au tac à mes questions.

Il n’y a pas eu, comme souvent, de demande de vérification, pas de censure, rien. Juste deux humaines qui font connaissance et ont, pour ma part en tout cas, passé un bon moment ensemble.

Celle qui porte “la bonne parole”

C’est en tout cas l’étymologie de Laly, qui vient d’Eulalie, celle qui porte la bonne parole. Et la parole de Laly est simple : Juste rester soi-même ! Quand je lui demande comment elle fait pour être encore aussi connue au bout de 10 ans dans le porno, Laly a une réponse que j’adore :

Je n’ai jamais joué un personnage pour mes fans ou la caméra. Du coup c’est assez facile de durer, je n’ai qu’à être moi-même !

J’adore ! Quand des camgirls débutantes me demandent des conseils pour durer dans le caming, c’est en général ce que je leur réponds !

Jouer avec soi et son image est bien plus simple que jouer à être une image !

A la question fatidique du “comment les gens qui te connaissaient dans secret story ont pris le fait que tu fasses du X”, la réponse est juste merveilleuse :

J’ai toujours assumé, je ne leur ai pas laissé le choix. Donc ils l’ont bien pris et ils m’ont même souvent remerciée d’assumer …

Une parole encore trop rare dans les milieux sulfureux où le pseudonymat par peur de “représailles” est encore une règle.

Laly a d’ailleurs elle-même rencontré plus de préjugés dans le monde du porno que dans la vie “normale”. Elle estime d’ailleurs ne toujours pas être intégrée dans le monde du porn business.

Mais à mon avis elle n’en souffre pas vraiment, vu son caractère, je pense même que c’est l’inverse.

Laly : je suis libre de faire ce que j’aime

Alors oui, elle m’a touchée. L’appréhension que j’avais est devenue une profonde sympathie. J’ai découvert une femme nature qui fait juste ce qu’elle aime et n’hésite pas à se remettre en question profondément.

C’est d’ailleurs cette remise en question d’elle-même qui l’a amenée à devenir actrice puis réalisatrice de film porno. Au départ ce n’était pas du tout, mais vraiment pas sa tasse de thé !

Comme beaucoup de gens, elle imaginait un monde hostile, dégradant, avec des mecs éructant, la bite à la main et sûrement en se bavant un peu dessus. Mais Laly ose découvrir et se renouveler. Elle est allée voir ce monde mystérieux du porno et a découvert juste des humains, intelligents, ouverts, sensibles. Il y a des cons et des gens perdus, bien sûr, mais ce n’est pas la majorité.

Elle est maintenant devenue actrice X mais surtout réalisatrice et productrice d’un porno simple et joli. Des films qu’elle soigne et où la comédie n’est pas anecdotique. Vous ne verrez pas Laly dans un gang-bang extrême ou avec 30 partenaires pour un cumface monumental, elle n’aime pas ça !

J’adore d’ailleurs ce passage de l’interview où elle parle de comment le porno a changé son rapport au sexe, mais aussi qu’elle est une fille assez plan plan.

Laly, baroudeuse, râleuse et gourmande

Moi je l’aime ! Elle rit, vraiment. Elle semble aussi gourmande que moi et puis elle s’amuse ! Elle assume son côté râleuse. Le fait d’avoir besoin de débrancher régulièrement pour pas hurler sur tout le monde.

Passant de la réalisation d’un film X à un cours de Yoga qu’elle enseigne, elle promène son corps longiligne – mdr le passage “j’ai besoin de perdre 2 kg !” – en se faisant plaisir et sans trop se soucier de ce qu’on va penser d’elle.

C’est, pour moi, une des personnalités qui manque sur le PAF. Simple, cash, qui ne se laisse pas intimider par nos petits machos et ne va pas rire comme une ado à peine pubère quand on va dire bite, chatte et fellation.

Mais apparemment la venue de Laly sur TPMP ou autres n’est pas encore pour demain, au vu de ce qu’elle m’a raconté dans la vidéo …

Laly, prends soin de toi et envoie nous tes humeurs, bonnes ou mauvaises on s’en fout, ta simplicité nous manque !

Ma sélection des films de Laly

Laly fait des livecams sur skype et sur CAM4 bien sûr !

Pour l’instant je n’ai fait qu’une seule chronique des films de Laly,c’est La veuve noire, avec Nikita Bellucci. J’étais moyennement fan mais surtout parce que j’aimerais voir plus le visage des acteurs.

Par contre j’ai vu, mais pas encore chroniqué, 48 heures dans la vie de Laly et c’est très sympa. On retrouve notre Laly en mode nature. Sans fioritures, comme dans l’interview, mais avec des scènes bien plus hot . Je vous le conseille.

Laisser un commentaire

Tweetez
Partagez14
Enregistrer