Ca y est, La Veuve Noire de Daredjane, le recueil du Prix de la Nouvelle Erotique 2020, est sorti ! Comme promis dans le podcast érotique de la semaine dernière, je vous fais découvrir cette semaine la nouvelle lauréate, ainsi qu’un extrait de “JE REVIENS TOUJOURS”, une autre nouvelle parmi les neufs composant le recueil PNE 2020 des nouvelles érotiques. Deux nouvelles ou l’érotisme, la tension sexuelle sont très présentes exacerbées par la tension morale et les interdits.

Le Prix de la Nouvelle Erotique 2020, c’est 233 textes en compétition, 30 finalistes, pour finalement arriver à désigner, après plus de 5h de délibération, la nouvelle lauréate : La Veuve Noire, de la slameuse Daredjane au coude à coude avec “JE REVIENS TOUJOURS” de Nys Vanessa justement.

Alors on plonge de ce pas dans ce nouveau cru du PNE. Et vous savez quoi ? Si vous aussi vous voulez participer à ce marathon littéraire, les inscriptions pour le prochain PNE sont ouvertes ! (Je vous mets toutes les infos en fin d’article).

La Veuve Noire, pendant qu’il est trop tard … Aimons, baisons, vivons !

Pour celles et ceux qui ne connaissent pas du tout le Prix de la Nouvelle Erotique, tout est expliqué là. Pour ce cru 2020, le thème imposé était “pendant qu’il est trop tard”, et le mot final : avocat.

Podcast érotique de “La veuve noire” & “Je reviens toujours”

La Veuve Noire, de Daredjane – nouvelle lauréate

Cette année, c’est donc la nouvelle La Veuve Noire qui a remporté le PNE, les 3000€ et la résidence d’écriture. Un grand bravo à l’autrice, Daredjane, dont je découvre l’écriture avec cette nouvelle.

Daredjane est slameuse, scénariste et musicienne, et pour le coup, j’ai vraiment senti dans sa nouvelle un sens du rythme très précis. D’ailleurs, sa nouvelle est très courte et va direct à l’essentiel. Pas de blabla ni de tergiversations inutiles. Daredjane nous plonge direct dans son univers. En quelques lignes, les personnages sont dessinés et on embarque avec eux au coeur de l’action.

Perso, j’ai adoré cette nouvelle, et contrairement à l’an dernier, l’érotisme est très présent. Il n’est pas simplement évoqué ou transposé. Daredjane nous parle de désir avec des mots sans fard.

On entend les corps qui claquent, les sexes qui mouillent. La jouissance est sonore et incarnée, l’histoire, directe et touchante, sans jamais tomber dans le pathos. Vraiment, je trouve que c’est une réussite ! Rappelons-nous en plus qu’elle a été écrite en 8h maxi, avec un thème et un mot final donnés 5min avant le début du marathon !

Je reviens toujours, de Nys Vanessa

La seconde nouvelle que j’ai choisi de vous faire découvrir, c’est Je reviens toujours, de Nys Vanessa. Nys Vanessa a déjà participé à plusieurs Osez 20 histoires de sexe, elle n’en est donc pas à son coup d’essai, en terme de nouvelles érotiques. D’ailleurs, sa nouvelle était au coude à coude avec celle de Daredjane pour la place de lauréate.

Ici encore, une nouvelle avec un érotisme affirmé, où le désir, le plaisir et le sexe sont dit sans métaphore mais avec toute la puissance de la passion. Et nous, lecteurs, on y croit et on sent le désir poisseux et le sexe jouissif.

Nys Vanessa nous narre un couple adultère. Un couple d’amants sans avenir apparent car il ne quittera jamais sa femme. Et pourtant, chaque fois qu’ils se retrouvent, le désir est plus fort que la raison. Les corps s’attirent irrémédiablement, l’amour est physique, orgasmique, addictif aussi. Mais.. jusqu’à quand ?

Si vous voulez en savoir plus sur l’autrice, elle a un blog et je l’ai trouvé, youhou !

Soutenez, écoutez, devenez fan : Soyez un Charlie’s Angels

patreon-soutiens-charlie
Soutenez les lectures & le site
soutenir-charlie-liveshow
Faites un don, encouragez moi
podcast-erotique-charlie-podcloud
Podcloud
podcast-erotique-spotify
Spotify
podcast-erotique-itunes
Itunes
charlie-pornhub-fanclub
Fan club

Prix de la nouvelle érotique : pendant qu’il est trop tard…

Les neuf nouvelles qui composent ce recueil du PNE 2020 parlent donc toutes de ce moment, non pas avant qu’il soit trop tard, mais pendant qu’il est trop tard. On a dépassé le seuil critique. On ne peut plus revenir en arrière.

Décidément, l’urgence s’invite dans les thèmes du Prix de la Nouvelle Erotique. Après One Mort Time, c’est Pendant qu’il est trop tard… Peut-être y a-t-il là un message subliminal de l’univers pour nous enjoindre à vivre, à oser, à exprimer, à s’exposer, avant qu’il ne soit trop tard !?

Le seuil critique arrive toujours sans qu’on s’en aperçoive, alors ne perdons plus de temps en pudeurs suffisantes et en hésitations névrotiques.

S’empêcher, s’interdire, on sait tous comment le faire. Et on pratique tous bien trop souvent, hélas. Donc, avant qu’il soit trop tard, osons simplement vivre, désirer, aimer, baiser ! Et si on nous prend pour des fous ? Et bien tant mieux ! Sans déconner, vous croyez vraiment que les gens “normaux” ne sont pas fous !? Pour s’en convaincre il suffit juste de regarder autour de nous… le monde des gens normaux s’étale avec toute sa laideur et sa violence.

Alors oui, certaines nouvelles parlent de la mort. Mais pas toutes. C’est même une minorité, pour le coup. Et non, parler de la mort, ce n’est pas forcément glauque. Pourquoi je dis ça ? Parce que je sais que certaines/certains ont tendance à râler quand les deux frères Eros et Thanatos se retrouvent accolés.

Pourquoi d’ailleurs les associe-t-on si souvent ? Sûrement parce que la mort et la sexualité font partie, avec l’amour, de ces forces si puissantes qu’elles sont capables de nous transformer viscéralement. Sûrement aussi parce que la Mort, l’Amour et le Sexe touchent chacune à leur manière au transcendantal, à ce qui dépasse la matière et nous connecte à… appelez le comme vous voulez, l’Esprit, Dieu, le Diable, ou l’Ether (oula, je fais des blagues de super intello, give me five, Wilheim Reich !).

Allez, revenons à nos moutons car là je pars loin, bientôt je vous parle de Pluton et de la Maison 8… Heu, non, ça c’est sur l’autre site ! (d’ailleurs, y a bientôt une nouvelle analyse de Nouvelle Lune qui sort. Je dis ça…)

Maintenant je compte sur vous pour me dire ce que vous pensez de ce PNE 2020, moi j’ai beaucoup aimé ce nouveau cru du Prix de la Nouvelle Erotique et à celles et ceux qui reprochaient aux nouvelles lauréates précédents un certain manque de sexe, là pour le coup, je trouve que le sexe est au centre. Il y a du sexe, des corps, du désir et du sens ! Bref, ça le fait !

Des bisous les chouquettes ! Bonne écoute et prenez soin de vous. Et n’oubliez pas, Osez ! Car nous sommes en vie ! Pour l’instant du moins.

Des liens et des infos !

Les neuf nouvelles qui composent ce nouveau recueil du PNE sont toutes très différentes, et perso, je me suis régalée à les lire. Maintenant, à vous de me donnez votre avis sur ce cru 2020 !

Normalement, le 5 novembre le recueil devait sortir en version papier et numérique mais bon, vu que toutes les librairies sont fermées, il n’est sorti qu’en numérique. L’avantage, c’est que la version numérique est gratuite. Et pour les inconditionnels du papier, il faudra juste vous armer d’un peu de patience !

Inscrivez vous au PNE 2021

Comme je vous le disais en début d’article, les inscriptions pour le prochain Prix de la Nouvelle Erotique sont ouvertes. Si vous voulez vous inscrire, dépêchez vous car ça s’arrête à partir de 300 inscrits !

Comment se déroule le prix de la nouvelle érotique ?

Le PNE c’est un prix littéraire organisé par Les Avocats du Diable qui ressemble à un marathon d’écriture ! En effet, les participants ont une nuit, de minuit à 7h du matin pour écrire une nouvelle érotique avec un thème et un mot final imposés.

Exceptionnellement cette année, le PNE 2021 se déroulera dans la nuit du 19 au 20 décembre 2020, de 23h59 à 8h du matin, en préambule à la nuit mondiale de l’orgasme !

Le/la lauréate remporte 3000 € ainsi qu’une résidence d’écriture en Camargue et, bonus supplémentaire, à chaque édition, les Avocats du Diable, en collaboration avec les éditions du Diable Vauvert, éditent sur papier et en numérique un recueil d’une dizaine de nouvelles sélectionnées dont, bien sur, la nouvelle finaliste. Plutôt sympa comme prix pour une nouvelle érotique non ?

Alors si ce défi littéraire vous inspire, foncez ! Apparemment, l’ambiance entre participants est top, et tout le monde dit que pour un auteur, c’est une expérience à vivre.

Vous avez aimé ? Partagez !

Laisser un commentaire