Le podcast érotique de la semaine ose revisiter les classiques des contes d’enfance avec la nouvelle de Max Obione, le chat botté qui devient la chatte bottée. Dans cette période confuse et incertaine il est important de reprendre nos classiques je trouve. Alors cette semaine on embarque via Les Lectures Erotiques de Charlie, vers une version très adulte du fameux conte de Charles Perrault.

Éloignez quand même les enfants de moins de 16 ans de vos écouteurs car vous allez voir que la petite chatte botté n’a pas froid aux yeux, et a carrément le feu aux fesses ! Une revisite moderne pleine d’humour et de fun je crois que ce n’est pas inutile en ce moment non ?

Le podcast érotique de LA CHATTE BOTTÉE me permet également de vous présenter SKA une maison d’édition numérique que je découvre. Créée par deux auteurs, Max Obione, justement, et Jeanne Desaubry, cette petite maison d’édition numérique a fait le choix du mauvais genre : la littérature érotique et le polar/ livre noir. En somme, Eros et Thanatos, “les détonateurs fictionnels les plus performants de tous les temps”, comme ils disent. Les détonateurs les plus performants tout court, je dirais, car l’amour et la mort sont bien les deux seules véritables forces capables de nous transformer, je crois. Mais bon, ça c’est une autre histoire.

La chatte bottée, un conte de fées version érotique

Dans sa nouvelle La chatte bottée, Max Obione reprend tous les traceurs du conte d’origine, mais il les twiste à la sauce érotique (oui, je regarde beaucoup trop Objectif Top Chef en ce moment).

Du coup on a bien les trois frères qui héritent à la mort de leur père, l’aîné et le cadet prenant ce qui a de la valeur. Le benjamin, Ange (l’histoire se passe en Corse), lui, se retrouve non pas avec un chat qui parle, mais avec une jeune fille, Luisa, recueillie gamine par feu le père et qui lui servait de bonniche quand il ne la sautait pas.

Luisa décide de redonner son honneur et de venger le pauvre Ange, à la seule condition qu’il lui achète une paire de bottes… Et c’est ainsi qu’elle devient la chatte bottée, bien décidée, comme dans le conte de Perrault, à faire de son nouveau maître, le jeune Ange, le roi du monde !

Podcast érotique de la chatte bottée

Soutenez la littérature érotique & le podcast érotique libre et gratuit : PARTAGEZ CET ARTICLE !

La chatte bottée, ruse, sexe et fétichisme !

Ce qui est très bien joué, je trouve, dans cette revisite érotique du chat botté, c’est que Max Obione a vraiment gardé tous les traceurs. Max Obione a transposer l’histoire dans le milieu mafieux quelque part en Corse mais on retrouve toutes les étapes du conte original.

On va retrouver le roi et sa fille sous la forme d’un mafieux du coin et de sa fille, l’ogre, sous les traits d’un parrain de la mafia et le chat botté, devenu chatte bottée, chaussée de splendides bottes rouges, va tout mettre en oeuvre pour séduire le roi, et faire en sorte que sa fille épouse son maître, qu’elle renomme non pas le marquis de Carabasse mais le Kid des sanguinaires !

Luisa, la chatte bottée a comme arme la ruse, mais aussi son adorable minois, ses jambes interminables, et son petit cul, qu’elle agite à merveille pour obtenir ce qu’elle veut !

Le petit rajout de Max Obione, c’est que l’histoire est racontée du point de vue… des bottes !

Et oui, les splendides bottes rouges Bouloutin de notre chatte bottée sont magiques et dotées de la parole ! Enfin, c’est surtout la botte gauche qui raconte car les aventures affriolantes de Luisa ne la laisse pas indifférentes, contrairement à la botte droite, complètement insensible aux longues jambes de Luisa, à son minou juteux et ses parties de jambes en l’air !

Ami.e.s fétichistes de la botte, vous allez adorer certains passages où la douceur de la peausserie est mise à l’honneur, c’est promis !

Ska, une maison d’édition 100% numérique !

Il y a quelques temps, une certaine Miss Ska m’a contactée, me proposant de découvrir sa maison d’édition 100% numérique. Miss Ska, c’est l’avatar numérique commun des créateurs de cette maison d’édition, Jeanne Desaubry et Max Obione. Tous les deux auteurs, ils ont décidé de profiter du numérique et de ses faibles coûts pour lancer leur propre maison d’éditions.

Leur ligne directrice est simple : ils cherchent une qualité littéraire car pour eux, édition numérique ne veut pas dire rogner sur le boulot d’un éditeur. Ce qui se sent d’ailleurs dans la nouvelle que j’ai lu. C’est bien écrit, sans fautes d’orthographe ni de syntaxe ou encore de ponctuation (ça peut sembler con mais ça arrive souvent, y compris sur des éditeurs papier classique et très connu, je ne citerais pas de nom c’est tabou !).

Le choix du mauvais genre : Polar & érotisme

Ils ont chois comme ligne éditoriale l’érotisme et le polar/roman noir. Les titres de leur maison d’édition sont regroupées sous les collections suivantes :

  • Culissime, qui propose des romans et nouvelles érotiques allant de la romance rose au pornobscène
  • Perle rose, qui propose de grands classiques de la littérature érotique, préfacés par des auteurs contemporains.

Et côté polar, ils ont la collection Noir, qui regroupent polars et romans noirs (nouvelles ou romans), Perle Noire, qui présente des classiques du genre, et Noir de suiTe, qui rassemble des novellas noires signées d’auteurs différents mais s’inspirant des mêmes personnages, un peu comme la série Le Poulpe.

Tous leurs titres sont disponibles sur toutes les plateformes de téléchargement d’ebook, et les prix sont tout minis, de 1.99€ à 6.99€ !

La chatte bottée est la première nouvelle que je lis, publiée aux éditions SKA ! mais ce n’est certainement pas la dernière ! Car même si, je l’avoue, je suis un peu traditionnelle et j’ai un amour du papier, en plus j’ai pas de liseuse donc je lis assise à mon bureau, ce qui rend la lecture vachement moins nomade ! Mais malgré ma nette préférence pour les livres papiers, je me suis régalée en lisant cette première nouvelle, et j’ai hâte de découvrir d’autres titres de cette maison d’édition !

Et leur gros gros avantage je trouve, c’est de proposer des livres de qualité, à des prix supra accessibles ! A l’heure où les écrans sont partout, du smartphone à la tablette, c’est l’occasion de découvrir de grands auteurs comme des auteurs contemporains pour des prix minimes.

Liens et infos autour de ce podcast érotique

Je vous rappelle qu’un moyen simple et rapide de soutenir la littérature érotique mais aussi mon podcast est de simplement PARTAGER CET ARTICLE. Donc à vos réseaux ! Osez partager ce/ceux que vous aimez !

Vous avez aimé ? Partagez !

Laisser un commentaire