• Post comments:0 commentaire
  • Reading time:6 mins read

Deuxième épisode du podcast érotique consacré à INSATIABLE, premier roman porno de Claire Von Corda dans la collection Les Nouveaux Interdits. Et il mérite largement sa place au sein du label Media 1000, il réunit tous les ingrédients d’un vrai bon roman porno comme les aimait son fondateur le fameux ESPARBEC ! Claire von Corda n’est pas dans le mièvre ni la juste mesure, loin de là. Pas étonnant qu’elle ai tapé dans l’oeil de l’actuel directeur de la collection le très politiquement incorrect CHRISTOPHE SIEBERT.

Hautement sulfureux, INSATIABLE nous emmène dans un voyage où le sexe est sans fin, la faim jamais satisfaite, un sexe en appelle un autre, une jouissance en déclenche une autre et l’héroïne sans nom de cet excellent roman porno, sans reprendre jamais son souffle, nous entraîne avec elle dans une spirale sans fin de sexe, de corps, de jus et de jouissance. Prêt à perdre le souffle ?

Insatiable, de Claire Von Corda chez “les nouveaux interdits”

Pour celles et ceux qui n’ont pas écouté l’épisode de la semaine dernière, un petit résumé rapide de ce premier roman porno de Claire Von Corda : INSATIABLE, c’est l’histoire d’une héroïne sans nom, une anonyme comme on en croise tant, qui a un boulot de merde, des horaires de merde, une vie de merde, en somme. La seule chose qui illumine un peu sa vie, c’est son insatiable soif de sexe, qui la pousse à oser ce que peut osent seulement imaginer !

Pour vous en faire découvrir un peu plus (écouter le premier épisode du podcast), mais pas tout vous dévoiler quand même, je vous ai sélectionné un passage, la première dégustation sexuelle de l’héroïne dans cette étrange maison de passe, paumée en plein milieu de nulle part. Et dites vous que ce n’est que sa première expérience, et que ça va aller crescendo !

Ce roman est fait en deux parties. Dans la première, on découvre notre héroïne ordinaire aux appétits sexuels extraordinaires. Elle charge des palettes, remplit des rayons réfrigérés dans un supermarché, et le soir, elle baise. Seule devant sa cam, en boîte avec un inconnu, ou avec un livreur de pizza…

Dans la deuxième partie, elle découvre un lieu un peu irréel, une espèce de maison de passe surréaliste. L’autrice nous embarque alors dans un univers onirique et trash indus à la fois. Cette maison de passe clandestine, c’est une sorte de cirque du cul, un no man’s land peuplé d’étranges créatures, qui repousse toujours plus loin les limites du sexe et du plaisir.

Soutenez, écoutez, abonnez-vous : Soyez un Charlie’s Angels

Insatiable, du sexe onirique et bestial à la fois

Dans ce second épisode notre héroïne va plonger à coeur perdu dans ce monde qui va attiser encore plus son inextinguible soif de sexe. Enfin elle a trouvé le moyen de remplir le vide de son existence triste et morne ! Je ne vous en dit pas plus, je vous laisse découvrir l’univers imaginé par Claire Von Corda, qui a l’art des cassures, des changements de rythmes et d’imaginaire.

En quelques lignes, on passe du gris au multicolore, de l’ennui quotidien à l’excitation extrême. Elle sait faire monter la pression, nous tenir tout en haut, en haleine, sur le fil de l’excitation. Tout à coup on redescend, on bascule dans un univers onirique où on ne sait plus exactement ce qui se passe, seules les sensations sont là, et bim, on revient en plein dans du sexe brut, cru, bestial, sauvage.

Claire Von Corda a le sens du rythme, et sait trouver la pulsation juste pour nous emmener nous aussi, lecteur, à des sommets d’excitation, le souffle court, le corps tendu vers une jouissance qui crie et qui réclame libération !!! En tant que lectrice, je suis hyper sensible au rythme d’une écriture, et j’ai aimé le rythme court, sec et tendu de ce roman. Avec parfois de grosses cassures, des envolées, mais on revient toujours à ce rythme rapide, nerveux et, je dois le dire, jouissif ! Claire Von Corda écrit comme son héroïne baise : de façon intense, à la recherche de l’explosion, de la jouissance qui emporte !

Si vous aimez le romantisme un peu mièvre, les bisous bisous et les délicates caresses qui effleurent l’abricot, c’est un roman PORNO et comme souvent dans la collection “Les Nouveaux interdits” le coté bluette et gouzi gouzi ben c’est pas trop l’ambiance !

Insatiable nous fait basculer dans un monde hautement sexuel ! L’onirisme est au service du sexe, tout est fait pour amener à la transe, la transcendance, cet endroit où le sexe est si intense qu’on s’oublie et qu’on bascule dans un ailleurs.

Des liens et des bisous !

Allez, place aux mots de Claire Von Corda ! Bonne écoute ! Et pour vous offrir Insatiable ou découvrir un peu plus l’autrice, voilà les liens qui vont bien ! Des bisous ! Et je vous retrouve dans 15 jours pour une nouvelle lecture érotique !

Vous avez aimé ? Partagez !

Laisser un commentaire