F(r)iction, de Nora Gaspard – Uchronie érotique ou oeuvre d’anticipation ?

Cette semaine j’ai continué mon petit tour des blogs d’auteurs érotiques et j’ai découvert Friction, de Nora Gaspard, une (trop, j’en veux encore !!!) courte série de textes érotiques qui nous plonge dans un monde aseptisé où le virus règle en maître et où chacun trouve des moyens pour laisser exulter le corps ! F(r)ICTION est il une oeuvre d’anticipation ou une uchronie ? Je prie pour que ce ne soit qu’une uchronie car ce monde où règne la peur et l’hygiénisme me terrifie !

Et bien décidément, nul n’est égal devant le confinement ! Quand certains auteurs se retrouvent dans l’impossibilité d’écrire la moindre ligne, parce qu’écrire quand t’es bloqué à la maison, que tu croules sous le télétravail, qu’il faut faire l’école aux enfants, les occuper avec des batailles de pelochons, et rassurer ton/ta conjointe totalement terrifié.e par le Covid 19, ben bizarrement, c’est pas forcément simple ! Milliers de bisous à toutes celles et ceux qui sont dans ce cas (coucou Octavie Delvaux, et forza !).

Mais pour d’autres, le confinement et l’étrange période que nous vivons est source d’inspiration. C’est le cas de Fran_84, mais c’est également le cas de Nora Gaspard ! Mon dieu que sa série F(r)iction est délicieuse ! Je suis totalement fan, et j’en veux plus ! Nora , encore des F(r)iction !

Friction, science-fiction érotique ou anticipation ?

Nora Gaspard, depuis le début du confinement, a écrit à ce jour trois textes qui composent la série F(r)iction. J’espère de tout coeur que la série va s’étoffer car je trouve ça génial. Génial et effrayant.

F(r)iction est une anticipation où le virus s’est étendu et a totalement transformé notre monde. Les gens vivent dans leurs salles de bains, leurs cuisines, toutes les zones faciles à javelliser. Tout le monde s’habille en blanc, ça évite les tâches d’eau de javel. Plus personne ne se touche. Le sexe, lui aussi, est devenu hygiénique.

SUR LE MÊME THÊME :   Prix de la nouvelle érotique 2018 : WAHOU !

La narratrice nous raconte ce monde blanc, aseptisé, sécurisé, où la prophylaxie règle en maître. Mais elle nous raconte aussi les salons sanitaires, où les célibataires se rejoignent dans des labyrinthes de verre pour baiser sans se toucher. Le NEG, le centre de loisirs sexuels, où les immunisés baisent en toute sécurité.

Parfois, au milieu de ce monde qui sent la javel, la vie jaillit, le plaisir surgit, cri éphémère qui s’éteint dans la nuit.

C’est extrêmement bien écrit (1), et l’univers qu’a imaginé Nora Gaspard est génial et terrifiant. Terrifiant car ce n’est pas si éloigné de nous, finalement…

Podcast érotique de F(r)iction , Nora Gaspard

Sécurité ou liberté, à nous de choisir

J’ai vraiment adoré cette série de Nora Gaspard (2). Mais, comme je l’ai dit, elle m’effraie car la peur peut pousser à réclamer ce monde. Regardez autour de vous. Regardez en vous ! La peur de la maladie mais surtout la peur de mourir fait accepter n’importe quoi ! Même la privation de liberté.

Au nom de la peur, on accepte tout ! Combien de gens applaudissent à deux mains les formidables mesures anti covid 19 de la Corée, avec des drones qui contrôlent ta température à distance, des géolocalisations intempestives pour pouvoir tracer le déplacement des infestés ! Oui, c’est formidable, c’est pour notre sécurité à tous ! Qu’est-ce que la liberté face à la sécurité ! On préfère être rassuré, faites nous croire que nous sommes immortels, quitte à nous parqués. L’essentiel, c’est d’être en sécurité !

Y a aussi l’option vivre libre ou mourir. Oui, on peut mourir. Même, on VA mourir, c’est inéluctable ! Alors soyons attentifs à la peur qui sommeille en chacun de nous. Qu’est-ce que vous êtes prêts à sacrifier à l’autel de la peur ? Il y a des gens qui passent leurs légumes à l’eau de javel en ce moment !

SUR LE MÊME THÊME :   La Débauche, de Esparbec, lecture érotique

Oui, ne soyons pas débiles. Respectons les règles, mais n’acceptons pas tout les yeux fermés, au nom de la peur. La mort fait partie de la vie. Elle est inéluctable. Sachant cela, je préfère le fromage au lait cru, le légume qui sort de terre, à la pasteurisation du monde et la javellisation de nos vies.

Que chacun fasse comme il veut. Mon seul souhait, c’est de choisir en conscience. Prenons conscience de ce qui se passe, et de ce qui décide en nous. La peur ? Ou l’envie ?

LIENS & AUTRES INFOS

  1. Découvrir son premier roman COURBE SALEE et sa page sur AMAZON (oui je sais) et sur CHAPITRE
  2. Le site personnel de Nora Gaspard : noragaspard.com et son twitter : @NoraGaspard
Vous avez aimé ? Partagez !

Laisser un commentaire