Cette semaine je vous régale, mes ami.e.s, avec la nouvelle erotique Le Festin, de Nora Gaspard, dans le recueil du Prix de la Nouvelle Erotique (PNE) 2018. Oui, vous l’aurez compris, j’attends avec impatience la sortie du recueil 2019 du PNE. En attendant, je me replonge avec délice dans les précédentes éditions.

En relisant la nouvelle erotique de Nora Gaspard, Le Festin, j’ai eu une folle envie de vous la faire partager. Le thème imposé était, je vous le rappelle, Un dîner de cons, et le mot final “commode”. Il y a deux semaines, vous avez découvert l’histoire imaginée par Catherine Verlaguet avec ces mêmes contraintes. Voici cette semaine ce qu’a imaginé Nora Gaspard. Changement totale d’ambiance, de style et même d’érotisme. Et c’est parti pour une dégustation très… chattesque ! (oui ce mot n’existe pas, et alors !)

Nora Gaspard, avec ce thème imposé, a imaginé un repas très particulier. Pour le confectionner, le cuisinier a besoin de cyprine. Une jeune femme est donc engagée, elle est chargée de récolter le précieux ingrédient auprès de trois femmes qu’elle a préalablement sélectionnées. Amoureux des cunni, vous allez être gâtés !

Mais, l’histoire ne s’arrête pas là. Pour tout savoir, vous n’avez qu’à écouter…

Podcast érotique : Le festin de Nora Gaspard

Nora Gaspard, ou comment rendre le sexe beau

J’ai découvert Nora Gaspard grâce au Projet Pierre Louys auquel elle participait. D’ailleurs, j’ai moi aussi participé au volume 2, et, hannnnnnnn ! Et je m’aperçois avec horreur et stupéfaction que je ne vous en ai pas parlé, je vais y remédier au plus vite ! Bref, j’ai donc découvert Nora Gaspard grâce à ce projet, et j’ai adoré la lire.

Nora Gaspard rend le sexe beau. Elle mêle poésie et sensualité, sexe et délicatesse, mais surtout, elle ne sépare jamais le sexe du sentiment.

Alors non, il ne s’agit pas forcément de tomber amoureux. Nora Gaspard ne fait pas dans la romance, par contre elle fait bien plus intéressant : elle parle de l’humain à travers le sexe ! Qu’est-ce qui nous traverse ? Quels sentiments nous habitent ? Qu’est-ce que nos corps racontent de nous ?

D’ailleurs, Nora Gaspard fait aussi ce travail en photo. Elle travaille beaucoup sur des photos de détails. Le détail qui parle du tout. La peau. La peau hérissée, reposée.La sensualité qui s’en dégage. Bref, allez voir, c’est le plus simple.

Oui, Nora Gaspard a un site, on y trouve fourmillement de textes, de photos, de textes qui accompagnent des photos. Bref, c’est riche et généreux, comme elle, quoi !

Soutenez, écoutez, devenez fan : Soyez un Charlie’s Angels

patreon-soutiens-charlie
Soutenez les lectures & le site
soutenir-charlie-liveshow
Faites un don, encouragez moi
podcast-erotique-charlie-podcloud
Podcloud
podcast-erotique-spotify
Spotify
podcast-erotique-itunes
Itunes
charlie-pornhub-fanclub
Fan club

Une écriture délicate et crue

Nora Gaspard mêle habilement délicatesse et bestialité. Bon, le mot bestialité est un peu fort mais crudité, c’était vraiment trop bizarre. Dans ses textes, le sexe est incarné. On sent les odeurs, les fluides, la chair est vivante et palpable. Et en même temps, on trouve des images poétiques magnifiques, qui amènent une véritable délicatesse à l’écriture, de vrais petits bijoux à déguster sans modération. Oui, Nora Gaspard ne se bouffe pas, elle se déguste, et moi j’adore !

Bonne écoute les ptits choux ! Et à la s’maine prochaine pour de nouvelles aventures érotiques !

Vous avez aimé ? Partagez !

Laisser un commentaire