Je continue à vous donner mes conseils pour vivre une sexualité plus intense avec la vidéo de cette semaine : COMMENT REUSSIR UN CUNNILINGUS ! Après comment réussir la sodomie, devenir une femme fontaine, ou comment faire une gorge profonde, vous espériez tous le Saint Graal de l’amant.e : comment faire jouir une femme avec sa langue !

Je pourrais vous promettre qu’à la fin de cet article, vous serez l’amant.e parfait.e. Que le clitoris n’aura plus de secret pour vous et que les chattes s’ouvriront à votre simple présence, espérant un coup de langue magique et orgasmique… Mais comme toujours, il n’y a pas de baguette magique, même pas dans votre pantalon.

Conseils de 10 femmes pour réussir un cunnilingus

Pour dépasser le simple cadre de mon expérience personnelle, j’ai réuni une dizaine de copines et après un après-midi mouvementé, j’en ai retiré les thèmes et astuces récurrentes pour vous donner NOS conseils pour réussir un cunnilingus digne de ce nom !

Je vous conseille de regarder les 2 vidéos YOUTUBE et PORNHUB, je donne beaucoup plus de détails que dans l’article, qui ne reprend que les grandes lignes. Notamment sur la partie doigtage très importante !

Je rajoute, c’est mon côté hypocondriaque, que la capote ne sert pas qu’au pénis mais aussi pour faire un cunnilingus ! Et oui, les femmes ne sont pas indemnisées d’IST (sniff), je reviendrai sur l’utilisation de la capote (ou digue dentaire) entre femmes quand je trouverais une copine voulant être filmée.

Comme dans toute RELATION sexuelle, la communication verbale et non verbale est essentielle. Par contre les 2 safe word universels : STOP & NON n’acceptent AUCUNE INTERPRETATION. Que l’autre soit une femme OU UN HOMME !

Voir la vidéo sur YOUTUBE

Premier point : AIMER CE QUE VOUS FAITES !

Un cunnilingus, comme une fellation ou toute autre pratiques sexuelle, n’est pas à pratiquer “pour faire plaisir à l’autre”. Déjà parce qu’il n’y a pas d’obligation à quoi que ce soit mais surtout parce que pratiquer sans aimer, c’est la garantie du travail mal fait. C’est valable dans le cul comme dans la vie de tous les jours au passage !

SUR LE MÊME THÊME :   Homme versus Sextoy, rivalité ou coopération ? SExO

Par contre, assumez-en aussi les conséquences : si vous ne léchez pas, ne vous étonnez pas de ne pas être sucé (ou léché) ! Et oui, faut être cohérent ! A ce propos, ça marche aussi avec la pilosité, et aussi la sodomie…

Je vous livre un petit secret : Mon mec, pour me faire accepter ma première sodomie, m’a d’abord montré qu’il pouvait se mettre un gode dans le cul… Vous voyez ce qu’il vous reste à faire 😉

Si je voulais résumer, je dirais que pratiquer un cunnilingus, c’est comme embrasser la bouche de la personne sauf que le sourire est dans l’autre sens ! Pour bien embrasser, il n’y a pas de technique particulière, il faut juste être “à ce que vous faites” et aimer ce que vous faites ! On ne roule pas un bon patin à quelqu’un qui nous donne envie d’aller courir un marathon !

Donc faites un cunni SI VOUS EN AVEZ ENVIE ! Et prenez votre temps, y a pas le feu au lac !

Le reste suivra naturellement. Et si ce n’est pas la bonne personne, ou si l’idée vous dégoûte un peu mais que vous avez quand même envie : rappelez-vous que l’imaginaire est le super pouvoir de l’humanité ! Servez-vous en !

Second point : une chatte, ça se bouffe !

Alors vous rangez les dents mais par contre penser à embrasser TOUTE LA VULVE. Et à pleine bouche, s’il vous plait ! Il n’y a rien de pire que les petits coups de langue mesquins ou hésitants. Je modère un peu mon propos, ne plongez pas la tête la première, encore que, mais ne faites pas les fines bouches !

Un petit coup de langue ou deux, léger, suave au début, pour préparer, je dis pas, mais au bout d’une minute, il faut respecter les règles de l’engagement ! Fini l’observation ! Vous imaginez une pipe où on vous effleurerait le gland pendant 15 minutes ? Ca s’appelle de la torture !

SUR LE MÊME THÊME :   Mes histoires porno ... comment en écrire une bonne ?

Donc pour faire simple et compréhensible de tous et toutes : Une chatte, ça se bouffe !

Donc pas d’hésitation, s’il vous plait ! Embrassez, soyez VOLUPTUEUX, mettez un peu la langue à l’intérieur, passez sur les grandes lèvres, revenez à pleine bouche, faites un ou deux grands coups de langue, suçotez BRIEVEMENT le clitoris (j’y reviens un peu plus bas), “mordillez” la avec grande délicatesse. En gros, “galochez” comme un bon vivant !

Comme pour la baise : vous assumez ! Vous avez envie de nous prendre, vous prenez, vous avez envie de bouffer : BOUFFEZ !

EN RESPECTANT LA VIE et L’AVIS DE L’AUTRE !

comment-reussir-un-cunnilingus-livre

OSEZ le cunnilingus !

Je ne l’ai pas lu, j’avoue, mais comme j’avais adoré le OSEZ LA SODOMIE de la même autrice Coralie Trinh Thi, je ne peux que vous le conseiller, pour celles et ceux qui veulent aller plus loin.

Troisième point : lâchez notre clitoris, bordel !

Faire un cunnilingus ce n’est pas, en tout cas pour les 10 copines co-autrices, passer 1/4 d’heure focus sur le clito, sauf si vous pratiquez une séance SM, auquel cas, oui bien sûr. Mais perso, si vous vous focalisez trop sur mon clitoris, au bout de 5 minutes je suis partie, je vous ai mordu ou vous ai mis un coup de pied !

Donc oui, passez lui dessus, léchez-le, aspirez-le … DOUCEMENT c’est sensible cette petite bête, mais faire un bon cunnilingus ce n’est pas passer trois heures sur le clitoris ! Ca c’est juste une torture… Pensez à toute la vulve !

4 : Une moule, ça se bouffe avec les doigts !

On rentre dans les détails mais ils ont leur importance. Oui, la moule, avant d’utiliser votre frite (ou votre moule), ça se bouffe avec les doigts ! Donc n’hésitez pas à vous servir de vos mains !

Tenez-nous le ventre un peu compressé. Ecartez avec volupté les grandes lèvres. Tenez-nous le bassin. Mettez un doigt à l’intérieur, ça mord pas, et embrassez en même temps.

SUR LE MÊME THÊME :   Pourquoi les hommes aiment les camgirls ?

Comme toujours, LAISSEZ votre plaisir vous conduire tout en restant à l’écoute de l’autre, de ses mouvements de bassin, ses approbations ou insatisfactions !

5 : Comment réussir un cunni ? Soyez un aventurier !

Mon dernier conseil pour ceux qui ont osé s’aventurer entre les cuisses est un peu vague mais il est ressorti très fort : en gros, OSEZ ! Soyez un peu foufou, quitte à vous planter. Au pire votre suffisance sera un peu endommagée, vous n’en serez que plus humain. Et c’est tellement mignon une faille !

N’hésitez pas, par exemple, à souffler entre les lèvres, à faire un cunnilingus après avoir bu un café, ou mangé une glace. Idem, quand l’ambiance et bien chaude, osez DELICATEMENT passer un petit coup de langue sur l’anus, retournez sur la vulve, voyez comment elle réagit, et si les oracles sont favorables, retournez-y … pas longtemps !

Dans le même genre d’idée : soyez un peu chien fou, alternez entre la bouche du haut et les lèvres du bas, roulez-lui des galoches comme si vous aviez 17 ans, bon en mieux parce qu’à 17 ans, en fait, t’es très nul en général.

Vous verrez sur les deux vidéos YOUTUBE et la vidéo pratique sur PORNHUB, je vous montre et vous donne d’autres trucs mais pour conclure je dirais :

Au plus vous aimerez ce que vous faites, au plus vous vous laisserez portez par ce plaisir, au meilleur votre cunnilingus sera !

Si vous avez des astuces, des commentaires ou des questions, laissez-les dans LES COMMENTAIRES, que tout le monde puisse participer et s’enrichir – en plus c’est 100% anonyme donc BANZAI ! et bon cunnilingus les chéri.e.s 😊

Vous avez aimé ? Partagez !

Laisser un commentaire