Camgirl, camboy, comment déclarer ses revenus ?

“Heu Charlie je suis camgirl et je me demandais comment je me déclare aux impôts, à l’urssaf tout ça ? Dis tu peux m’aider ! Allez fais pas ta pute file moins un coup de main !”. Si vous saviez le nombre de fois ou on me pose cette question ! Donc plutôt que vous répondre individuellement par mail, voilà un article super pas glamour sur le statut des camgirl ou des camboy et comment qu’on fait avec l’administration française.

Je suis camgirl, camboy, je me déclare comment ?

Car oui Webcameur (Camgirl ou camboy) c’est un vrai métier qui DOIT se déclarer !

Première chose même si on ne vit pas uniquement des livecam, on doit quand même déclarer ses revenus. Ben oui, en France, tout revenu gagné doit être déclaré, et les sous gagnés en livecam, ça compte pas comme argent de poche. Sinon c’est du black et ça c’est maaal !

Alors oui, d’accord, on doit déclarer ses revenus de camgirl / camboy, mais comment ? Et bien y a pas 50 solutions. Soit on se déclare en tant qu’auto entrepreneur, soit on crée une entreprise individuelle, EURL ou SASU. Vous êtes perdu ? Vous avez des crises d’urticaire dès qu’on évoque la moindre démarche administrative ? Allez, détendez vous, je vous jure c’est pas si compliqué que ça !

Auto entrepreneur, un statut simple et pratique

Personnellement, c’est l’option que j’ai choisi depuis le début pour déclarer mes revenus de camgirl. Que les livecam soient notre principale source de revenus ou un revenu de complément, c’est l’option la plus simple, la plus rapide, et la plus légère en terme de compta, administratif, etc …

Le statut d’auto entrepreneur peut être couplé avec celui de salarié, vérifiez quand même les clauses d’exclusivité de votre contrat (1).

camgirl urssaf

Comment devenir auto entrepreneur ?

L’inscription peut se faire totalement en ligne, sinon, rendez vous dans l’urssaf la plus proche de chez vous. A priori, le code APE c’est 96.09Z (autres services personnels). Vous devrez le choisir pendant la procédure d’inscription.

Si au moment de l’inscription, vous êtes demandeurs d’emploi ou au RSA, ou que vous avez entre 18 et 25 ans, vous pouvez bénéficiez de l’ACCRE. C’est une aide qui permet d’avoir des cotisations sociales quais inexistantes la 1ere année d’activité.

Auto entrepreneur, mes droits et mes obligations

Ah ben voui, c’est pas le tout de vous déclarer, après y a des droits et des obligations !

Alors être auto entrepreneur vous permet d’avoir une sécurité sociale, et ça c’est quand même sympa. Nos revenus d’auto entrepreneur permettent également de cotiser à une caisse de retraite et à une caisse de formation professionnelle (c’est automatique). Selon le montant des revenus générés, ça peut aussi permettre de demander un prêt professionnel.

Au jour d’aujourd’hui (Mai 2018), en auto entrepreneur pour de la prestation de service (ce qui correspond à la cam), on peut faire jusqu’à 70000€ de chiffre d’affaires par an, ce qui laisse quand même une jolie marge ! (perso j’en suis hyper loin!!!).

Les démarches administratives sont hyper simplifiées.

On a juste à déclarer tous les mois son chiffre d’affaires, et payer du coup les cotisations qui correspondent. A la louche (et sans les frais bancaire et compagnie) vous avez 22% de taxe sur votre chiffre d’affaires.

Il faut aussi avoir un compte en banque dédié à notre activité. Rassurez vous, maintenant avec les banques en ligne, ça peut être gratuit ! Et il faut tenir un registre de ses rentrées d’argent. Mais en gros, rien de bien sorcier !

Par contre, on ne peut déduire aucun frais professionnels sur sa déclaration d’impôts. Il y a un abattement automatique au moment de déclarer ses revenus en tant qu’auto entrepreneur. Et on n’est pas assujetti à la TVA tant qu’on dépasse pas les 35200€ de chiffre d’affaire annuel (ce qui perso moi m’arrange, car moins y a d’administratif à faire, mieux je me porte !).

On peut avoir plusieurs activités en tant qu’auto entrepreneur.

on peut être salarié à temps plein et auto entrepreneur pour un revenu de complément. Vous trouverez toutes les infos sur le site dédié aux auto entrepreneurs (2), et si vous avez une question, un doute, hésitez pas à leur envoyer un courrier, ou à téléphoner aux impôts, à l’urssaf, au CFE à côté de chez vous. Les gens qui y travaillent sont là pour vous aider et répondre à vos questions !

camgirl et impot

Créer une entreprise individuelle quand on est camgirl

Que ce soit en EURL ou SASU c’est aussi une possibilité ! Elle a ses avantages et, avis perso, pas mal d’inconvénient. Mais si vous pensez avoir les épaules, et le chiffres d’affaires qui suit c’est la solution la plus sure et la plus confidentielle quand on est camgirl ou camboy.

Alors créer une entreprise individuelle, ça va permettre de déduire tous ses frais professionnels, achat de matériel, frais de représentations, etc … Je ne crois pas non plus qu’il y ait de plafond de revenus à ne pas dépasser. Mais c’est vachement plus compliqué.

Perso, je m’y connais pas du tout. Je sais qu’il y a des bilans comptables à faire, que c’est mieux d’avoir un expert comptable, qu’il y a la TVA à s’occuper. Bref, je vais pas pouvoir beaucoup vous aider sur ce coup là, car vu la somme de travail comptable et administratif que ça représente, perso j’ai fui à toutes jambes.

Mais voilà quelques liens pour mieux comprendre la différence d’avec le statut auto entrepreneur, et aussi les droits et obligations qui correspondent à ces statuts d’entreprises.

Auto camgirl ou camgirl SA à vous de voir

Bon ben voilà, je crois que je vous ai donné les infos de base. Comme vous l’aurez compris, moi j’ai opté pour le statut d’auto entrepreneur, parce que c’est hyper simple à mettre en place, et que c’est aussi hyper simple en terme de comptabilité et de gestion administrative.

Depuis le départ je suis en auto entrepreneur, ça m’évite de me prendre la tête à redouter un contrôle fiscal, et puis de toute façon c’est quand même une obligation en France de déclarer tous ses revenus. Et puis ça permet, quand on a un site comme moi et qu’on vend des show de manière indépendante, de pouvoir avoir un système de paiement en ligne, de pouvoir facturer ses gains d’affiliation si comme moi vous avez des affiliations avec des boutiques de sextoy, bref, c’est quand même plus simple quoi !

Je ne suis ni juriste, ni fiscaliste, ni expert comptable, c’est juste quelques conseils.

A vous de regarder, vous renseigner, et opter pour la meilleure solution pour vous ! Allez, courage, voilà plein de lecture pour comprendre un peu mieux comment ça marche ! Et ne vous inquiétez pas, en vrai c’st pas hyper compliqué !

Des liens, encore des liens !!!

(1) Comprendre en détail ces histoires de clause d’exclusivité et de non concurrence :

https://www.legalstart.fr – https://www.auto-entrepreneur.fr/

(2) le site dédié aux auto entrepreneurs avec aussi un récapitulatif des obligations de l’auto entrepreneur

https://www.lautoentrepreneur.fr/ – https://www.service-public.fr/

(3) quelques articles qui parlent aussi du même sujet
Le TAG parfait Carmina – Hotesse Webcam conseils –  Le STRASS

Laisser un commentaire