charlie liveshow anal

Sodomie, quelques précautions

Publié le Publié dans News de Charlie Folies

Sodomie quelques mises en garde pratique,

et reflexions sur les phrases comme : « la sodomie, c’est pas pour moi ». La sodomie c’est comme pour tout il y a des risques à en faire de trop, ou pas dans le bon sens, alors avant de vous faire bobo au cucul, mes petits conseils dans la partie 1 de ce post sur la sodomie. Dans la partie 2, je vous fait part de quelques réflexions sur les gens qui hurlent à qui veut l’entendre « la sodomie ne passera pas par moi » et vous sortent des arguments … à « deux (trou) balle ». Je les connais, je les ai utilisé avant vous et pourtant maintenant je me régale, mais bon ça il faudra venir en cam avec moi pour le savoir 🙂

La partie 3 va parler des recommandations et du fameux la sodomie c’est Beurk ! 

Fréquence de sodomie

Il me semble que c’est le premier point à aborder. Bon en tant que camgirl j’ai une fréquence d’utilisation de mon anus un peu plus élevé que la normale… Vous semblez apprécier mon arrière train avec une certaine déraison et comme je suis pas contrariante j’envoie tout mdr.

Donc au bout d’un an (3 ans maintenant ntdlr) de sodomie intensive et intense, je ne vois pas de déformation !

Par contre je vous déconseille les trop gros godes, ou les godes trop dur. Il n’y a pas se soucis avec une bite. Une bite ça reste souple. Par contre un gode trop long et trop dur va taper dans l’intestin. Désagréable. Après de grosse journée (style 10 sodomie) j’ai parfois un peu la sensation d’avoir un abricot au fesses. Mais bon on passe pas notre vie à ce faire enculer …

Au niveau énergétique

C’est un déplacement vers le bas du point d’assemblage (notion développée par C. Castaneda entre autres) et en tant que tel il est donc facile de s’y perdre – et après on fait le gros ver dans un champ, ce qui ne sert à rien – les grecs et les romains ont montré le risque de la chose (une explication est décrite au passage « être le yang »), placer ce rapport sur le terme dominant/dominé est la pire des déformations de cette pratique, ou de tout autres pratiques sexuelles (et autres).

Une autre déformation est de faire comme le pratiquait Alester Crowley (ordre du temple solaire), une manière d’exclure la femme et de la maintenir sous le joug du patriarcat qui a commencé à se mettre en place 4500 ans avant le mec en string (JC)sur sa croix, avec l’écriture et le passage du calendrier lunaire au calendrier solaire ; à ce moment là, la transmission écrite de possession devenait possible, les hommes commençaient à posséder (donc à avoir peur de perdre), le principe actif prenait les devants sur le principe réceptif.

C’était certainement un passage obligé dans l’évolution de l’humain mais nous pouvons maintenant peut-être nous affranchir un peu de cette séparation, cette dualité agressive homme/femme pour revenir au fondement du Tao ;

Le fondement, l’anus, justement, seul organe neutre, homme, femme, enfant, riche, pauvre, vieux, jeune, infirme, tout le monde en a un, il n’a pas d’opinion, pas de préconception, il est !

Mise en garde physiologique

Le tissu de la paroi anale est très fin (anus et canal anal surtout) donc très sensible (coooool !) mais également facilement soumis aux griffures et échauffements irritants

Trop de pénétration dans cette zone, ou des pénétrations trop hard, sans préparation et hop vous êtes hors service pour ces délicieux plaisirs pendant un temps plus ou moins long et surtout pas agréable du tout 🙁

La solution est simple, coupez vous un ongle et entretenez-le (l’inverse des guitaristes) et pour l’échauffement, vive le gel à base d’eau !

petit rappel sur les lubrifiants :

sexe = gel à base d’eau ou de silicone // sextoys en silicone ou autres = gel à base d’eau

Les ostéopathes sont pas pour.

Ils vous feront remarquer que la sodomie est « mauvaise » car elle peut aboutir à des chocs et des mal fonctions sur le sacrum. Certes mais pas plus que sur un rapport vaginal mal positionné. Ou encore en tombant dans les escaliers, mis à part qu’en général vous êtes informés de vous faire enculer. Alors que la plupart du temps vous ne vous dîtes pas « oh tient si je plongeais dans les escaliers ». Et la préparation du corps change tout ! Donc pour éviter l’agression informé votre partenaire ! Et si les escaliers pouvaient eux aussi nous prévenir ça serait convivial non ? En plus en tant que fille d’Ostéo, comment dire … les conseilleurs ne sont pas les payeurs 🙂

Au niveau digestif, la flore intestinale

Un autre souci est, pour les femmes, la transmission de bactéries du rectum vers le vagin. La flore intestinale et la flore vaginale ne sont pas identiques, l’une n’a rien à faire dans la zone de l’autre, si cela se produit et que vous avez une flore un peu fragile, des mycoses très gênantes peuvent apparaître.

Une règle de base est de ne jamais introduire dans le vagin ce qui est avant allé dans les fesses donc un gode pour le cucul, un gode pour la foufoune et tout le monde est happy 🙂

Pour les mecs c’est pareil … non je rigole, par contre s’il peut passer un bref coup de lingette c’est sympa pour vous

Je le redis le but n’est pas de faire l’apogée de la sodomie comme seul moyen d’avoir un rapport sexuel. Mon but et d’informer et de conseiller ! Donc si vous n’avez pas envie Surtout ne faites pas ! Non c’est Non et tant pis pour les frustré.e.s ! 

« la sodomie ne passera pas par moi »

« beurk c’est sale c’est caca »

Juste pour info la partie concernée par la sodomie n’est pas le gros intestin ni même le sigmoïde où se stockent les déchets. On parle uniquement de l’anus, le canal anal(2 à 3 cm) et le rectum (environ 15cm) ce qui fait au minimum, en allant vraiment en profondeur, 18 cm d’espace vierge. Si vous êtes en bonne santé ,mis à part quelques résidus facilement nettoyables par lavement, il n’y a pas de fèces dans cette partie. Pour ceux arrivant à une vingtaine de cm, pensez aux anneaux ou à des positions enfonçant un peu moins votre « virilité » dans l’intimité de votre partenaire. Voire mettez une main pour bloquer la longueur.

Sur les excréments en général :

Les tibétains se servent de leur urine comme médicament. D’ailleurs de nombreux médicaments de la pharmacopée chinoise sont à base d’excréments. Nos amis les animaux ne font pas un pataquès quand ils posent une pêche, et nous-mêmes n’allumons pas un cierge ni n’allons à confesse (mhhhhh con- fesses ou qu’on fesse pour les SM) après être allé aux toilettes. Donc pour ce qui est des quelques traces d’excréments qui sont potentiellement présentes, y a pas mort d’homme. Au passage c’est un des rôles de Yang (l’actif) de gérer cette partie. Yin peut de toute manière se préparer par un rapide lavement qui en plus d’être excellent pour la santé permet pour les plus précieux d’éviter les traces.

Je vais faire caca partout

Voilà un joli mythe sur la sodomie. Et bien pas du tout ! C’est même le contraire ! Les sphincters anaux (y en a deux) et le périnée, forment un groupe MUSCULAIRE. Qui dit muscle dit qu’on peut le …muscler ! Comment on se muscle ? En faisant travailler ce muscle …
L’anus est un muscle et comme tout muscle il se travaille, s’assouplit, se détend. Ce qui n’est pas le cas du vagin ou de la prostate. Comme tout muscle il se contracte à l’émotion, et s’encrasse à la morale …

rosebud enorme

Anecdote d’une actrice X après une scène avec un acteur à « gros sentiment » : J’avais peur d’avoir des douleurs au rectum le lendemain et finalement de ce côté là tout allait parfaitement bien mais avec par contre j’avais le sexe tout endolori.

info cocasse :

En Asie où la pratique de la sodomie est courante. Il n’y a quasiment pas de problème d’incontinence chez les personnes âgées. Idem d’ailleurs pour les pertes urinaires puisque vous allez travailler tout le plancher pelvien.

Ce fameux périnée :

Oh ! Le chakra racine, la base de la Kundalini (muladara) et re Oh ! Le départ des deux méridiens fondamentaux de l’énergétique chinoise ,le vaisseau gouverneur et le vaisseau conception.

En médecine chinoise la maladie vient soit d’une stagnation soit d’une accélération de l’énergie (stagnation = trop de yin accélération = trop de yang).Travailler cette zone permet de faire circuler tout ça, pour eux une partie des maladies émonctorielles (constipation, hémorroïdes, infection urinaire, règles douloureuses, dysménorrhée …) viennent d’une stagnation de l’énergie dans cette zone…

L’anus LA zone érogène ?

Souvent on me lance la tirade « L’anus n’est pas une zone érogène et pis c’est tout ! » Oui c’est s’la ! Et sinon la marmotte elle emballe le chocolat et les vaches sont violettes ! En fait l’anus est une des zones avec le plus de terminaisons nerveuses du corps. C’est une des zones dont la membrane est la plus fine de tout le corps. Mais à part ça il n’y a pas de raison que ce soit érogène…

Au moment de la pénétration anale, en plus de l’excitation éventuelle due à la transgression d’un tabou sociétal, viennent s’ajouter les millions de terminaisons nerveuses très sensibles et très proches de la surface. Sympa non ? Mais bon après c’est vous qui voyez.

Voilà je crois que j’ai fait le tour du pot. On pourrait en parler encore des heures, mais bon on est pas là que pour papoter. Donc que dire de plus ? Que la vie est courte, que notre anus est une zone interessante sur plein de plan. L’aspect charnel bien sur, mais aussi une porte pour accéder à un peu plus de liberté face au tabou de la société. et bien sur une porte vers de nouvelles énergies (accès à la Kundalini), sans être une panacée c’est quand même je crois balot de se priver d’autant de plaisir.

Donc … enjoy 🙂

4 réflexions au sujet de « Sodomie, quelques précautions »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.