Les fesses d’Eva L., soumise à sa passion

Publié le

 Eva L., les aventures d'une soumise heureuse

Cette semaine c'est le retour de Mia Michael dans les lectures érotiques, grâce aux aventures de son nouveau personnage Eva. Mia Michael je vous l'avais fait découvrir l'année dernière au cours d'une #LEC sulfureuse. C'était les aventures rocambolesques de Mia sans dessous. Une jeune fille qui ne porte pas de culotte et qui, en plus de ne pas avoir froid aux yeux, avait très très chaud ailleurs. Bon ben Mia doit à l'heure qu'il est gambader sur de nouvelles verges et nous allons donc nous occuper de la jeune Eva et surtout de ses fesses. Oui car Eva est un peu comme moi. Elle n 'a pas froid aux yeux, elle a de tout petits seins et des fesses charnues et rebondies que beaucoup de gens semblent apprécier.

LSFradio Live


Le podcast video

Les fesses d'Eva L.

 

Nous débutons les aventures d'Eva avec gentillesse. Eva est la fille d'une employée de maison comme il y en a tant. Elle n'aime pas voir sa mère en bonniche et rêve de prince charmant, de mener la grande vie. Pourtant Eva depuis sa puberté fantasme sur des fessées, des jeux de soumission. Eva et son postérieur rebondi aiment se cambrer et s'offrir aux désirs des hommes, des femmes aussi d'ailleurs. Mais Eva a beaucoup de mal à supporter sa petite vie alors un jour, son bac en poche, elle décide de partir en quête de l'homme de ses rêve. Elle prépare son sac à dos et descend vers le sud. La destination s'impose d'elle même pour la coquine : Le Cap d'Agde et bien sûr le camp nudiste.

Les fesses d'Eva bondissent et rebondissent le long des dunes. La chaleur, la nudité mettent notre héroïne en transe et sans trop dévoiler le livre, vous vous doutez bien qu'elle prend part au réchauffement climatique. Mais voilà il faut manger, même au cap d'Agde les obligations de notre monde prennent le dessus. Heureusement Eva trouve un travail dans un des troquets du cap. Le salaire est acceptable et le travail ne l'accapare pas trop, quoique, à l'inverse de son patron. Il n'est pas méchant et puis il faut le comprendre, les fesses d'Eva sont si délicatement rebondies qu'il faudrait être fou pour ne pas succomber. Et puis, le droit de cuissage c'est une tradition qu'il faut savoir perpétuer, que diable ! Là où certaines seraient effrayées, Eva, elle, ne peut résister. Bien sûr une petite voix en elle lui suggère de résister. Lui dit que ce n'est pas normal mais au final sa libido gagne toujours. 

 

Mia Michael et ses aventurières soumises

Eva comme Mia sont des jeunes filles dociles. Des filles légères qui n'aiment pas dire non. On pourrait reprocher à l'autrice de perpétrer le culte du "c'est normal" "c'est une femme, quand elle dit non en fait elle veut dire oui" mais je ne pense pas que ce soit un paramètre à prendre en compte. Mia Michael écrit des textes légers, des histoires courtes pour nous divertir. Faire rêver les hommes sur des teenagers très chaudes et émoustiller les filles sur les plaisirs de l'abandon total à un homme. 

Nous sommes, dans les aventures d'Eva comme dans celles de Mia, dans un fantasme. Mia sans dessous était clairement plus hard que les aventures d'Eva. Ce n'est pas pour me déplaire. Chez Mia on sentait clairement l'hommage à Sade qui n'est clairement pas mon auteur érotique favori. Pour qu'il y ait érotisme il faut qu'il y ait identification et même si j'aime m'offrir, je déteste être prise comme Mia l'était et j'avoue l'esclavagisme douloureux c'est pas mon truc. Par contre j'ai bien plus de facilité à m'émoustiller sur la jeune Eva, cherchant le bonheur et un prince charmant, acceptant quelques "outrages" pas si désagréables finalement.

L'écriture de Mia Michael est simple, fluide. Proche du langage parlé. Vous ne découvrirez pas la nouvelle Anaïs Nin dans ces textes érotiques mais par contre vous passerez un bon moment. En vous écrivant ces lignes je repense aux aventures de Natacha l’hôtesse de l'air super sexy de Walthéry, un compatriote Belge. Il y a quelque chose d'innocent dans les aventurières de Mia. C'est en tout cas toujours un très bon moment que je passe en leur compagnie. Entre rires et inavouable désir d'être soumise ... la lecture de cette semaine va donc être très chaude...

Very thx @

Merci encore à Mia Michael pour ses textes, ses mails et même si parfois j'ai pu me sentir un peu submergée c'est toujours agréable de voir quelqu'un défendre son travail. Merci à elle aussi pour savoir rester spontanée. Jamais sirupeuse. Insistante mais pas mielleuse, c'est un vrai bol d'air frais.

Je ne connais pas Mia Michael mais à travers ses textes et les photos de son blog il y a quelque chose d'Eva en elle. Quelque chose d'enfantin et de léger qui fait terriblement du bien dans notre monde.


Les Textes de Mia Michaels sont auto édités et disponible en 1 clic sur sa page Amazon

 

Mia Michael autrice légère

Peut-être donc que certaines ou certains vont reprocher à l'autrice ce manque de conscience. Pour ma part je prends ces textes pour ce qu'ils sont, un bon moment. C'est un peu comme fantasmer sur les pectoraux d'un James Bond mais version coquine.

Dans l'univers de Mia Michael rien n'est laid, personne ne souffre vraiment et même si la fessée semble douloureuse, la satisfaction de faire plaisir et le bonheur de sentir un membre viril estompe toutes les rougeurs. Les hommes sont virils, très bien membrés et increvables. Les filles sont chaudes, ouvertes et n'ont qu'une peur ... ne pas en avoir assez.

Bienvenue donc dans le monde de Candy version X. Allez on se retrouve en podcast ou en live pour simplement passer un très bon moment à suivre le déhanché de la jeune Eva.

 

Les #LEC sont proposées par LSFradio & LSFbook.

Seul média en France à consacrer 1 heure chaque semaine uniquement à la littérature érotique.

Toutes les lectures érotiques en podcast

Réagis & Follow

Réagis sur Twitter avec le #LEC

et bien sûr si tu as aimé ... Re tweet, partage, like, la vie quoi 

Si tu ne sais pas ce qu'est l'Hysterical litterature ... follow me

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.