nurse_12

Orgasme, reflexion around the …

Publié le Publié dans News de Charlie Folies

L’orgasme, un pas vers notre totalité

Juste envie d’écrire un petit mot sur l’orgasme

Pas sur ce que ça doit faire, ce qui prouve qu’on en a un etc….

Plus jeune, il y avait eu une mode dans les magazines féminins qui décrivaient point par point ce que ça devait faire, toussa toussa, et j’avoue, ça m’avait un peu traumatisée, j’en étais même venue à me dire, ça y est c’est sûr, je suis frigide, alors que(eue)……. comme mon chéri me le dit souvent, je suis un orgasme sur pattes ! Mdr

L’orgasme (je parle de l’orgasme féminin, étant une femme, je ne peux parler que de celui là, et messieurs, si vous avez des choses à dire sur l’orgasme masculin, n’hésitez pas à les partager en commentaires, j’adorerais en savoir plus sur votre point de vue sur l’orgasme!) je le définirais comme un instant où on s’abandonne, où on laisse s’ouvrir la porte qui est en nous, pour accéder à quelque chose de plus grand que ce qu’on connaît de nous, quelque chose de l’ordre d’une communion, d’un retour à l’océan d’énergie, au cosmique, un instant où microcosme et macrocosme se rejoignent.

Et pour ça, c’est terrible ce que je vais dire, mais c’est à la femme d’ouvrir cette porte, ce n’est pas son ou sa partenaire qui peut le faire pour elle.

Je m’explique, bien sur que notre partenaire est important, mais ce n’est pas lui qui nous fera jouir au final, c’est nous même.

orgasme porte sur cosmos

Accepterons nous de nous abandonner ? De perdre le contrôle ?

Accepterons nous de nous laisser glisser vers cet océan d’énergie cosmique ? Ou choisirons nous de gardez le contrôle à tout prix? De maintenir l’image que nous avons de nous pour ne pas nous choquer ni nous « salir », car on nous a bien inculqué que l’énergie sexuelle était sale, avilissante, et à fuir de toute urgence !

En fait, je crois que nous laisser la liberté de jouir est un acte de rébellion au final !

Rébellion au diktat d’une morale paternaliste (car on parle bien de Dieu le père, la Déesse mère elle est releguée derrière les fourneaux! lol) qui imprègne chacun et chacune de nous depuis quelques décennies quand même ! – allez je reprends mon calme, je n’ai pas de colère, je suis l’ incarnation de la zénitude toussa, toussa…

Donc … Une femme qui jouit, c’est bien connu, est une salope, une chienne, voire à une autre époque une sorcière qui se faisait brûler sur le bûcher quand même ! <3 <3 <3

Accepter notre sauvagerie, notre part animale, mais aussi notre douceur, nos  désirs et nos pulsions, c’est faire un pas de plus vers la totalité de nous même !

Et pour atteindre l’orgasme (cosmique?),

pour ouvrir la porte qui mène à soi, il faut faire de l’espace en soi, remplacer nos préoccupations, nos petits soucis, notre dialogue intérieur incessant par du vide, de la disponibilité ! Vous l’avez déjà sûrement remarqué !

Voyez comme il est difficile d’accéder à notre désir quand notre boulot nous prend trop la tête, quand on flippe sur l’argent, quand on s’inquiète pour la santé de mémé, etc etc… Ou bien quand on est quillées sur nos complexes, sur notre propre image en fait, on s’ôte alors toute liberté d’expression (le corps étant un magnifique moyen d’expression!)

faire de la place a l orgasmeAlors, pendant qu’on est en train de faire l’amour, copuler, baiser, peut importe l’appellation, viennent toutes sortes de pensées qui, vous pouvez en être sures ! vous bloqueront à coup sûr l’accès à la jouissance !

  • Oh non, il me tient la tête pendant que je le suce, je suis sûre qu’il veut me soumettre!
  • Oh fichtre, il m’appelle sa salope, il me manque de respect !
  • Oh mon dieu, il me met la main sur la bouche, c’est pour m’empêcher de m’exprimer !
  • Oh diantre, il me prend en levrette, c’est qu’il ne veut pas voir ma gueule !
  • Oh my god ! Pas dans cette position il va voir que j’ai pris du ventre !

Etc etc….. les exemples sont innombrables je crois!

Faire le vide en soi… Orgasme !

Faire le vide en soi permet de nous autoriser à être, vierge de toutes projections, à jouir… Orgasme !

À tous les sens du terme ! Jouir sur un plan sexuel, mais aussi, jouir de la vie, accéder aux plaisirs de l’existence, à la beauté du monde, aux plaisirs de tous nos sens (toucher, vue, odorat, goût, ouïe)

Et jouir nous aide à accéder au vide en nous !

Pas le vide dans le sens où il n’y a rien, nan, le vide porteur de toutes choses, le creuset de toute création, de toute existence ! Notre matrice somme toute !

Organe magique par excellence, car rendons nous compte mesdames, que nous portons en nous la magie de la création tout de même ! Que l’on ait des enfants ou pas, nous avons toutes une matrice ! Toutes le pouvoir de créer la vie !

L’espace vide dans lequel vient s’insuffler l’étincelle magique qui donne vie !

Alors, jouissons ! Orgasmons !

small tits

Méditons aussi, pour nous aider à faire le vide en nous,

et nous permettre l’accès à notre orgasme, l’Orgasme cosmique ! Aimons nous, redécouvrons nous et autorisons nous à être telles que nous sommes vraiment, des êtres magiques ! Laissons derrière nous nos petits soucis, arrêtons de nous y accrocher pour maintenir notre propre image, arrêtons de nous définir, comme victime, bourreau, ou pingouineau ! 

Nous sommes avant tout des êtres humains,
des êtres vivants, des êtres magiques !!!!!!

Pleins de baisers à tous, et que la jouissance soit votre éternelle compagne !

Ps : pour des photos de femme en train de prendre leur pied … vous avez tout mon site pour vous régaler 😀

charliefolies meditation
Ainsi parla Zaratoustra, Jim Jarmush ou … charlie ?

Petite dédicace à DD manoukian qui doit dire, orgasme, cosmique, utérus toute les 10 minutes, et puis j’adore ce garçon

Conseil de lecture Tous les livres de Wilhem Reich – mais aussi cherchez des petites choses sur le tantrisme et d’autres pistes – N’hésitez pas à nous poser vos questions Renaud ou Moi adorerions vous répondre dans la rubrique SeXo (anonymement bien sur)

 

 

9 réflexions au sujet de « Orgasme, reflexion around the … »

  1. Wahou ! ça fait plaisir de voir une jolie fille s’exprimer comme ça, enfin pas qu’un corps mais une tête aussi, je trouvais tes vidéos déjà très drôle, en plus d’être super excitante, mais si en plus tu écris des textes comme ça 🙂 moi je dis wahou
  2. Excellent, j’avais cru deviner quelqu’un de bien en show et je suis content de ne pas m’être tromper 🙂 Par contre ta vidéo de fist fucking ….grrrrrrrrrr c’est dégueulasse ce que tu as fait on en a super envie et paf ! le chien 😉 bon avec du recul je me suis bien marré, mais sur le coup je te l’aurais bien fait moi le fist … ou etais je entrain de me faire fister rhaaaaa tu es diabolique.
    Des bisous sucrés
    Thierry
  3. 😀 merci cloclo, 😀 et oui titi je l’avoue je suis vile 🙂 la réponse à ta question est … hihihihi je suis vile je te l’ai déjà dit 😉 des bisoux les canaillous
  4. Que dire de plus, sinon que je suis ravi d’entendre une (jolie) femme revendiquer ce que je défends: assumons notre corps, notre jouissance, le sexe. Je fais partie de ceux qui pensent que la culpabilité sexuelle est de tous temps, la meilleure façon d’enfermer l’humanité dans une névrose et de la contrôler.
    Et particulièrement les femmes! j’en veux pour preuve le fait que les civilisations où la « rigueur morale » (en matière de sexualité) est la règle cardinale sont celles où la place de la femme est aussi subalterne. En tant qu’homme je rejette ces modèles qui m’affectent aussi: j’ai envie de revendiquer le désir, la jouissance, l’érotisme etc. ET JE RECONNAIS la même légitimité en revendication pour la gente féminine. Mesdames, libérez-vous!
  5. Un excellent article ! Ca fait plaisir à lire.

    Comme toi, j’ai la chance d’être un orgasme sur pattes. Je suis multi-orgasmique et ça vient très rapidement, car je ne me prends pas la tête, je laisse faire mon corps. Lorsque je fais l’amour, baise, coquine, peu importe, je ne pense à rien d’autres qu’à l’instant présent et au plaisir que je ressens. Les préoccupations du quotidien n’ont pas leur place dans ces moments. Je n’y pense que si on me demande de retenir mon orgasme par jeu.

    Pour ma part, je me concentre sur le plaisir que je ressens pour l’accroître et le cumuler jusqu’à atteindre le méga-orgasme (ou ce que tu appelles l’orgasme cosmique). C’est un travail de concentration sur les sensations et lorsque je l’atteins celui-là, il est tellement bon, qu’il en est épuisant.

  6. J’ai pas lu, j’ai just’ vu et ju contrecollé.
    Excellentissime, emportant… important…
    Je ne sais quoi dire.
    Merci.
    olivier
    PS: si, encore, rafraîchissant…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.