Cette semaine, les Lectures Erotiques de Charlie vous embarquent dans l’étrange univers de VOX, de Nicholson Baker, un roman érotique et téléphonique ! On plonge dans le monde du sexe virtuel à l’ancienne, le téléphone rose et la capacité fabuleuse qu’a l’humain de s’inventer des mondes, des histoires… torrides évidemment ! Alors VOX ne parle pas exactement du téléphone rose mais c’est le même principe. Un mélange entre le fantasme auditif et nos livecam moderne. D’ailleurs, ce fameux téléphone rose a encore ses adeptes et connaît un certain succès, si si.

Alors, êtes-vous prêts à découvrir des fantasmes indécents, oserez-vous fantasmer une voix, imaginer, sublimer, désirer un.e autre qui n’est que mystère ? Oserez-vous décrocher ? Arriverez-vous à décrocher, surtout !?

Vox, l’érotisme du sexe par téléphone

Je suis tombée sur ce roman, VOX, au hasard d’une balade chez un bouquiniste. Je ne connaissais pas l’auteur, qui pourtant, aux dires de wikipédia, est plutôt connu outre-atlantique, mais le quatrième de couverture m’a tout de suite interpellée. Un roman érotique où tout se passe par téléphone, où la voix et l’imaginaire sont les véhicules du désir et de l’érotisme ? Comment ne pas céder à la tentation, surtout quand on fait justement des lectures érotiques depuis plusieurs années !

Comme souvent, j’ai acheté le livre, puis je l’ai oublié. Et cette semaine, il a pointé le bout de son nez en me disant “lis moi !” Quelle heureuse idée ! J’ai plongé dans cet étrange roman, qui nous embarque dans un monde étrange mais hautement érotique, où l’imaginaire règne en maître et où tout devient érotisme, la sensation de l’eau, des bras immenses, une paire de collants ou l’évocation d’une masturbation en face à face…

Podcast érotique : VOX de Nicholson Baker

Vox, un roman mêlant érotisme, imaginaire et confidences

Vox, c’est le long dialogue ininterrompu entre deux inconnus qui s’appellent via une plateforme de téléphone rose qui mettrait en contact des particuliers qui veulent parler de sexe au téléphone. Un peu un ancêtre de nos plateformes de livecam actuelle, mais au lieu que ce soit avec des professionnel.le.s, ce serait avec des particuliers.

Le roman VOX a été publié en 1992 donc à l’époque, il n’y avait pas tinder et encore moins cam4. On était, si je dis pas de bêtises, en plein boum du minitel et du téléphone rose, le 3615 ULLA faisait fortune (et Xavier Niel aussi), les films X se louaient en cassettes VHS dans des videos clubs et les magazines de petites annonces style Union, etc… connaissaient leurs heures de gloire !

VOX est construit autour de l’évolution de cette conversation téléphonique, comment l’intimité se crée entre ces deux inconnus, comment l’érotisme arrive, à petits pas. Chacun confie à l’autre ses fantasmes, ses petites manies. Mais aussi ces petites choses du quotidien, source d’érotisme. Pour lui, c’est la photo d’une paire de collants dans un magazine type La Redoute. Pour elle, c’est l’eau, sous toutes ses formes, qui réveille en elle des pulsions érotiques.

Les deux protagonistes sont maladroits au départ, comme deux inconnus qui se découvrent. Par petites touches, la pudeur se lève et on se révèle, on se révèle même plus par téléphone car la distance protège. L’érotisme monte, monte, puis tout à coup la conversation part sur autre chose. Comme dans la vie, au final, où tout à coup, un détail rappelle une histoire, un souvenir. Et sans y prendre garde, on revient à cette tension sexuelle naissante. Et la conversation revient sur l’érotisme, les fantasmes, les désirs…

L’intimité est érotique, il suffit d’oser se dévoiler

Les deux protagonistes se séduisent non pas en présentant d’eux une image parfaite et lisse mais au contraire, en dévoilant leurs failles, leurs envies et leurs bizarreries. En s’autorisant à révéler leurs fantasmes, ils permettent à l’autre en face de le faire. Et c’est ainsi qu’ils créent un espace imaginaire où tout peut exister. Où tout peut devenir érotique.

Au final, l’intimité crée un désir bien plus prégnant que la simple excitation génitale car ici, dans cet espace, je peux tout être, je peux tout imaginer, je n’ai pas d’impératif de perfection ou de performance, je peux juste être, désirer, imaginer, jouir.

Ah, c’est clair qu’on est à 10000 lieues de nos rapports actuels de séduction, qui sont basés essentiellement sur l’image et la performance ! Bizarrement, ce qui attire du click sur tinder, c’est pas ton imaginaire ou ce que tu dévoiles de toi, mais plutôt la photo de toi en maillot de bain ! Et ce que tu reçois, c’est plus des photos plus ou moins dénudées que des confidences sur ce qui chez toi éveille l’érotisme.

Alors je vais faire ma romantique et laisser émerger mon côté “vieille France” mais on pourrait s’inspirer un peu de ça, non ? Je dis pas forcément de faire l’amour au téléphone, ça c’est juste la forme. Mais sur le fond, si on s’autorisait l’échec, la bizarrerie, dévoiler nos failles, nos désirs, nos envies ?

Et si notre faillibilité, au final, était bien plus touchante et séduisante que notre perfection et notre taux de réussite ?

Osons montrer notre vulnérabilité et nos envies étranges, plutôt que la longueur de notre bite ou la taille de notre bonnet ! Et si ça ne plaît pas ? Cool ! Ca fait gagner du temps !

Soutenez, écoutez, devenez fan : Soyez un Charlie’s Angels

patreon-soutiens-charlie
Soutenez les lectures & le site
soutenir-charlie-liveshow
Faites un don, encouragez moi
podcast-erotique-charlie-podcloud
Podcloud
podcast-erotique-spotify
Spotify
podcast-erotique-itunes
Itunes
charlie-pornhub-fanclub
Fan club

Vox, de Nicholson Baker, un roman érotique hors des sentiers battus

J’ai beaucoup aimé ce roman érotique. C’est un peu un ovni parmi les romans que j’ai lu ces dernières années, car l’érotisme est omniprésent dedans, mais pas de la manière qu’on attend. Il n’y a pas de chapitre, ni d’évolution vers une rencontre charnelle. Ici, tout le livre est la discussion ininterrompu entre ces deux inconnus qui font doucement monter l’érotisme, partagent leurs étranges rêves érotiques, leurs obsessions, etc…

Bref, un petit ovni littéraire érotique que je suis ravie de partager avec vous. D’autant que, je sais, c’est pas sympa, mais le livre n’est apparemment plus édité. Vous pourrez donc le trouver d’occasion, soit via internet, soit au détour d’un rayonnage, chez un bouquiniste…

Allez, je vais pas être vache, j’ai trouvé 3 exemplaires de Vox en français, voici les liens !

Acheter Vox en livre d’occasion : lien 1lien 2lien 3

Belle découverte de ce roman érotique hors du commun, qui a quand même figuré dans la liste des best sellers du New York Times pendant plusieurs semaines, à l’époque de sa parution ! Et à la s’maine prochaine, pour de nouvelles aventures érotiques !

Vous avez aimé ? Partagez !

Laisser un commentaire