Rapports du troisième type, SF érotique !

Cette semaine, l’érotisme se teinte de SF (science fiction) avec le recueil de nouvelles Rapports du troisième type, publié aux éditions L’Ivre-Book. Tout a commencé comme un pari entre amis. Cinq auteurs se sont lancé le défi de réunir univers SF et érotisme. Un bien beau programme ! Et c’est comme ça qu’est né Rapports du troisième type !

Sf et érotisme, deux genres qui font bon ménage !

Comme je l’ai souvent déjà dit, pour moi l’érotisme n’est pas un genre en soi. On peut retrouver, sous la bannière de l’érotisme, une multitude de genres. Roman noir, polar, drame social, roman historique, fantastique, roman d’initiation, etc …

A vrai dire, littérature érotique, ça signifie juste que dans l’histoire qu’on va lire, le sexe et le désir ont une place prépondérante. Ou bien que c’est un moteur d’évolution de l’histoire. Zola s’est quand même fait traiter de pronographe à la sortie de Thérèse Raquin ! Mais depuis, le monsieur étant connu, on ne risque pas de le trouver dans le microscopique rayon littérature érotique des librairies ! Et oui, l’érotisme est toujours aussi mal vu !

Du coup, SF et érotisme, c’est possible ! C’est même une association assez délicieuse car tout à coup, l’imaginaire n’a plus de limites ! Pouvoirs télépathiques, aliens, robots jouisseurs, voyages dans le temps, tout devient possible et on peut démultiplier le plaisir à l’infini !

Jip s’est déjà brillamment illustré dans ce mélange de SF et d’érotisme. Alors comment nos 5 comparses écrivains ont donc érotisé la Sf ?

5 auteurs pour 8 nouvelles

Clarissa Rivière, Galan Dorgia, Jean-Baptiste Messier, Léon De Griffes et Niko ont donc chacun écrit une à deux nouvelles, mêlant Sf et érotisme.

Clarissa Rivière, dans une première nouvelle, même érotisme et recherche robotique, où comment créer l’amant parfait.. Dans la seconde, un jeune couple se retrouve enlevé par des aliens pour une expérience très… sensorielle !

Niko nous embarque dans une espace de space opéra où les cadets de l’espace cherchent à arrêter le dangereux Dr Mad. Mais c’était sans compter sur sa dernière invention, machiavéliquement jouissive !

Jean-Baptiste Messier, lui, nous plonge dans un monde futuriste assez sombre, où un homme cherche à venger sa fille.

Galan Dorgia, quant à lui, nous fait découvrir les étranges moeurs de reproduction d’un peuple extraterrestre. Et dans sa seconde nouvelle, un homme découvre le pouvoir extraordinaire de la combinaison à morphing de sa femme, une nanotechnologie qui améliore l’apparence physique.

Enfin, Léon De Griffes nous embarque dans un voyage spatio temporel dans sa première nouvelle. Dans la seconde, une jeune femme va faire une étrange expérience de décorporation …

Un livre à déguster sans modération !

Les 5 auteurs respectent tous les codes de la SF et à chaque fois, l’érotisme est bien présent. Les 8 nouvelles se lisent avec grand plaisir ! Il y a de l’humour souvent, de la sensualité à chaque fois, et que la nouvelle soit légère ou un peu plus sombre, on se retrouve embarqué à chaque fois dans l’univers de l’auteur !

Je ne peux pas, bien évidemment tout vous lire ! Mais j’ai choisi des extraits de deux nouvelles. C’est drôle, je m’en aperçois seulement maintenant, à chaque fois il est question de découvrir ce que ça fait d’être dans la peau de l’autre sexe. Peut-être que c’est quelque chose qui me turlupine, va savoir !

En tout cas, je vous recommande sans hésitation Rapports du troisième type ! Une lecture légère qui va réchauffer l’hiver.

Des liens, encore et encore !

Pour vous offrir Rapports du troisième type, édité par L’ivre-book, c’est par ici

Et voilà maintenant les twitters des auteurs (ou facebook, quand y a pas le choix), où vous retrouverez leurs sites respectifs

Allez, on passe à facebook, même si ça pue !

Bonne écoute, et à très vite pour de nouvelles aventures érotiques !

Laisser un commentaire