Edition du prix de la nouvelle érotique, back in 2017

Le PNE, kezako ? Le Pouvoir du Nouvel Erotisme ? Le Plan Narquois Economique ? Et non, raté ! C’est tout simplement le Prix de la Nouvelle Erotique. Je vous ai déjà lu, dans les lectures érotiques de Charlie, les lauréats de précédents éditions. Pascal Hella et sa nouvelle “Ta maîtresse, humblement” pour l’édition 2017, et Eric Abbel avec “Mon corps est prison” pour celle de 2018.

Prix de la Nouvelle Erotique, c’est quoi ?

Alors quelques mots de rappel, pour ceux qui ne connaissent pas. Le Prix de la Nouvelle Erotique, c’est un concours d’écriture organisé par les avocats du diable.

Le principe est simple : un thème et un mot final imposé, un temps imposé pour livrer sa nouvelle. La nuit du changement d’heure, tous les inscrits reçoivent un mail à 23h59 avec le thème et le mot final, ils ont jusqu’à 7h dernier carat pour envoyer leur texte. Ensuite, un jury, composé notamment de Françoise Rey, Nicolas Rey, Julia Rey, non je blague, y a pas que des Rey. Julia Palombe, donc, Jean Pierre Chambon, Marion Mazauric, Pierre Jacaud, Jaques-Olivier Liby et le dernier lauréat. Bref, tout ce beau monde se réunit pour désigner le vainqueur, et choisir une dizaine de nouvelles qui composeront le cru du nouveau recueil.

Le podcast érotique cette semaine

Pour le gagnant, une jolie dotation de 3000€ et une résidence d’écriture en Camargue. Pour les nouvelles sélectionnées, et bien elles font donc partir du recueil de l’année du Prix de la Nouvelle Erotique, disponible en librairie et téléchargement.

Les Avocats du diable, au service de la littérature

Les Avocats du Diable oeuvrent vraiment pour la littérature. Erotique, mais pas que. C’est eux aussi qui organisent le prix Hemingway, un concours d’écriture également, mais autour de la tauromachie. Eros et Thanatos…

A travers leurs concours, ils proposent déjà une jolie dotation, quand on est auteur, 3000€ on crache pas dessus ! Car vivre de l’écriture, c’est pas franchement évident !

Mais en plus, en collaboration avec les éditions du Diable Vauvert, les oeuvres sont publiées et permettent d’ouvrir des portes ..

Et vis à vis des lecteurs, il y a une réelle volonté de partage car que ce soit pour le Prix de la Nouvelle Erotique ou le Prix Hemingway, les ouvrages sont disponibles gratuitement en téléchargement (1). Après, si on préfère le papier, on peut s’offrir le livre en librairie. Là on le paye mais c’est un peu normal, car imprimer un livre, ben ça coûte des sous !

Le concours est ouvert !

Et oui, depuis le 18 septembre, les inscriptions pour participer au PNE 2019 sont ouvertes ! D’ailleurs, si vous voulez vous inscrire, dépêchez vous ! Pour garder une dimension humaine et ne pas se retrouver avec 20000 nouvelles à départager, les places sont limitées à 300, donc à vos claviers ! (2) La nuit d’écriture aura lieu entre le 27 et le 28 Octobre, pour les foufous qui se seront inscrits ! 

Et le recueil 2018 sort bientôt !

Ben oui, du coup en même temps que la nouvelle mouture se prépare, le recueil du PNE 2018 sort enfin ! J’avais déjà lu la nouvelle lauréate, j’ai hâte de découvrir les autres !

Du coup, en attendant, j’ai eu envie de vous lire un extrait d’une nouvelle de l’édition 2017.

Désordre, de Anne Bourel

Merci au PNE, grâce à eux, je découvre Anne Bourrel ! Anne Bourrel est autrice, notamment de romans noirs, de poésie et de textes pour le théâtre. Elle est éditée notamment par La Manufacture de livres. Elle fait aussi des performances et des concerts littéraires, seule ou accompagnée par différents artistes et musiciens.

Et elle a donc participé au PNE ! Deux fois ! Et les deux fois, elle s’est retrouvée dans les nouvelles sélectionnées qui composent le recueil !

Celle que je vais vous lire s’appelle Désordre. Le thème imposé, cette année là, c’était “est épris qui croyait prendre”, et le mot final, ricochet.

Désordre, c’est l’histoire d’un amour sans âge. Ou plutôt, au delà de l’âge. Je ne vais pas vous en dire grand chose, le mieux c’est d’écouter, mais l’écriture de Anne Bourrel m’a touchée. Le choix des mots, des images, une certaine délicatesse, tout en ayant aussi des mots crus. Et de l’amour et de l’humain à gogo ! Bref, un petit bijou que je vous partage à haute voix !

Des livres et des liens

Ben oui, c’est quand même plus sympa de partager les infos !

Anne Bourrel

Du coup, pour suivre l’actualité d’Anne Bourrel, se délecter des textes courts qu’elle publie sur son blog et peut-être la voir en concert littéraire.

Les Avocats du Diable

Pour s’inscrire au Prix de la Nouvelle Erotique, au Prix Hemingway, assister à leurs prochains évènements ou simplement lire les oeuvres, encore des liens !

Et pour les amoureux du papier, rendez vous chez votre libraire ! Sinon, pour les plus flemmards, voilà les liens en ligne pour commander les deux derniers PNE version papier

Bonne écoute, bonne lecture, et à très vite pour de nouvelles histoires érotiques !

Laisser un commentaire

Tweetez
Partagez
Enregistrer