Cette semaine, dans les Lectures érotiques de Charlie, je vous plonge dans l’univers de la blogueuse érotique Popins ! Popins manie à merveille l’art de la contrainte et applique à la littérature érotique la citation de Saint Exupéry : “La contrainte te délivre et t’apporte la seule liberté qui compte.” (extrait de Citadelle).

Alors encore une lecture autour du Shibari ou sur le BDSM ? Et bien non ! Pas du tout ! La contrainte ici est littéraire ! Car oui, la contrainte érotique n’est pas liée qu’à des claquages de fesses et autres jeux de soumission. En faisant ça, vous vous limitez ! Popins sort des cadres en s’y enfermant. Ce sont les défis d’écriture, les “Oulimots” créés par Popins herself.

La liberté est dans la contrainte

Ça semble paradoxal, mais la liberté est dans la contrainte. Je me rappelle, dans ma vie d’avant de comédienne, le pire truc qu’on puisse te demander en impro c’est : Fais ce que tu veux ! C’est horrible ! Car tout est possible et du coup tu fais rien ! Alors que si on te donne des contraintes, un lieu, une situation, des mots imposés, un personnage… Mais là, quelle liberté ! Car tu peux t’amuser à inventer à partir d’un cadre, d’une structure ! Et tu te découvres des trésors de créativité !

D’ailleurs, dans la vie c’est pareil ! Tant qu’on croit à une simili liberté, tant qu’on a la fausse mais si rassurante illusion de contrôle, on est totalement prisonnier de ce qu’on a peur de perdre. Alors que si on comprend qu’au final, on n’est libre de rien, on ne décide de rien, là on peut accéder à la liberté.

SUR LE MÊME THÊME :   Comment je suis devenue une pro ... roman érotique

Car malgré nos croyances, on ne décide pas de ce qui nous arrive.

Personne ne choisit le “camion” qui lui rentre dans la face et pourtant ça arrive ! Malgré l’état de son compte en banque, sa place sociale, et toutes les illusions de contrôle et de liberté, ça arrive. Et on n’y peut que dalle.

Par contre, on peut décider de ce qu’on fait de ce qui nous arrive. Comment on le vit, comment on le transforme. A partir des contraintes qui nous sont données, quelle impro on va faire ? C’est là, je crois, notre seule véritable liberté. Mais je m’égare, revenons à la littérature érotique et à la talentueuse Popins.

Podcast sans contrainte de Popins (et cris)

Ou retrouver Popins ?

les podcasts érotiques de Charlie

Soutenez, écoutez, devenez fan : Soyez un Charlie’s Angels

patreon-soutiens-charlie
Soutenez les lectures & le site
soutenir-charlie-liveshow
Faites un don, encouragez moi
podcast-erotique-charlie-podcloud
Podcloud
podcast-erotique-spotify
Spotify
podcast-erotique-itunes
Itunes
charlie-pornhub-fanclub
Fan club

Oulimots et autres inventions, Popins aime partager !

Sur le site de Popins, vous trouverez plein de textes, vous découvrirez plein de musique, et même d’autres auteurs ! Et ouais, elle est comme ça, Popins, généreuse, pétillante et vivante !

Alors là, si je dis pas de bêtises, je dirais que Popins est à l’initiative des Oulimots. Les Oulimots, c’est provoquer la contrainte pour stimuler la créativité. Et ouais !

Du coup, en 2018, un groupe de gens un peu fous fous s’est réuni sur le site des Oulimots, avec comme contrainte d’écrire chaque jour un texte à partir d’une contrainte. Ca peut être une liste de neuf mots, une image, une chanson… Et de ce que j’ai compris, qui veut peut proposer des contraintes. Et si vous voulez vous aussi jouer, vous pouvez rejoindre la joyeuse bande des Oulimots. Dorénavant, le rythme est d’une publication par semaine, toujours sous contrainte, évidemment !

Vous trouverez toutes les infos sur le site des Oulimots.

5 petites histoires à déguster….

J’ai choisi 5 petits textes à déguster. 4 sont écrits sous contrainte, le dernier est une collaboration entre Popins et un autre auteur, Joueur Parisien. Oui, car Popins aime aussi les écritures à quatre mains. D’ailleurs bientôt, vous aurez une autre lecture, une collaboration entre Popins et…. Non mais dites donc, vous avez vraiment cru que j’allais tout vous balancer comme ç, là, de but en blanc ? Mais pour qui me prenez-vous !

SUR LE MÊME THÊME :   L'inconfort du plaisir d'Alex Guirec, le roman érotique version Dorcel style

Allez, trêve de blabla, place aux mots de Popins, je vous souhaite à tous une excellente dégustation !

Car oui, ces textes se dégustent. Ce sont de petits moments délicieux à se glisser sous la dent. On les perce délicatement et on laisse le jus couler dans notre gorge, nous emplir de leur délicieuse saveur, nous imprégner d’une ambiance, d’une époque. Un bonbon à la menthe quand la pluie tombe, un chocolat chaud qui sent bon la cannelle devant la cheminée. Oh, celui-ci est plus piquant et vif ! On change de saison, d’ambiance, mais à chaque fois on voyage. Merci mademoiselle Popins, vous m’avez enchantée !

Bonne écoute, et à la s’maine prochaine !

Vous avez aimé ? Partagez !

Laisser un commentaire