Un podcast érotique 100% autour d’un sujet encore tabou : l’onanisme, ou la masturbation, grâce au recueil de 10 nouvelles érotiques, Onanisme Général, écrit par ZEPPO. Hasard et coïncidence, je reviens justement de Paris où j’ai participé avec Camille Aumont, de “Je m’en bats le clito“, à un documentaire pour BRUT autour de la masturbation. L’onanisme, la branlette, masculine ou féminine, est encore trop souvent teintée d’un voile de honte. Alors sortons la masturbation de son tiroir, osons nous branler et intégrer cette pratique comme une sexualité à part entière ! Branleuses et branleurs de tous les pays, unissons-nous !

Onanisme général, la masturbation au coeur du récit érotique

Ah, la masturbation… On a beau être en 2020, le rapport à la masturbation reste encore très tabou ! Selon un sondage IFOP réalisé en 2019 pour le magazine ELLE, il y a quand même un quart des femmes en France qui ne se masturbent jamais ! Ca fait pas mal, mine de crayon !

A titre personnel, la masturbation, au vu des réponses à mes micro trottoirs, ça reste quand même une sexualité “faute de mieux”. On se branle histoire de se vider les couilles ou de se soulager le clito, de décharger un trop plein d’excitation. Mais sitôt qu’on est en couple, on arrête de se branler. Car la branlette, c’est bon pour les célibataires, les frustrés en manque de sexe qui arrivent pas à pécho !

Et bien moi, je m’insurge, et Zeppo aussi ! Non, la masturbation n’est pas une sexualité “faute de mieux” ! Comme le dit si bien Zeppo dans son avant propos, se branler, c’est une ouverture à soi-même, premier pas vers l’autre.

Se branler, c’est se faire l’amour à soi-même. C’est être autonome et prendre la responsabilité de son plaisir. Comment voulons-nous jouir avec un autre si on est déjà incapable de jouir avec nous-même ? Comment voulons-nous qu’un.e autre nous désire, si on ne se désire pas soi-même ?

Zeppo a décidé de remettre la masturbation au centre, et c’est donc le sujet de chacune des nouvelles qu’il a écrit dans ce recueil, si judicieusement nommé Onanisme Général.

Podcast érotique de Onanisme général

Onanisme général, jeune ou vieux, moche ou beau, branlons-nous

Zeppo, dans son recueil de nouvelles érotiques, a choisi de mettre la masturbation au coeur du récit. Et comme la masturbation, tout le monde y a accès, il nous offre un panel de personnages tous différents les uns des autres, et le lecteur découvre, au fil des pages, quel rapport chacun entretient avec la masturbation.

Parmi les personnages, il y a des hommes, des femmes, des ados, des jeunes femmes et jeunes hommes mais aussi des quadras et quinqua, des beaux, des moches, des illuminés, des ratés et des héros. Et chacun se branle, de manière différente, et pour des raisons différentes.

Certains se branlent pour communier avec Dieu, il a osé ! D’autres, c’est pour se retrouver eux-mêmes et d’autres se branlent en pensant à l’objet de leur désir… A travers tous ces récits érotiques, on découvre ou re-découvre toutes les possibilités qu’offre la masturbation.

On peut se masturber seul.e, en laissant se dérouler le fil de nos fantasmes. Mais on peut aussi se masturber devant l’autre, lui dévoilant ainsi notre plus profonde intimité… On peut se masturber dans un lieu public, dans l’intimité de sa chambre, planqué dans les toilettes du boulot, …

Les possibilités sont infinies, la seule chose dont on ait besoin, c’est nous-même, et notre désir de jouir.

A l’heure où le puritanisme gagne du terrain un peu plus chaque jour, se branler c’est presque un acte de résistance ! Se branler, c’est s’approprier le droit de jouir, le droit de fantasmer et d’imaginer !

Onanisme général, à lire la main dans la culotte

Onanisme général, de Zeppo, c’est 10 nouvelles, 10 personnages, 10 mises en scène de la masturbation. C’est à lire la main dans la culotte, en se caressant en même temps que les personnages. Zeppo écrit le désir, le désir de soi, de l’autre, le plaisir autonome, les sexes qui mouillent, les chattes qui clapotent et les verges qui se dressent.

Après avoir abordé de plein fouet le fantasme de la prostitution dans COMMENT JE SUIS DEVENUE UNE PRO, Zeppo continue de mettre les pieds dans le plat et nous invite à nous branler ! Merci Zeppo !

Et merci d’écrire la masturbation, et d’en faire des nouvelles fort excitantes. Car bien souvent, que ce soit dans les films de cul ou la littérature érotique, la masturbation n’est qu’un préliminaire, quand elle est présente ! Ici, la masturbation est la reine et non, ce n’est pas une sexualité secondaire. A chacun.e de s’emparer de son plaisir et de réintégrer la masturbation dans sa vie.

Se branler, c’est se découvrir. Se branler devant l’autre, c’est se dévoiler. Alors osez faire connaissance avec vous, osez vous dévoiler, et enculons joyeusement la morale et son compère puritanisme, en vrai ils adorent ça, les gredins !

Liens et infos utiles

Zeppo écrit parce qu’il aime ça. Parce que c’est ce qu’il a à faire. Il écrit pour ouvrir les esprits. Le sien et celui des autres. Pour interroger le sexe et l’humain. Et du coup, il offre tous ses livres. Si, si ! Tous ses livres sont disponibles gracieusement sur son site en version numérique, et si vous préférez la version papier, y a une participation, en gros, c’est un livre à prix coûtant que vous payez.

Zeppo est un vrai punk, qui fait pour faire, et j’adore ça ! Il me manque juste un truc sur son site, une cagnotte en ligne pour pouvoir laisser un pourboire si j’en ai envie. Pour l’esprit du prix libre.

Merci m’sieur Zeppo ! Nous on se retrouve la s’maine prochaine, pour de nouvelles aventures érotiques !

Soutenez, écoutez, devenez fan : Soyez un Charlie’s Angels

patreon-soutiens-charlie
Soutenez les lectures & le site
soutenir-charlie-liveshow
Faites un don, encouragez moi
podcast-erotique-charlie-podcloud
Podcloud
podcast-erotique-spotify
Spotify
podcast-erotique-itunes
Itunes
charlie-pornhub-fanclub
Fan club

Vous avez aimé ? Partagez !

Laisser un commentaire