• Post comments:0 commentaire
  • Reading time:7 mins read

Pour les 2 épisodes des Lectures érotiques de ce mois de MAI 1871, oups pardon 2021, j’ai choisi “Loulou” de Max Obione, un roman érotique et historique qui nous plonge en plein dans la Commune de Paris. Son héroïne, Marie-Louise Berthet, dite Loulou, va nous emmener des barricades de la place Blanche de la semaine sanglante aux réunions anarchistes de la fin du 19ème.

A travers les aventures de Loulou entre 1871 et 1886, on découvre tour à tour la vie de prostituée, communarde, bonne soeur, fouetteuse de derrières des puissants de Paris, militante, anarchiste, terroriste même, mais aussi et surtout d’une libre amoureuse. Alors, accrochez vos ceintures, c’est parti pour une valse enivrante où, à travers les petites histoires de Loulou, on fricote avec la grande histoire, vous savez, celle qui est écrite par les vainqueurs… Là, justement, Max Obione met la lumière sur les ptites gens, sur ceux qui ont perdu, hélas, car personne au final ne veut d’un monde libre. Honneur à ceux qui ont cru qu’un jour, un autre monde serait possible.

Loulou, petites histoires érotiques et grande histoire de révoltes

Quel heureux hasard, quand même, de lire Loulou de Max Obione pile au moment des 150 ans de la Commune ! Oui, parce qu’en ce moment, si comme moi vous écoutez “radio propaganda france inter” le matin, vous avez les oreilles qui saignent à force d’entendre parler du merveilleux Napoléon. Mais si au lieu de célébrer la vie et l’oeuvre d’un despote qui a quand même mis l’Europe à feu et à sang, on s’intéressait à ceux qui ont osé rêver d’un monde libre, égalitaire, où chacun aurait droit de vivre peinardos sans crever la dalle ?

Si on causait un peu des révoltés de la Commune, ceux qui rêvaient de justice sociale, d’école libre et gratuite, de parité, il y a déjà 150 ans ? Ben ça tombe bien, Loulou de Max Obione tombe en plein dans le mille ! L’histoire démarre en plein pendant la semaine sanglante, une guerre civile où les horribles rêveurs libres se sont fait tout bonnement massacrer par les Versaillais, sur ordre du président de la 3eme république, A. Thiers.

Podcast érotique extrait de LOULOU, de Max Obione

Le pitch vite fait :

Loulou, prostituée chez la mère Aubin, mais surtout communarde, force vive de l’Union des femmes, se planque pour échapper aux soldats. Et c’est dans un couvent qu’elle va trouver refuge. Assez ironique pour une communarde. Mais bon, à un moment donné, faut survivre ! Et pour survivre, Loulou va devenir soeur Angélique de la Miséricorde. Mais comme toujours, il y a les apparences, et il y a les coulisses. Les religieux sont loin d’être aussi chastes et prudes que ce qu’ils veulent bien faire croire…

Loulou va rapidement trouver le moyen d’exercer ses talents de fouetteuse, pour le plus grand bonheur des puissants de Paris. Ecclésiastiques haut placés, hommes de pouvoir, ils sont nombreux à vouloir se faire corriger. Et Loulou, dite Soeur Fouettard, s’en donne à coeur joie ! Elle soigne les pauvres et les indigents et fouette le cul des puissants !

Tout au long de ses aventures, on va croiser quelques figures célèbres, Louise Michel, Nathalie Lemel, Jules Valles, Gustave Courbet, Maupassant, Victor Hugo… Max Obione s’amuse avec la grande histoire et ces figures emblématiques, tout en brossant le portrait d’une femme qui cherche avant tout à survivre.

Sans morale mais avec des idéaux, Loulou navigue en eaux troubles et nous emmène dans le monde de ceux qui bravent l’ordre public, la bien pensance et la bienséance. Bienvenue dans les bas fonds, les bordels et les troquets révolutionnaires ! Un monde où les bonnes sœurs sont des putains, et les curés, de gros cochons !

Soutenez, écoutez, abonnez-vous : Soyez un Charlie’s Angels

LOULOU ou la revanche des sans dents

Max Obione nous offre là un roman d’aventures pas piqué des vers, avec des personnages attachants et hauts en couleurs, comme il a l’art d’en créer. Mais surtout, c’est l’occasion de replonger dans cette période de l’histoire trop souvent oubliée, celle des libertaires, des anarchistes, qui rêvaient avant tout d’un monde où l’on puisse vivre libre !

Si vous connaissez mal cette période sombre de notre si merveilleuse république qu’est LA COMMUNE de 1871, je vous recommande chaudement LOULOU. D’une, vous aurez des sourires et des érections en lisant la misère de vos anciens et secundo, c’est pas mal pour mettre un pied dans la seule histoire vraiment intéressante. L’histoire de ceux qui la font autant qu’ils la subissent, vous et moi, les pauvres, les couillons, les “sans dents”, ceux qui, au nom d’un drapeau ou d’une baïonnette, se font toujours (ou presque) mal enculer !

Avec LOULOU, Max Obione nous plonge dans cette période trop peu souvent évoquée, la Commune, les débuts de la troisième république, les réunions anarchistes, mais par le biais de l’érotisme, de quoi motiver les plus réfractaires à l’Histoire, non ? Ecrit au début comme un feuilleton, chaque chapitre relate une période différente de la vie de Loulou, de son arrivée impromptue au couvent des Visitandines à ses retrouvailles avec Luigi, son bel amant italien, anarchiste actif et convaincu qui va l’embarquer avec lui.

Ca se lit avec plaisir et gourmandise, et il y a plein de petites notes en fin de livre qui donne des repères, des explications et sont un bon tremplin si vous voulez fouiller plus avant dans cette période.

Allez, voilà plein des liens pour vous offrir Loulou, de Max Obione, au format numérique ou papier, vous avez le choix ! Moi je vous fais des bisous, et vous dit à la s’maine prochaine pour l’épisode 2 de LOULOU et de la Commune !

Vous avez aimé ? Partagez !

Laisser un commentaire