Le goût du désamour, une histoire érotique de Delphine Solère

Le Goût du Désamour c’est le premier roman érotique de Delphine Solère. Et c’est, pour moi, un réel succès ! Le goût du désamour nous raconte le chemin “initiatique” d’une jeune femme “bien sous tout rapport” qui va utiliser la mort de son mari pour assumer ses pulsions sexuelles et se découvrir enfin vivante. Une histoire érotique qui pourrait sembler sérieuse, c’est la mort de son conjoint quand même, mais qui montre cet aspect que j’adore de l’humanité : la faculté d’utiliser la souffrance pour grandir et découvrir la vie, érotique ou pas !

Le goût du désamour, de Delphine Solère, petit bijou

Déjà, merci aux éditions La Musardine, grâce à qui j’ai découvert ce livre et cette autrice. Vraiment ce fut un réel plaisir de le lire, que dis je de l’engloutir !

Je sais que Delphine Solère a écrit un second roman, « Les risques de l’improvisation », pas du tout érotique. C’est un polar mais vu que j’adore les polars, va falloir que je me l’offre rapidement ! Après si La Musardine veut me l’offrir je n’ai rien contre non plus …

Cette histoire érotique n’est pas nouvelle. C’est un des nombreux podcasts érotiques que j’ai fait sur LSFradio avant 2017 et qui ont disparu dans la mise à jou(i)r du site.

A l’occasion des diffusions sur FUN RADIO, tous les lundis sur LovinFun vers 23h30 – hop un peu de pub gratos – j’en profite pour ré éditer les lectures érotiques manquantes.

lecture-erotique-fun-radio

Le Goût du Désamour, pitch du livre

C’est l’histoire de Delphine, une jeune femme qui s’est mariée à 20 ans avec Jean Jacques. Jean Jacques Louvrier une star de la radio, de 30 ans son aîné.

Mariage de confort. Mariage pour fuir une condition sociale précaire. Un mariage trop classique à la sexualité triste et frustrante. Mais, comme le dit Delphine, à ce moment là l’arrivée du luxe suffisait à son bonheur. L’opulence. Fin de la peur du lendemain.

Mais un beau jour, une de ces journées ensoleillées de Septembre, sur une plage au Touquet un jeune volleyeur au cul musclé la drague…

C’est gentil, un petit moment banal, anodin. En fait, cet instant va déclencher un déclic chez Delphine. Le désir fait soudainement irruption dans sa vie. L’envie d’être désirée. Le réveil du sexe. Tout d’un coup sa décision est prise, irrévocable, elle va quitter son mari.

En fait, au moment où elle lui annonce qu’elle le quitte, son mari fait un malaise dans la piscine. Et Delphine va le regarder mourir, sans bouger le petit doigt.

Comment passer du désamour à l’amour ?

Toujours est-il qu’à partir de là, Delphine va entamer un long chemin initiatique vers elle même. Au fur et à mesure du récit elle se découvre, découvre son désir, décortique ses années de mariage. Et se découvre un appétit sexuel qu’elle n’imaginait pas …

Vraiment j’ai beaucoup aimé ce livre. L’érotisme est omni présent, riche et pluriel. Découverte du libertinage, des plaisirs saphiques, de l’amour aussi, du sexe avec ou sans sentiments. Mais l’érotisme omni présent est au service d’une histoire. Celle d’une femme qui découvre la liberté, le désir. Et l’amour aussi.

le-gout-du-desamour-lecture-erotique

Le goût du désamour, la nature du désir

Plein de pistes de réflexions sont soulevées dans ce livre, sur la nature du désir, sur les concessions qu’on fait, à quel prix, sur le désir déclencheur de liberté … 

L’écriture est simple, directe et sensible. On est vraiment avec Delphine, on suit son cheminement tout le long, ses réflexions mais aussi ses désirs, ses plaisirs, ses découvertes sensitives et jouissives !

Le tout avec une pointe de suspens, car un admirateur inconnu envoie régulièrement des poèmes d’amour à Delphine, tandis que l’enquête policière autour de la port de son mari se rapproche d’elle.

Si vous ne connaissez pas ce livre, vraiment je vous le conseille ! Pour vous l’offrir, et bien direction une bonne librairie, ou allez directement à la source, sur le site des éditions La Musardine.

P’tit coup de coeur aussi pour l’illustration de couverture par Ego Rodriguez, dont vous pouvez retrouver le travail sur son site.

Cet article a 1 commentaire

  1. bonjour je t’invite sur mon cite facebokok frédéric grand bisou Fred

Laisser un commentaire