• Post comments:0 commentaire
  • Temps de lecture :11 min de lecture

La littérature érotique ose tout et permet tout les outrages et c’est ça qui est bon ! Le conte érotique de noël LE DIVIN ENFANT est justement un petit bijou du genre : religion + femme enceinte + noel + baise à gogo que voulez vous de plus ? On continue l’exploration du livre Les nouveaux contes érotiques de Noël, publié aux éditions La Musardine, avec le conte érotique d’Octavie Delvaux, Le divin enfant.

Ouais, pour débuter l’année 2022, j’me fais les directeurs de collection, moi ! Après BACCHANALE NOEL de Christophe Siébert, qui dirige la collection Les Nouveaux Interdits, j’m’attaque à Madame Octavie Delvaux, qui dirige la collection .G et même que c’est elle qui a dirigé la rédaction de ce recueil de contes érotiques !

Je suis une guedin, j’ai peur de rien ! Et puis surtout, j’aurais tort de me priver du plaisir de lire une nouvelle d’Octavie Delvaux ! C’est toujours aussi délicieux et jubilatoire ! Octavie Delvaux a l’art de la mise en situation, et pour ce conte érotique de Noël, elle nous a gâtés ! Non seulement ça se passe à Noël, mais en plus, son héroïne s’appelle Marie et elle est enceinte jusqu’au yeux ! Et pourtant, croyez moi, vous allez avoir chaud… Car Octavie Delvaux sait réveiller nos vices et nos désirs, et c’est ça qui est bon !

Conte érotique de noël version Octavie Delvaux, la gourmandise du vice

Octavie Delvaux sait mettre en scène avec gourmandise le désir et le vice. Elle a l’art de planter une situation. En quelques lignes, elle croque un personnage, nous plonge dans une ambiance et là, doucement, elle fait tout déraper, et c’est toujours délicieux ! Sous des airs légers, sans avoir l’air d’y toucher, Octavie Delvaux explose les carcans moraux. Là, dans cette nouvelle érotique, Octavie Delvaux nous offre une scène hautement érotique qui met en scène une femme enceinte jusqu’aux yeux.

Dans le genre image sacrée, la femme enceinte, ça se pose là quand même ! Et bien tout en douceur, avec pour seule motivation le plaisir et l’envie ô combien essentielle d’enfin accoucher, Marie, son héroïne au nom biblique, va s’envoyer en l’air joyeusement, et plus elle va s’imaginer souillée, salope, vicieuse, plus elle va jouir !

Décidément, Octavie sait rendre le vice gourmand et tentateur. Là, tout de suite, je repense à l’une de ses nouvelles où une jeune femme susurre à l’oreille d’un prêtre tout ce qu’elle aimerait lui faire, jusqu’à le faire bander comme un âne et succomber impuissant à la tentation du plaisir (c’est une nouvelle qui se trouve dans son recueil A coeur pervers, que je ne saurais que trop vous recommander !).

Un conte érotique de noël joyeux et très irrévérencieux

La plume d’Octavie Delvaux est légère, joyeuse, l’humour n’est jamais loin. Et pourtant, sous une apparente frivolité, Octavie Delvaux oeuvre avec délicatesse à déconstruire des interdits, à s’autoriser tous les fantasmes, toutes les envies. Avec elle, le sexe n’est pas grave, ni dangereux. C’est l’expression de nos envies. Et se vouloir salope, vicieuse, se rêver, et même se vivre, empalée, dévastée par une énorme queue, même enceinte jusqu’aux yeux, et bien ce n’est rien de plus que la vie. Ce n’est rien de plus que du désir, du fantasme mis en actes, et non, ce n’est pas grave, bien au contraire !

Avec légèreté, délicatesse et gourmandise, Octavie Delvaux, au fil de ses textes, invite à oser, je trouve. Elle nous rappelle qu’on peut tout être. Soumise, domina, salope, sage, tout est possible. Soyons impertinent.e.s, soyons tout ce qui nous habite, ne nous empêchons pas parce que « ca ne se fait pas ». On peut tout faire, tout oser, tout être, et c’est toujours bon de lire une nouvelle d’Octavie Delvaux, c’est un petit rappel, une piqure de liberté.

En 2022, osons ! Le sexe, l’amour, le vice, la joie ! Osons !

L’année des lectures érotiques de Charlie commence sous de merveilleux augures, je trouve. Que ce soit la nouvelle de Christophe Siébert ou celle d’Octavie Delvaux, chacune, dans un style totalement différent, nous rappelle qu’on peut tout faire, tout être, qu’on peut oser, que le sexe et l’amour n’ont pour limites que celles que l’on s’impose. D’ailleurs,on peut étendre ça à la totalité de nos vies, je crois.

Alors, en 2022, osons mes ami.e.s, osons désirer, être salop.e, soumis.e, dominant.e, vicieux.se, amoureux.se, osons simplement vivre, au final. Arrêtons un peu de nous empêcher, et rappelons nous que bien souvent, la seule chose qui nous empêche de dire, de vivre, de désirer, c’est nous même.

Soutenez, écoutez, abonnez-vous : Soyez un Charlie’s Angels

Des liens et des bisous

Et bien voilà, une nouvelle année qui commence en beauté, avec de délicieuses histoires érotiques à écouter sans aucune modération ! Si vous en voulez plus, si vous voulez vous offrir l’excellent recueil de nouvelles Les nouveaux contes érotiques de Noël, je vous mets le lien. Il est dispo en format papier ou epub.

Pour connaître un peu mieux l’univers d’Octavie Delvaux, je vous invite à lire ses romans et nouvelles, vous allez passer de délicieux moments en compagnie de sa plume. Et vous pouvez également la suivre sur facebook.

Et si les lectures érotiques vous plaisent, si elles vous amènent de la joie, de l’envie, du sourire, pensez à dire merci en laissant une ptite pièce sur patreon. comme on laisse une pièce à l’artiste de rue qui vous donne le sourire quand vous entendez ses mélodies qui résonnent dans la rue.

Bonne écoute, des bisous, et à très vite pour de nouvelles zaventures zérotiques !

Et si ce podcast vous a plu, n’hésitez pas à me soutenir grâce à mon Patreon. A vot’ bon coeur, m’ssieurs dames !

Vous avez aimé ? Partagez !

Laisser un commentaire

Rechercher sur ce site