L’éducation de la jeune Clea (Gauthier) – Chronique cinemASS

Et bien voilà, c’est parti, on continue la chronique cinemAss ! Quand même, trop dure la vie, mater des films X afin d’en faire des reviews ! Ben nous, on adore le concept !
Et cette semaine, c’est un film 100% français puisque c’est une production Dorcel qu’on chronique, L’éducation de la jeune Cléa. Alors bye bye le gonzo, bonjour le film scénarisé !

L’éducation de la jeune Cléa

Sorti début mai 2018, L’éducation de la jeune Cléa est une production Dorcel, avec Franck Vicomte à la réalisation. Au casting il y a bien évidemment la belle Cléa Gaultier, mais aussi Lucy Heart, Tiffany Tatum et Lilu Moon côté filles. Et côté mecs, on retrouve Renato, Charlie Dean, Raul Costa et ma découverte du film, Lutro. D’ailleurs, je comprends pas que sur la fiche du film, il soit pas indiqué au casting. Pour moi, c’est le meilleur acteur de ce film X !!! Mais je vous en parle après …

Film scénarisé oui, mais ….

L’éducation de la jeune Cléa est donc un film scénarisé. Ce qui implique donc une histoire, des scènes d’acting et des scènes de cul. A la différence du gonzo où on s’en branle de raconter une histoire, la seule chose qui compte c’est le cul ! Jusque là, tout va bien. Jusque là seulement. Parce que, pour moi, peut-être que je suis naïve cela dit, qui dit film scénarisé dit jeu d’acteurs et donc … dialogues !!!

sans dialogues !!!

Et ben là, c’est hallucinant mais il n’y a aucun dialogue !!!! Tout est joué en “muet”, comme quand on fait semblant de parler quand on fait de la figuration. Donc déjà ça, c’est affreux ! Et du coup, tout est relaté en voix off. Mais, il faut dire ce qui est, la voix off est relativement pourrie ! Alors je veux bien qu’on recoure à la voix off en scène d’intro, mais pas pendant tout le film !!! Ou alors on annonce : attention, ceci est un film muet ! Et le pire, c’est que même pendant les scènes de cul, les acteurs ne s’échangent pas un seul mot !

En gros, hormis la voix off qui sonne hyper faux (on se croirait dans une sitcom des années 90), les dialogues se résument à Umpff (ça c’est quand ils ont la bouche pleine), Ohhh (mais jamais suivi du fameux oui, c’est trop articulé !), Mmmmm, Aahhh, grrr grrr. Ce qui est assez limité, je dois le dire, et ce qui est hyper frustrant !

Moi j’aime quand les gens se parlent. Ne serait-ce qu’un petit “oh oui ! ou un “baise moi bien” ou encore “vas y plus fort” ! Un peu d’emphase, un peu de communication que diable !!!

La bande annonce du film

De belles filles, mais ça manque de chaleur

Alors oui, les filles sont belles, superbes même. D’ailleurs c’est marrant, il n’y a que des actrices à petits nichons, fort jolis mais petits. Perso j’aime bien, va savoir pourquoi … (allez la #TeamSmallBoobs !).

Cléa Gaultier, l’héroïne, est hyper bien gaulée. De longues jambes, un très joli cul, des jolis seins, vraiment, rien à dire. Et c’est pareil pour ses copines Tiffany Tatum, Lucy Heart et Lilu Moon, qui porte bien son nom vu le très beau cul qu’elle a ! Mais pour moi ça manque de fougue et de chaleur dans les scènes de cul !

Bon, faut dire que l’option muet du film aide pas. Ben oui, je sais pas vous mais pour moi, le langage, les mots, les échanges aident clairement à faire monter la température ! Là, ça reste assez froid, y a jamais d’emballement, je me suis un peu fait chier, je dois avouer.

J’ai même eu le temps de noter la pilosité des bras de Cléa Gaultier, c’est dire !

Sauf … pendant la scène de la double, avec le beau Lutrooo ! Là, ça a été la révélation ! D’un coup, la belle Cléa Gaultier s’est animée, cela dit, avec deux bites en même temps, tout le monde a tendance à se réveiller… Et ô joie, l’excitation est montée et je me suis retrouvée très émoustillée !

Est-ce mon amour des double pénétrations ? Est-ce la présence du beau Lutro ? Soyons honnêtes, une critique de film c’est toujours subjectif. Toujours est-il que cette scène finale est réussie je trouve, notamment grâce à Lutro.

De l’importance des acteurs de cul

Et bien oui ! On a tendance à croire qu’un acteur X, c’est juste une bite en accessoire. Et bien non ! C’est capital ! Tout autant que l’actrice ! Car, je le rappelle, dans relation sexuelle il y a RELATION ! Et moi ce qui m’excite c’est la relation. C’est la montée du désir. C’est de voir le plaisir qui monte, l’orgasme qui prend et quand on a de la chance, la transe sexuelle ! Oui, je sais, j’en demande beaucoup. Mais voir une bite dans une chatte, ça ne me suffit pas. J’aurais 15 ans, je dis pas. Mais j’ai plus 15 ans depuis longtemps.

Il y a donc de bons acteurs de cul, de bonnes actrices, au même titre que dans le cinéma tradi. Es-ce que je crois au désir, au plaisir ? Est-ce que je peux m’identifier à ce qui se passe ?

Et bien pour moi, la révélation dans l’Education de la jeune Cléa, c’est Lutro. Qui n’est même pas noté sur la fiche du film ! Les autres, je les trouve très insignifiants…

Ah, Lutro, lutines moi donc !

C’est un acteur tchèque, bon vu que personne ne parle dans le film on s’en fout. Mais c’est surtout un bon acteur car tout à coup, quand il arrive, il a de la présence. Et c’est pas dû qu’à sa grosse queue ! On le sent, il existe, et du coup il fait exister sa partenaire. Et du coup la scène à trois, lui, Cléa Gaultier et Charlie Dean, est clairement excitante pour moi, et ça me donne franchement envie d’être à la place de la demoiselle.

L’éducation de la jeune Cléa, en bref

Et bien, vous l’aurez compris, pour moi ce n’est pas le film de l’année. On est dans un style assez froid, très bourgeois porno chic mais qui manque de chaleur humaine pour moi. Le scénario est pas hyper passionnant. L’histoire d’une jeune femme qui va découvrir le fantasme de son mec, sexologue, et le sien par la même occasion. Une ambiance voyeuriste et candauliste. Ca pourrait être sympa, mais faut pousser un peu plus le scénario et surtout, arrêter les films muets ! Côtés scènes, ça reste assez classique. Duo hétéro, duo lesbien, trio HHF + un voyeur, et solo H et F. D’ailleurs, chapeau car une scène de mec solo c’est hyper rare ! Par contre, et ça je dis bravo, Franck Vicomte a mis en scène la capote dans toutes les scènes avec pénétration, et perso, ça fait hyper plaisir !!!

Les plus du film :

Des préservatifs dans toutes les scènes avec pénétration ! Et la découverte de Lutro, dont je vais surveiller la carrière !!! Et une jolie, très jolie scène de DP !

Les moins du film : 

Un scénario assez plat. Pas de dialogues !!! Une voix off pourrie ! Manque de connivence entre acteurs et actrices (sauf avec Lutro). Une photographie trop contrastée à mon goût, du coup les gros plans génitaux ont tendance à faire un peu viande

Conseil : Offrez vous la scène de DP avec Lutro ! C’est le plus du film !

La fiche technique

Titre original : L’éducation de la jeune Cléa – Durée : 121 min. Langue : Français – Studio : Marc Dorcel – Année de production : 2018 – Réalisé par : Franck Vicomte

Disponible en téléchargement illimité ET/OU en streaming 48h (moins cher)
Qualité du film : 4K (14 giga) à moyenne (490 mo)

Very thx @

Ils sont grands, ils sont beaux, ils sont forts même s’ils ne sentent pas le sable chaud et sont autant légionnaires que moi : L’équipe de Dorcel Vision

dorcel vision

Intermède

Commente et partage

Vous avez aimé ?

Offre moi un cadeau sur Ma Wishlist 
putain charlie

Ode à la putain

Rôle, fierté et hommage à la putain, la pute virtuelle et la fille de joie Le sujet est loin d’être nouveau , je crois même que j’en ai déjà parlé dans mes billets sur le métier de camgirl, des gens bien plus talentueux que moi ont déjà abordé le sujet de la putain (1) mais […]

5 comments

2
Poster un Commentaire

avatar
1 Comment threads
1 Thread replies
0 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
2 Comment authors
Charlie Fortenisle p'tit normand Recent comment authors

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  Subscribe  
Me notifier des
le p'tit normand
Invité

Bon alors…comment dire ce que je souhaite sans paraître opportuniste de la situation…??? Je n’ai jamais aimé le porno, ça m’ennuie grave…!!! Voila c’est dit…!!! En effet, c’est froid, c’est méca-nique (lol) seul l’affichage final compte. c’est majoritairement exécuté comme on ferait ses 7 h à l’usine, sans joie sans désir ni plaisir. Harder est un métier et rien d’autre. Résultat, on s’y ennuie ferme et on passe à autre chose. Si j’osais, je dirais à quand la belle comédie française joyeuse et enjouée et bien jouée avec des actrices et acteurs motivé(e)s qui s’éclate sur le plateau…!!! Avec sans ambages des scènes X qui seraient incluses dans cette joyeuse comédie et qui au final ferait un carton…???? Mais non…!!! On reste… Read more »

Fermer le menu