De l’Art et de la CULture, se relier – Photos et Textes
sur le pont

Un pont comme symbole de ce qui nous rassemble au delà des apparences et des différences. L’art n’est pas une technique, n’est pas une discipline, il est au delà de ce que l’on peut apprendre dans un cours, dans un livre. Bien au delà de ce qui s’expose dans les galeries de la rive gauche ou dans les caveaux des vignerons, l’Art est Union, il est « Co-naissance ».

L’Art, un pont entre soi et les autres.

Un moyen de naître avec. Il n’y a pas de grands ou de petits artistes, il n’y a que le Coeur, l’Amour, l’Intention et la sincérité qui prennent forme. Toute forme artistique nécessitant un apprentissage, une explication, est une supercherie. Un acte au mieux intellectuel, trop souvent égotique, chaque fois commercial.

La poésie ne prend son sens que dans la gorge qui la dit !

Les mots sont une musique, les maux aussi d’ailleurs, triste musique. Les définitions, la grammaire ne sont que la partition de notre poésie intérieure. Les Tziganes, les tribus primitives n’ont pas attendu un moine Italien pour évoquer leurs émotions. Les Poètes du moyen âge ne connaissaient pas Mr Bescherelle. L’Amant muet, enfermé dans sa nuit solitaire, prononce les mots les plus merveilleux. Mr Larousse n’a plus qu’à essayer de les définir.

Les Pyramides ne demandent pas à être comprises, intellectualisées, pour être aimées. La force qui émane d’un masque traditionnel Africain nous submerge, la statuette néolithique représentant la Terre Mère envahit le coeur de chacun. Quand Mozart joue, la bêtise se tait. Une photo jaunie, perdue dans une boîte à chaussures parle d’elle même. Elle nous rappelle les anciens, nos racines communes, une poutre de nostalgie.

L’Art n’a pas besoin de Culture.

La culture est la mémoire de l’Art finalement. Elle explique, explicite, met des mots et des maux sur la simplicité qui a déjà émergé. Quand des petits africains écoutent Mickael Jackson ils ne comprennent pas, ils entendent. Quand une mère fredonne une berceuse au fils des voisins, il ne comprend pas, il rêve et s’endort, enfin apaisé.

L’Art est Amour, Simplicité, Sincérité. La seule personne qui se soucie de savoir si ça va plaire ou non, c’est celui qui se surnomme « Artiste », son banquier aussi d’ailleurs. L’Artiste, le Créateur est désigné comme tel par les autres, bien souvent il n’en a même pas conscience. C’est sa générosité, son dévouement et la simplicité pour mettre en forme ce qui est en lui qui font la puissance de son Art. Que celui ci soit une daube merveilleuse, le plafond d’une chapelle ou simplement la main posée sur une joue triste.

L’Art de Vivre.

Les chinois parle de Wu Shu, vaguement traduit par « savoir faire », trop souvent limité à une pratique martiale. Plus profondément c’est juste l’Art de. Nous avons tous un Wu Shu, ce qui nous empêche d’aller plus loin ? Nous bien sûr, cette foutue habitude de placer des gens, d’autres êtres humains, au dessus de nous. Pourtant il y a de l’Art dans le petit enfant s’appliquant à former des lettres en suivant des règles de cosmétique linguistique. L’Art suscite l’Emotion et l’Emotion est partout. Dans le nid des pervenches ou le roucoulement des tourterelles. Dans la pluie qui tombe ou les larmes au coin de l’oeil des musiciens ovationnés.

Accepter d’être Vivant, c’est accepter d’être de l’Art en mouvement, c’est accepter de franchir ce pont qui nous relie, religieusement en nous et en les autres, aux travers de nos émotions.

« Nous sommes tous sortis du même moule, du même Oeuf, du Sang de notre mère la Terre… »
Lofofora, l’Oeuf.

L’Art, un pont de « Soie » vers l’Autre.

Quelques photos, pour mon plaisir et le vôtre j’espère. Je ne vais pas me qualifier d’artiste, mais je prends du plaisir dans la prose et avec un boîtier photo. J’utilise ces deux outils pour partager mes sentiments, joies, colères, désirs, évoquer quelque chose en vous, en moi. A la maison, avec les ami.e.s, ça va passer par la cuisine, une blague au bon moment, c’est un grand Art, peut-être le plus difficile, de faire rire quand tout va mal. Plaire ou déplaire n’a qu’un intérêt névrotique. Je préfère être aimé que haï mais in fine, cela ne change pas ma vie.

Renaud.

avatar
2 Comment threads
1 Thread replies
0 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
3 Comment authors
Charlie FPallilogieJean Recent comment authors

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  Subscribe  
Me notifier des
Jean
Invité
Jean

Absolument MAGNIFIQUE!!!
De l’art à l’état pure!

Pallilogienyc
Membre

Tout est magnifique ! Les photos et les mots… Les mots et les photos… Merci !
Quand même l’art, quand c’est beau, c’est vachement beau !

Charlie F
Invité

meuuuuuh oui 🙂 Ben merci

Fermer le menu