La Débauche, de Esparbec, lecture érotique

Cette semaine dans les lectures érotiques de Charlie, je vous lis un extrait d’un roman non pas érotique, mais pornographique, La Débauche, de Esparbec ! C’est l’auteur lui même qui se revendique comme pornographe. Pas de chichis, Esparbec parle cru, Esparbec parle cul, et moi j’adore ça !

La débauche, ou la naissance du vice !

La Débauche, c’est son dernier roman. C’est l’histoire d’un jeune homme de 17 ans qui se retrouve chez son frère, de 20 ans son aîné. Et oui, car ledit jeune homme s’est fait viré du pensionnat religieux, car il s’y comportait fort mal ! Ben, faut dire qu’abuser de ses p’tits camarades pour les connaître “bibliquement”, ça passe moyen dans un lycée catho !

Du coup, le voilà chez son grand frère, qu’il n’a pas vu depuis un bout de temps. Jusque là tout va bien. Oui mais voilà … Il y a aussi Armande, sa femme … Et c’est un mélange détonnant. Un visage d’ange, un regard d’acier mais surtout, du vice à revendre ! Une marâtre doublée d’une obsédée sexuelle ! Sa rencontre avec Armande et ses jeux pervers vont transformer sa vie à jamais !

Un nouvel épisode des lectures érotiques

Le lien vers les podcasts sur le site podcloud

Pornographie oui, mais avec du fond !

Voilà, le décor est posé, les scènes de sexe peuvent fuser ! Et ça fuse dans tous les sens. Alors si vous aimez les romances fleurs bleues, passez votre chemin. Ce n’est pas le genre de la maison. Pire, si vous appréciez les délicates métaphores, genre “il savoura son délicieux abricot”, fuyez, braves gens !

Esparbec appelle une chatte, une chatte, et il en parle souvent !

Car mine de rien, à travers cette multitude de scènes de débauche, Esparbec parle de l’humain. Et plus particulièrement dans la Débauche, de l’origine du vice. D’entrée de jeu, le narrateur annonce que ce qu’il va raconter à transformé sa vie à jamais. Il y a d’ailleurs un petit effet à la fin, est-ce juste une fiction ou bien un témoignage ?

Le narrateur expérimente tout autant la place de bourreau que celle de victime. Car au final, ce qu’il cherche, ce qui le marque, c’est la recherche de transgression, la jouissance dans le sale et le décadent.

Les personnages sont solides, construits. Le livre se lit super vite, et j’aime vraiment cette écriture très fluide, très directe et en même temps hautement excitante pour moi. Même si certaines scènes sont quand même un peu trash. Il y en a une particulièrement que j’ai trouvé vraiment hard, trop hard même. Mais Esparbec, au final, n’est pas un méchant. Car un peu plus loin, la “victime” ne l’est finalement pas tant que ça.

A vos écouteurs, ladies and gentlemen !

Et bien voilà, y a plus qu’à écouter maintenant, l’extrait que je vous ai soigneusement choisi. Alors bonne écoute ! N’hésitez pas, surtout, à laisser des commentaires ! Et pour vous offrir le dernier roman d’Esparbec, et bien c’est dans vos librairies ou sur le site des éditions La Musardine !

Moi j’vous bise, et j’vous dis à très vite, pour une prochaine lecture !

Les lectures érotiques … Participez, découvrez !

Si vous êtes un diffuseur, radio, plateformes…Les audiobook érotiques sont sous license Creative Commons No commercial Use. Je vous remercie par avance de me prévenir de leur utilisation et de citer leurs auteurs ,Charlie F. Un lien vers cette page me semblerait aussi aller de soi.

Poster un Commentaire

avatar

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  Subscribe  
Me notifier des
Fermer le menu