shunga eveil des sens

Shunga l’esthétique zen et réveil des sens

Publié le Publié dans Plaisirs bien être, Test sextoy

Shunga : l’esthétique japonaise, le contenu …

Voilà le genre de test que je n’aime pas faire. Comme au restaurant, tu as un super intitulé, une belle assiette et quand tu goûtes … aïe ! Bon mais il faut se lancer alors Banzaï ! Aujourd’hui on parle d’une gamme de produits d’éveil des sens de la marque canadienne Shunga. Accrochez vous, va y a voir des sensations.

Dans mon panier de gentille testeuse de sex toy et autres plaisirs pour adultes, cette semaine j’ai 3 huiles éveil des sens Shunga, 1 poudre comestible pétillante Shunga encore et pour finir une peinture suave pour le corps, Shunga toujours.

Comme vous voyez on a été très généreux avec moi. C’est l’Arbre des plaisirs qui me gâte depuis quelques années maintenant. Bon sur ce coup là, Mr L’Arbre, je suis vraiment navrée du résultat. Cette review aura l’avantage de montrer que vous n’avez pas peur de la critique (pas comme une marque de pseudo sextoys connectés …) et que je suis vraiment indépendante. Il faut dire qu’au départ c’était juste pour me remercier d’un week end passé ensemble et que c’est moi qui lui ai proposé d’en faire un test. Voilà, ça c’est dit, maintenant plongeons dans l’esthétique japonaise et éveillons nos sens.

Shunga quezako ?

Un peu de culture ne fait jamais de mal et même si Emmanuel de MangerBaiser-blog.Com en sait sûrement plus que moi, voilà en quelques mots ce que sont les Shunga. Ce sont des oeuvres d’art Japonaises, en général des gravures. Elles sont clairement érotiques, voire pornographiques et les premières traces de ces gravures remontent vers le XV ème siècle. Les Shunga prennent vraiment leur essor entre le XVII et le XVIII ème siècle. Le mot Shunga peut se traduire par « Image du printemps ». Le Japonais étant un être à priori (doit bien y avoir des gros bourrins, je ne me fais pas de souci là dessus) sensible et cultivant l’art du geste, du délicat, Image du printemps est donc une belle allégorie pour parler de la chose sexuelle.

Vous vous dites « La vache Charlie elle est hyper calée ! » Oui je sais merci 🙂 Non en fait y a un truc génial avec l’horizontalité du savoir (vous chercherez), c’est que chacun partage justement son savoir librement. Wikipédia est donc un super ami 🙂 Alors sur wikikipédia j’apprends aussi que ces Shunga représentaient des scènes de cul certes mais aussi bien hétéro que homosexuelles … je cite wiki :  » la préférence sexuelle étant moins rigide à l’époque. » Comme quoi n’est pas moderne toujours celui qui le croit et le fait d’avoir un iphone 18 dans la poche n’empêche pas d’être plus rétrograde qu’un australopithèque (y a polémique d’ailleurs à ce sujet).

Bon en gros les Shunga c’étaient, ce sont toujours d’ailleurs, avant tout des gravures et estampes Japonaises faites par de grands artistes qui assumaient plus ou moins ou pas (comme nous la littérature érotique) mais qui nous ont laissé de vrais chef d’oeuvres. Pour en savoir plus

Alors est-ce que la gamme Shunga va faire de nous des chefs d’oeuvres ? Est-elle elle-même un chef d’oeuvre ? Let’s go baby !

Le set de produits Shunga

Je ne vais en parler qu’une seule fois, le packaging des produits Shunga est juste parfait ! C’est sobre, propre, efficace, très bien pensé, très esthétique. Les flacons d’huile sont parfaits. Tout est parfaitement étudié au niveau packaging. Perso ça me donne vraiment envie d’essayer. On est sur une ambiance Zen, romantique, chargée de délicatesse et de raffinement. Donc vraiment rien à redire, à part un grand Bravo.

Hop là, je viens de vous faire la démonstration que j’ai bien écouté les cours de comm. Toujours commencer par le positif.

La poudre comestible Shunga

Voilà, voilà, la comm, sincère, c’est fini, maintenant on passe au détail. Alors premier point super positif : le pinceau pour utiliser la poudre est juste top ! On est sur un esprit blaireau pour la barbe mais avec des plumes. C’est super doux, super agréable et pour être honnête il est déjà dans la table de nuit car super graouuuu pour faire des caresses 🙂

Maintenant ça se corse (le côté explosif sûrement). J’ai une sale manie … lire les étiquettes, surtout pour les produits de beauté … Bon et bien je me suis pas pété les yeux pour rien, à savoir que parmi la multitude de composants on trouve dedans :

ALUMINUM STARCH OCTENYLSUCCINATE = DANGER !!!!

ASPARTAME = Danger (cancérogène)

BENZYL ALCOHOL = DANGER

Voilà voilà, en fait le Zen vous avez intérêt à le cultiver avant.

Bon maintenant on ouvre… Arghhhh ! La poudre pour le corps que je teste est parfum « Vin pétillant et fraises » … heuuuu j’avoue que je me méfie d’emblée. J’ai bien fait ! En gros pour faire sobre : Ca pue !

Bon ok mais c’est une poudre comestible donc on va la goter. Bien sûr le goût est à la hauteur de l’odeur. Un vieux goût de médoc ! Pas ceux super bons style stodal, non non, le médoc bien dégueu qui te guérit juste par son goût, parce que plus vite tu guéris, plus vite tu arrêtes d’en prendre.

Après je ne sais pas que vous dire de plus. Oui, elle s’étale bien avec le plumeau, la sensation c’est un peu celle d’un talc, mis à part que le talc ça sent bon … même si ça se mange pas.

Conclusion : le plumeau est super bien …

La peinture non comestible Shunga

Les ingrédients de la peinture  de corps

Aïe ! On retrouve du TITANIUM DIOXYDE = PAS COOL du tout .
Bon il y a encore une controverse sur ce produit mais dans le doute …

Après, vous me direz que le dioxyde de Titane on le retrouve dans les chewing gum, les crèmes solaires, les pâtisseries industrielles et autres Doliprane (c’est à mourir de rire, non ?) alors c’est que ça doit pas être si nocif que ça … oui oui oui, et sinon la marmotte elle emballe le chocolat dans le papier et les vaches elles sont violettes 🙂

Si vous voulez vous amuser, allez dans un magasin de costumes ou de théâtre (Viva Samba à Marseille par exemple), y a de très bons fards à l’eau 🙂

Après la peinture de corps est fournie avec un genre de pinceau mais qui est assez naze. Si vous avez un pinceau à maquillage … voilà quoi.

La peinture corporelle Shunga :

Hélas, comme apparemment tous les produits Shunga de cette gamme, la peinture pour le corps … colle ! Du coup ce n’est pas hyper fluide pour l’étaler.

Alors sur la vidéo je ne suis pas très nuancée. Je reviens un peu dessus. Les effets de transparence, si c’est ce que vous cherchez, sont assez sympa. Par contre ne vous attendez quand même pas à faire du body painting avec.

On est sur du cover avec des jeux de lumière. N’espérez pas, ou alors on est des quiches, réussir un trait propre et précis avec. En plus la peinture de corps Shunga a un gros défaut, inhérent au fait que c’est un sirop de sucre, elle met du temps à sécher (et elle colle).

Conclusion : Ben voilà. Ca colle, y a du dioxyde de titane, en gros je ne vais pas m’en resservir.

Les huiles éveil des sens Shunga

Les ingrédients de l’huile aphrodisiaque baiser intime de Shunga

Et bien là, ô surprise, c’est correct ! Alors on est pas sur du Weleda ou du Sanoflore,  faut pas déconner non plus, (ce sont deux gammes bio super exigeantes) mais rien de bien dérangeant.

Au niveau odeur on est sur des parfums très légers (ouf quelque part). Par contre les couleurs sont très soutenues et comment dire, je ne sais pas si le bleu est vraiment super glamour. Ou alors les schtroumpfs existent vraiment au Canada et dans ce cas je dis ok. Autre souci de ces huiles c’est qu’elles tâchent ! Bon ok, les couleurs partent aux lavages mais bon …

L’huile aphrodisiaque Shunga :

Alors vraiment je précise, ce ne sont pas des huiles de massage !!! Ce sont des huiles coquines, légèrement chauffantes, Lilou tu es donc interdite d’utilisation vu comme tu es sensible. Elles sont sympa pour faire couler sur un sein, une partie intime, en gros pour aromatiser vos baisers. Oui mais voilà, après vos baisers sont doux, très doux, en fait trop doux. Trop de sucre tue le sucre ! Mention spéciale à la cerise ardente qui a un goût bien chimique.

Un autre point noir de ces huiles c’est leur texture … Elles pèguent, collent, grave ! Du coup vous vous transformez vite en papier tue mouches, ce qui est, dans mes critères esthétiques peut-être un peu trop perso, assez moyen comme look glamour. Après à vous de voir.

Conclusion : les couleurs sont vraiment bien travaillées si on aime les couleurs primaires. Elles peuvent rendre très bien pour des photos, nous on a gardé les huiles pour une séance photo coquine.

La review coquine en video


Récapitulatif global et  liens

  • Huile aphrodisiaque Shunga : 16€50
  • Peinture de corps Shunga : 13€80
  • Poudre pour le corps : inclus dans le coffret plaisirs 69€

Quelques liens : 

 

produit shunga (1) produit shunga (2) produit shunga (3)

shunga huile

Bilan de la gamme Shunga éveil des sens

Packaging:5 Stars
Qualité:2 Stars
Plaisir:2 Stars
Moyenne:3 Stars

Comme quoi le packaging ça sauve la note. Ca sauve juste la note. Je veux pas être cruelle mais …. Je ne veux pas être cruelle j’ai dit. Vous avez compris je pense quelle est mon opinion sur ce coffret Shunga. Pourtant je me souviens de cet hiver, le test d’une bougie câline de chez Shunga qui était très sympathique, ainsi qu’un lubrifiant bio à base d’eau plutôt très bien. Du coup je partais sur cette série d’essais le coeur léger et la croupe fleurie (oui je fleuris ma croupe et alors), ben me voilà bien moins fleurie et un peu glucose. Voilà, trop de sucre dans ce test qui me laisse un goût amer.

L’Arbre des plaisirs n’est en aucun cas responsable de ce que vend Shunga. Une marque d’ailleurs présente dans toutes les boutiques de toys adultes. Il est responsable de la diffusion, il a d’ailleurs déjà retiré de la boutique la poudre de corps (merci).

Après c’est à nous, consommateurs, de nous soucier de notre bien être et d’arrêter de croire au miracle du packaging. Aujourd’hui je tire sur Shunga mais je pourrais en faire autant des produits chauffants d’une marque encore plus célèbre … Durex ton univers est pitoyaaaable … #Dallas

Un grand merci quand même à Arbre des plaisirs qui accepte et écoute les retours de ses client.e.s,

y compris des blogueuses comme moi. Je sais qu’il regarde tous mes tests (y compris quand ce n’est pas pour lui), d’autres boutiques font de même mais c’est comme les poissons volants … y ‘en a mais ce n’est pas la majorité de l’espèce.

Alors voilà messieurs les revendeurs, pour éviter de prendre des cartons rouges sur certains des produits que vous diffusez, renseignez vous, utilisez des gens comme moi ou d’autres ami.e.s, nous sommes bénévoles, nous essayons de faire de notre mieux, certes les tests sont toujours subjectifs mais quand 4 blogueurs sur 5 disent grosso modo la même chose c’est qu’il doit y avoir anaconda sous le gravier (plus parlant qu’anguille sous roche).

Voilà c’est la fin de cette review sur la gamme « bien être » de Shunga maintenant, c’est vous qui voyez.

Bisoux à tous, have fun !

 

Une réflexion au sujet de « Shunga l’esthétique zen et réveil des sens »

  1. BRAVO ! BRAVO ! BRAVO et MERCI ! MERCI ! MERCI pour ton honnêteté, dont je ne doutais pas d’ailleurs ! Comme Lilou, tu prends le risque de te voir blacklistée par certains fournisseurs et/ou fabricants de jouets et autres accessoires, mais sachez que c’est justement cette ligne de conduite qui mettent vos tests au top des blogs de testeuses/testeurs…

    Aussi intègre que « Que Choisir ? » tu ne mérites que les félicitations du jury (moi en l’occurrence 🙂 !)…

    Comme j’ai la peau plus que sensible à la chaleur, je sais grâce à toi que ces produits ne sont pas faits pour moi… et le fait d’expliquer CLAIREMENT quels composants sont dangereux et pourquoi ils le sont, font juste de ta rubrique une oeuvre de salubrité publique.

    Continue ! Et merci encore !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.