Salon de la littérature érotique, 26 Novembre

Publié le Publié dans News de Charlie Folies

Premier salon de la littérature érotique, c’est parti !

Le tout 1er (enfin le 2eme après celui d'evian qui malheureusempent n'a pas perduré) salon de la littérature érotique ouvrira ses portes le samedi 26 novembre à Paris grâce à Flore Cherry ! Enfin un salon de la littérature érotique j’ai envie de dire. Alors quelques mots sur l’organisatrice, Flore Cherry, si vous ne la connaissez pas, c’est une sex’ploratrice et elle fait plein de trucs. Elle écrit, pour Union magazine, pour Femme Actuelle, pour le blog de Wyylde. Elle joue Cerise, dans les sex’périences de Cerise, une web série produite par Femme Actuelle qui parle … de sexe !

Le salon des écrits polissons.

Déjà j’adore le mot polisson et puis Flore Cherry a créé Les Ecrits Polissons. Un atelier d’écriture ludique et polisson ! Erotique quoi ! L’écriture, pas l’atelier, nomaiho, on remonte sa braguette svp !

A chaque rendez vous des Ecrits Polissons, un auteur, un artiste, un collectif, en lien avec le monde de l’érotisme ou de la sexualité est présent pour faire découvrir son univers. Et après, tous à ses stylos, ben oui, c’est un atelier d’écriture érotique j’vous ai dit !

Quoi de plus logique, en bonne sex’ploratrice qu’elle est, que Flore Cherry pallie à un cruel manque en créant ce salon de la littérature érotique. Il y avait le salon du livre jeunesse, le salon du livre tout court, le festival d’angoulême pour la BD, maintenant il y a également le salon de la littérature érotique. Souhaitons lui longue vie !!

Un salon pas comme les autres

Alors déjà, la grande classe, le salon de la littérature érotique se déroule dans une galerie d’art du 3eme arrondissement à Paris, la galerie Art en transe, qui expose en ce moment Alex Varenne. Alex Varenne, auteur de BD érotique, c’est lui qui a écrit entre autres Carré noir sur Dames Blanches, bd qui a un peu bercé mon enfance, aux côtés de L’amour propre ne le reste jamais très longtemps de Martin Veyron, de Paulette de Wolinsky et Pichard , ou encore Reiser et Manara ! Je trouve assez génial que le cadre de ce salon de la littérature érotique soit … une expo d’Alex Varenne. Mais ce n’est pas tout ! Flore Cherry a pensé ce salon comme un rendez vous des Ecrits Polissons mais en plus gros.

Du coup ce salon sera participatif !!!

On n’y vient pas juste pour avoir une dédicace et acheter un bouquin. Chaque auteur invité a imaginé un défi d’écriture, et tout le monde peut participer, et pourquoi pas remporter l’un des cadeaux à la clé. Ça c’est une manière originale et créative de rencontrer des auteurs. Et puis il y aura des conférences, avec des sujets fort intéressant comme écrire du cul est-ce un geste militant ? Ou encore C’est quoi l’amour et c’est quoi le sexe ?

Il y aura également des animations, des lectures érotiques, bref plein de surprises, et … j’y serais aussi, pour faire une petite lecture en live, je lirais un extrait du dernier livre d’Octavie Delvaux, A coeur pervers.

salon littérature érotique

Aujourd’hui plus que jamais on a besoin d’érotisme et de littérature

Je suis juste hyper contente de participer à ce tout premier salon parisien de la littérature érotique. Car aujourd’hui plus que jamais on a besoin d’érotisme et de littérature.

D’érotisme, parce que l’érotisme c’est l’art du désir, et le désir c’est ce qui nous rend vivant. L’érotisme, c’est aussi la poésie du cul, la poésie des corps, des peaux, la célébration du sexe, de l’amour voire des deux. Et sans sexe, pas de vie. Ou alors on a enfin découvert la parthénogenèse pour les humains et on me l’a caché ! L’érotisme, c’est réintroduire le corps dans un monde qui en manque de plus en plus, se réapproprier nos corps et nos désirs avant de ne devenir que des gros cerveaux connectés à leurs tablettes et autres écrans avec pour seuls désirs ceux savamment suscités par une industrie qui pousse à consommer encore et encore.

La littérature pour rendre à la vie sa magie.

Quant à la littérature, dans un monde d’images et d’écrans omniprésents voire omnipotents, c’est la porte vers notre imaginaire. Et l’imaginaire c’est le berceau de nos rêves, le terreau de nos espoirs. La jeunesse d’aujourd’hui est de plus en plus désabusée, en manque de rêve. Je bosse avec des ados, et c’est triste à dire mais ils sont super pessimistes et n’ont pas d’autres rêves que le matérialisme. Avoir une maison, une bagnole, une famille et soyons fous un boulot qui paye pas trop mal. Leur imagination, leurs rêves s’étiolent et rétrécissent à vue d’oeil. On a besoin d’histoires, on a besoin d’imaginaire, de rêves, pour rendre à la vie sa magie, sa beauté.

La littérature c’est quelqu’un qui te susurre à l’oreille une histoire. Quelqu’un qui t’invite à entrer avec lui dans un monde qu’il a rêvé. Il t’invite à y participer. Au fur et à mesure que se déroulent les mots, ton imagination créé les images, les sons, les couleurs. Les lignes de caractères assemblent un monde, et l’auteur, en offrant ainsi son monde intérieur, nourrit le nôtre et nous rappelle que nous avons tous un monde infini à l’intérieur de nous. Que la planète peut être bleue comme une orange, que les fées peuvent remplacer les faits et que putain c’est beau une ville la nuit.

salon littérature érotique

Premier salon de littérature érotique en bref

Alors merci, merci à Flore d’avoir ouvert le 1er salon de la littérature érotique. Merci à tous les auteurs et éditeurs d’avoir joué le jeu. Et surtout  j’espère vous y retrouver nombreuses et nombreux !

C’est quand ? Le samedi 26 novembre 2016 de 15h à 21h.

C’est où ? A la galerie Art en Transe, 4 rue Roger Verlomme, 75003 Paris.

C’est combien ? PAF à 5€, avec possibilité de manger sur place (y a un food truck).

Le programme ? ben c’est sur le fly faut lire un peu ! 

Et vous aurez une lecture en live par moi même vers 17 heures

Pour en savoir plus


 

 

Une réflexion au sujet de « Salon de la littérature érotique, 26 Novembre »

  1. L’imaginaire érotique est un de mes domaines de travail en consultations en psychosexologie et sexocorporel. Je cherche à construire une bibliothérapie pouvant répondre au vaste domaine des troubles de la sexualité. Si vous êtes intéressé-e:s signalez vous à moi et je pourrai envisager une petite rétribution. Merci. Dominique

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.