camgirl masturbation

à propos de la Masturbation

Publié le Publié dans News de Charlie Folies

La Masturbation : Branleuse et fière de l’être

Coucou à toutes, coucou à tous. Ca faisait un petit moment que j’avais envie de vous parler de masturbation côté fille. Pour le côté homme y a Renaud qui s’en est déjà chargé 🙂 – voir les 10 bonnes raisons pour se masturber. Mon passage sur le Mouv (Merci à Cefran et Florence pour l’invit) a fini de me décider.

Comme je suis une fille sérieuse, et surtout que j’adore apprendre plein de trucs, j’ai découvert des choses hallucinantes. Alors peut être que certains le savaient déjà, mais tant pis, je vous en fait part quand même, je suis comme ça j’aime partager 🙂

La masturbation féminine, parlons en !

Je savais que pendant longtemps la masturbation avait eu mauvaise presse, et bien en fouillant un peu sur le net, je me suis rendue compte à quel point.C’est un truc de fou ! Dans une encyclopédie médicale de 1877, il est quand même écrit noir sur blanc que la masturbation affaiblit l’intelligence, provoque faiblesse, hébétement, phtisie tuberculaire pulmonaire et consomption mortelle ! Et oui, rien que ça, c’est carrément synonyme de mort !

Au 19ème siècle, il était très à la mode de recourir à la castration et à l’ablation clitoridienne, ou bien encore à la cautérisation pour empêcher la masturbation, les parents étaient encourager à se servir de cages de chasteté, de mitaines en fer et autres doux objets pour empêcher leur progéniture de se masturber, c’était la fête quoi !

Or, la masturbation existe depuis ….

oulala toujours je crois. On a retrouvé des traces de pratique masturbatoire dans les civilisations précolombiennes, les primates, oui oui, pratiquent la masturbation, ainsi que d’autres mammifères, chats, chiens, éléphants, cerfs, je vais pas vous faire un listing complet 🙂 Et, on a observé une activité masturbatoire intra utérine, soit par succion, et oui on est souple quand on est un foetus, soit avec le pied ou la main qui caresse les organes génitaux, le tout suivi de contraction des muscles, les mêmes que celles qu’on observe chez un adulte qui se masturbe, rigolo, non ?

Alors une bonne fois pour toute, arrêtons de diaboliser la masturbation, ce n’est pas sale !

Ahlala la libération sexuelle et la prise en compte de l’énergie d’orgone, découverte par Wilhelm Reich en étudiant l’orgasme, c’est pas encore gagné !

Les bienfaits de la masturbation.

masturbation camgirl (4)_1Donc donc donc, parlons des bienfaits de la masturbation, après avoir évoqué les inepties dont l’être humain a su faire preuve.

Là comme ça, je me rappelle d’une phrase de mon grand père « on humilie et on muselle ce qui nous fait le plus peur »

C’est quand même fou comme la sexualité et l’énergie sexuelle font peur, alors que c’est quand même la source de la vie ! Ben oui, faudrait voir à se rappeler qu’on vient tous, à quelques exceptions près, d’un rapport sexuel qui j’espère était satisfaisant !

La masturbation, c’est le meilleur moyen de découvrir et réveiller toutes nos petites terminaisons nerveuses, qu’elles soient vaginales ou anales (je parle pour les filles, désolée messieurs, mais cela dit c’est tout aussi bon pour vous 🙂 ), celles là même qui nous feront découvrir les cieux de l’orgasme !

L’orgasme, le plaisir, ne sont pas innés.

Je m’avance peut-être mais c’est mon point de vue. Quand je repense à ma première fois, ben pas de souvenirs d’orgasme extatique ni de transe de plaisir ! Du désir, ça oui, mais après l’avoir fait (oui oui, rappelez vous, c’est comme ça qu’on en parlait « tu l’as déjà fait? ») une pensée qui me traverse la tête : mais c’est juste ça ? Je vois pas pourquoi on en fait tout un plat …

Honnêtement, je prend quand même beaucoup plus mon pied maintenant à 35 ans qu’à 17 ans !

Par contre, depuis toute jeune (et oui, j’ai commencé tôt, que voulez vous), mes séances masturbatoires ont toujours été un moment super agréable. Après, en faisant l’amour, en baisant, appelez le comme vous voulez, j’ai découvert des niveaux d’intensité beaucoup plus puissants que ce que les séances masturbatoires de mon enfance ou adolescence me procuraient.

Mais ma vie sexuelle à deux ne m’a jamais empêchée de me masturber.  C’est rigolo, pendant mes micro trottoirs cet été, je me suis rendue compte que pour beaucoup de gens, la masturbation était réservée aux périodes de vache maigre, de célibat, bref, synonyme de misère sexuelle.

Limiter la masturbation uniquement au période de célibat je trouve ça dommage !

Pour moi, plaisir d’une relation sexuelle et plaisir masturbatoire c’est pas la même chose ! Et même, depuis bientôt trois ans, vient se rajouter un plaisir encore différent : celui de la masturbation en show cam. Ca n’a rien à voir ni avec l’un ni avec l’autre. Ahaha je vous entends déjà : ben vas y explique, on veut des détails !

Et ben non, je ne vais pas vous apprendre à vous masturber, parce que je crois que c’est à chacun de le découvrir !

Deux vidéos pour démystifier la masturbation.

Propos sur la masturbation volume 1

Propos sur la masturbation volume 2

Oser se masturber.

Parce que c’est déjà ça la masturbation, découvrir son corps ! masturbation camgirl (3)_1Oui je sais, ça semble évident, mais la masturbation c’est pas forcément s’enfoncer des gros godes à toute berzingue, c’est aussi prendre le temps de se caresser, partout, sentir quelles zones sont les plus réactives. Moi par exemple, je suis super sensible de la peau des fesses, de l’intérieur des cuisses et de la zone derrière l’oreille et dans le cou dans la prolongation !

La Masturbation c’est apprendre à connaître son propre corps. Du coup hop hop hop, ça sert quand on se retrouve à deux, parce qu’on sait que là cet endroit il nous rend toute chose si on l’effleure du bout des doigts 🙂

Plus jeune, avec un partenaire de passage, j’ai essayé de reproduire le mouvement de bassin que je faisais quand je me masturbais et là, d’un coup, ouhou le pied ! J’ai découvert in vivo l’immense intérêt de l’application pratique de mes découvertes masturbatoires !

La masturbation, c’est aussi un super somnifère ! Non je blague pas, vous avez du mal à vous endormir ? Hop, une ptite séance de plaisir solitaire et on s’endort bienheureuse en bavant sur l’oreiller. Si vous voulez une explication plus scientifique, c’est parce que le plaisir libère des endorphines, de la dopamine et de l’ocytocine, les hormones du bonheur, du coup on est toute détendue, et paf on s’endort.

C’est un super moyen de vivre ses fantasmes sans pour autant les réaliser. On peut des fois avoir des fantasmes hyper chauds qu’on se sent pas forcément de réaliser, ou que notre partenaire n’a pas du tout envie de vivre. Du coup, se masturber en imaginant qu’on les vit, d’une part c’est super excitant, d’autre part ça permet de les vivre. Il faut savoir que notre cerveau traite de la même manière les choses vécues et celles imaginées, ce sont les mêmes zones qui s’allument alors pourquoi se priver ? N’ayons plus honte de nos fantasmes même les plus secrets, on peut les vivre sans rien dire à personne.

D’ailleurs à ce sujet c’est rigolo, souvent les mecs vont se masturber avec un support visuel, photos, films porno, alors que les filles vont plus avoir tendance à imaginer dans leur ptite tête la scène à vivre.

Ca évite la frustration. Pour X ou Y raisons, si on a un partenaire, on peut traverser des périodes maigres en terme de sexualité, parce que l’autre est préoccupé, pas dispo, pas la tête à ça. Et nous, ben on a juste hyper envie de sexe ! Plutôt qu’une partie de jambes en l’air assez médiocre (vu que l’autre est pas dispo, en général ça donne des trucs assez moyens, c’est logique), plutôt que de lui mettre la pression ou d’avoir les glandes après lui, prenons nous en main si je puis dire, et masturbons nous ! Comme ça, pas de frustration, pas de rancoeur, vive l’autonomie 🙂

Ca éveille le désir ! Le sexe appelle le sexe ! Le désir c’est un drôle de truc. C’est fragile, volatile et ça peut s’entretenir, se réveiller ! Se masturber, c’est prendre ou reprendre contact avec son corps et son désir. Donc dans des moments où on sent que notre désir s’étiole, c’est un bon moyen de lui refaire coucou 🙂

C’est aussi un super anti stress la masturbation, toujours les fameuses hormones du plaisir ! Donc si on est hyper stressée, ou hyper ronchon ça marche aussi, une ptite séance de masturbation et voilà le soleil qui revient 🙂 Et on évite de casser les bonbons à tout notre entourage.

Ca peut être un super jeu sexuel à deux, se masturber l’un en face de l’autre, les yeux dans les yeux, c’est très chaud et super excitant ! ou se masturber l’un l’autre, c’est une autre option 🙂

Masturbation et santé : les boules de geisha

En tout cas elles peuvent être assimilés à de la masturbation : les boules de geisha, ou le désir papillon, que je trouve encore plus excitant et jouissif que les boules de geisha. D’une part, ça peut donner lieu à des moments forts agréables, d’autre part, ces jouets permettent de muscler notre périnée, et qui dit périnée musclé dit plus de plaisir lors d’une pénétration, vraiment !

Si vous n’avez jamais essayé, contractez votre périnée pendant une pénétration, vous verrez comme vous allez augmenter vos sensations et celles de votre partenaire !  Et périnée musclé dit aussi beaucoup beaucoup moins de risques quand on sera toutes vieilles de fuites urinaires ou de prolapsus génital, sympa non ?

Je trouve aussi que la masturbation a un côté doudou, rassurant. Souvent quand je lis ou que je regarde un film, je me touche les seins ou le clito, pas dans l’optique de me faire jouir, juste parce que c’est agréable, c’est comme ça que machinalement j’ai très souvent la main dans la culotte 🙂

Ca sert aussi d’éviter de se servir de l’autre comme d’un sextoy. Si c’est consenti, c’est cool, mais si ce n’est pas le cas, je trouve que c’est assez atroce les relations sexuelles où l’autre ne sert que d’ustensile pour assouvir un besoin pressant. Je ne sais pas si ça vous est déjà arrivé les filles, mais se faire baiser comme si le mec se branlait en vous, je trouve ça horrible, pour le coup on se sent juste un trou, une poupée gonflable améliorée. Ben pour les mecs c’est pareil, quand on se sert d’eux comme d’un gode à pattes ou d’une poupée gonflable, c’est pas hyper agréable. Mieux vaut une bonne petite masturbation !

C’est sans danger ! Alors attention, jamais pour moi la masturbation ne remplacera un rapport sexuel. Mais, des fois, envie soudaine et subite de sexe, période de célibat longue et difficile, et nous voilà prêtes à coucher avec le premier venu. En soi, pas de problème, mais l’urgence de la pulsion peut nous faire perdre tout discernement et choisir un partenaire pas cool du tout. Et on se met en danger alors que …. ben y a d’autres moyens 🙂 (je mets des grosses pincettes, loin de moi l’idée de faire ma mère moralisatrice, loin de moi les préceptes à la con, c’est le principe des préceptes d’être à la con, genre je ne couche jamais le premier soir, je dois d’abord rencontrer ses parents, etc … mais, quand je parle de choisir son partenaire, c’est en choisir un en écoutant son feeling, choisir un mec parce qu’on a envie de lui, pas juste envie d’une bite, voilà, j’espere que vous voyez ce que je veux dire)

La masturbation concrètement c’est …

Y a plein de manières de se masturber. A chacune de se découvrir, mais je vous donne quelques manières qui me viennent en tête, soit parce que je les ai expérimentés, soit parce qu’on m’en a parlé, ou bien encore que je l’ai lu quelque part.

Ca peut donner envie d’essayer des nouveaux trucs 🙂 Petit préambule, n’hésitez pas à utiliser du lubrifiant, que ce soit un lubrifiant fait exprès, ou bien de la salive. Lubrifiant ne veut pas dire : oh mon dieu je suis sèche ! C’est juste un confort supplémentaire, c’est juste que perso, quand j’utilise un gode, ben c’est quand même vachement plus agréable avec du lubrifiant !

Donc, en vrac et dans le désordre, différentes manières de se masturber :

  • Les doigts, de un à cinq ca dépend des envies et des morphologies, en pénétration vaginale.
  • Avec les doigts en stimulant, en branlant le clitoris.
  • Un oreiller ou un drap avec lequel on a formé une petite boule, sur le ventre, on plaque la boule ou l’oreiller et on se frotte dessus, en bougeant le bassin.
  • Des objets divers et variés, en insertion vaginale. Attention, pensez à utiliser une capote, c’est mieux parce que la flore vaginale est sensible et que se masturber c’est cool, une mycose ou une infection ça l’est moins 🙂 donc, objets divers et variés je disais, bougie (vous savez les longues, pas les chauffe plat), manche de brosse à cheveux, déodorant, stylo, talon de chaussure, goulot de bouteille, manche de corde à sauter, rouleau à pâtisserie, fruits et légumes genre banane, courgette, concombre, manche de spatule en bois, pilon de mortier, en gros tout ce qui a une forme plutôt phallique 🙂
  • En se caressant avec une plume …

Et bien sur les sextoys, et là, l’offre est plus que multiple ! Il y en a des réalistes, une bite en silicone en somme, des vibrants uniquement pour le clito, des vibrants vaginaux, des vaginal et clitoridien en même temps, y en a pour tout les goûts ! Y a même des sextoys qui fonctionnent avec une électro stimulation ! Vu la multitude de l’offre, mon conseil : choisissez d’abord si vous voulez un sextoy plutôt clitoridien, vaginal ou les deux à la fois ! Et n’hésitez pas à vous balader sur les sites de tests de sextoys ! Moi j’ai quelques tests dans ma rubrique tests de sextoys, mais il y a d’autres sites spécialisés dans les tests de sextoys, je pense notamment à nouveaux plaisirs, 69désirs, objets de plaisir, etc … préférence perso : pour tout ce qui est godemichet pour une pénétration vaginale, je les préfère souple, je trouve ça beaucoup plus agréable qu’un gode trop rigide, exception faite des sextoy en bois de idée du désir, mais la forme qu’ils ont et leur conception font que la rigidité du bois n’est absolument pas gênante.

Bon, ben voilà, je crois que je vous ai dit tout ce que je voulais vous dire sur la masturbation 🙂

En conclusion, je suis une branleuse et je suis fière de l’être, hihihi 🙂 Et vous ?

Si vous avez des questions, n’hésitez pas, je n’ai pas la science infuse mais j’ai essayé pas mal de choses, alors si je peux aider …. je le fais ! Ah si, dernier petit conseil, comme ça, qui me passe par la tête : n’hésitez pas à regarder des planches anatomiques pour savoir comment c’est fait dedans. Où est le clitoris, le point G, la forme du vagin, par où on fait pipi, etc  ?

Ca paraît con, mais c’est quand même important de savoir comment on est faites physiologiquement, et les cours de bio du collège, c’est loin ! Et n’hésitez pas non plus à regarder et observer votre sexe dans un miroir. Pour savoir à quoi il ressemble. On se regarde bien tout le reste, pourquoi pas là ? Cette zone du corps fait tout autant partie de nous que nos fesses, nos yeux, nos cheveux, etc ….

Voilà, j’arrête là !

Des bisouxxx et, bonne branlette les,filles ! 

ps : voilà un lien vers des témoignages de femmes et leurs techniques de masturbation, vous verrez c’est rigolo http://www.elle.fr/Love-Sexe/Sexualite/Dossiers/Masturbation-feminine-elles-devoilent-leurs-preferences-2700165

masturbation camgirl (1)_1

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.