Lucien Clergue amoureux des femmes #1B2C

Publié le

Lucien Clergue, l’homme qui aimait le corps des femmes #1B2C

L’artiste, le projet coup de coeur de la semaine est un Maître dans l’art délicat du nu, Lucien Clergue. C’est à la fois un très vieux coup de coeur mais surtout l’occasion pour moi de remercier tous les participants et le jury du concours « Sexy Mais … » qui vient de se terminer.

On va continuer dans les hommages que Mr Clergue me permettra de faire depuis l’endroit où il ne se trouve pas (Lucien Clergue est mort en 2014 ). Un hommage à la plage de Piémanson dont je vous ai parlé dans un précédent #1B2C. Un hommage aussi à mon oncle, photographe, qui fut son élève, son apprenti et son collaborateur, leurs rires, leurs heures passées dans des labo photo à tirer et retirer des photos pour avoir « Le Noir » que Mr Clergue voulait et leur amour des femmes et de leur corps est sûrement un peu à l’origine de mon amour de la photo et de l’image. Les femmes bien sûr, c’est à travers les photos de Lucien Clergue qu’il agrandissait en format immense dans son atelier d’Arles que j’ai découvert leurs corps. C’est à travers son regard et celui de mon oncle que j’ai apprivoisé les creux et les courbes, les dunes, les vallées et les collines. Car pour Lucien Clergue la Femme était la Nature, elle était une émergence ravissante.

Un grand photographe, un grand amoureux, un messager de ce que nous oublions souvent, la beauté des corps, de tous les corps, et la beauté de la vie et de la mort.

Lucien Clergue, les femmes, les courbes et la mort.

Il suffit de regarder ces corps, ces mélanges, ces jeux d’ombres sans identité mais de caractère. La force qui en émane, la douceur aussi. Le mélange avec l’environnement, aussi bien dans les nus zébrés que dans les femmes sans têtes dans la mer, sur le sable. Les photos de Lucien Clergue sont envahies, débordent de courbes, de rondeurs. Elles renvoient la Mer, la force de cette Féminité absolue. Elles renvoient aussi à la mort, élément essentiel de la vie, élément essentiel d’un homme né dans les années 30 dans une ville dédiée depuis sa création (1000 avant JC)  à la mort, la ville des marées (le nom ligure de Arles), les églises, la mystique espagnole, la corrida, les Alyscamps, les petites rues sombres où le vent te glace en hiver et où tu te cales pour boire un coup en été, au frais.

Lucien Clergue c’est un peu, un petit bout, de l’âme arlésienne, les plus belles femmes du monde s’y retrouvaient disait Frédéric Mistral (pas sûr qu’il était super objectif) et Mr Clergue n’est jamais vraiment parti d’Arles, il y a fondé les R.I.P. (Rencontres Internationales de la Photo) en 1969, quand je vous disais qu’elle est dédiée à la mort cette ville 🙂 et l’école internationale de la photo. Trop souvent oublié, ou en tout cas réservé aux bobos et aux artistes, l’arlésien moyen a oublié ce qu’il devait à ce monsieur de l’Image et de l’Art.

Je pourrais vous en parler des heures mais on est pas là pour ça, laissez vous emporter par le vieux polaroïd de Mr Clergue.

Vous pouvez, vous devriez même vous rendre dans un premier temps sur le site de Anne Clergue, et puis à l’occasion venir voir l’Atelier, les expos dans une ville classée patrimoine mondial de l’Unesco … [en plus la page wikipedia]

Je vous laisse avec les quelques photos disponibles sur leur site

 N’oubliez pas, le dimanche à 18h il y a les #ASV de LadyShagass sur twitter 

 

Voilà #1B2C c’est fini, « à la s’maine prochaine » donc, prenez soin de vous et bon dimanche 🙂

Les autres #1B2C

delia delphin chant

Un Dauphin nommée Delia, le chant des sirènes

Delia Delphin, mi lionne mi sirène, assurément un chant. Pour ceux qui pourraient avoir envie de croire que je n’aime que la musique bruyante, détrompez vous. La preuve avec Delia. Delia Delphin c’est une copine à moi, un personnage. La nana qui t’envoie un mail de 10 pages sachant pertinemment que tu ne vas pas le lire. C’est une nana, […]

Les slow movie, le monde avant la 3D et la 4G

Les slow movie, le bon vieux temps où on savait filmer Vous connaissez maintenant le slow sexe, grâce à Emma de Paris DeRRière notamment, maintenant on va parler Slow Movie. Vous savez, cette époque maintenant révolue où les plans étaient lents, longs. Cette époque révolue de l’art cinématographique où le réalisateur réfléchissait longuement à sa mise en scène. Comment placer […]

motorhead rose

MotorHead l’âme du rock’n roll … bruyant

MotorHead & Lemmy, les héros de la jeunesse sont mortels Et c’est tant mieux ! Bon la semaine dernière on était sur du smoothie, de la poésie érotique. Cette semaine pour le #1B2C on va revenir à un truc un peu plus bruyant. Lemmy Kilmister et le groupe phare, culte, bruyantissime, à savoir MotorHead. Je ne vais pas vous faire […]

Oeillades, un carnet de voyage plein de charmes

Oeillades, le carnet de voyage érotique Bon c’était l’été, oui car énergétiquement c’est fini depuis un moment, le mojito coulait à flot. La chaleur rendait nos corps tout moites et tout effort rédactionnel presque impossible. Donc plutôt que se prendre la tête on avait un peu mis de côté les #1B2C, les porno et philo aussi. Mais voilà, hier, samedi […]

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.