Jip, crois tu qu’ils bluffent, lecture érotique

Publié le

7,8,9 crois tu qu'ils bluffent, hello Jip !

Ben oui je savais pas quoi lire cette semaine, du coup, bon à défaut bien sûr, je me suis avec flegme résignée à lire le volume 3 de Jip... Non mais je déconne là ! Mais que voulez-vous, je vais pas encore vous dire tout le bien que je pense de cet auteur, je l'ai fait à de nombreuses reprises et à force vous allez vous dire qu'il me verse des pots de vin. 

Que nenni, nul besoin avec Jip d'être soudoyée, qui plus est mon "nonneur" n'a pas de prix, pour aimer il suffit d'accepter de se laisser emporter. Jip écrit chez les éditions Dominique Leroy et nous offre là le troisième volume d'une saga fantastique et érotique commençée il y a 2 ans avec 1,2,3 Nous irons au bois. A la fin des deux autres volumes je finissais en n'ayant qu'une hâte, la sortie du volume suivant. Alors pour découvrir ce que mister Jip nous réserve, je vous emmène dans son univers à travers la lecture érotique de deux extraits du troisième opus : 7,8,9 crois tu qu'ils bluffent ? 

Le Podcast #LEC

7, 8, 9, crois tu qu'ils bluffent

Inversons tout sans rien changer

 

La semaine dernière je vous lisais un texte de Charles Delygne, orfèvre du style et apôtre de la grosse partouze en gants blancs et col de satin. Et bien cette semaine c'est un autre orfèvre mais ici c'est l'univers, l'intrigue et le vocabulaire qui ont la part belle.

Alors l'intrigue ? Ca va être difficile, je ne veux pas trop en dévoiler. Mais imaginez un monde où les déviants seraient les gens qui ici sont dit normaux. Les "romantiques", les gens vivants en couple pépère devant sacrée soirée juste avant le film du samedi soir sur canal X et le petit coup de rein près dominical. Bon ben ce genre de comportement dans le monde de 7, 8, 9 c'est juste le summum de la perversion ! La norme c'est le BDSM, la sodomie au sable et les viols par consentement, j'exagère un peu, mais quand même c'est assez cru et direct. 

Le héros un beau matin se réveille dans cet étrange monde où tout est inversé, où BDSM et humilation règnent sans partage. Rêve ? Réalité ? Monde parallèle ? Je sais c'est bizarre comme résumé mais j'ai vraiment adoré et je ne veux pas vous enlever le bonheur que j'ai eu à me gratter la tête et une autre zone. Donc pour l'instant bonne écoute et bonne lecture car c'est juste génial.

7, 8, 9 tu crois qu’ils bluffent ?

Un petit extrait juste pour vous donner un trop trop bref aperçu du style. 

Extrait du chapitre 1

Les ornements virtuels qu’il esquissait sur la peau de l’aimée se transformaient en autant de fils de braise. La jeune femme était étourdie par un besoin viscéral d’être empalée par la queue qu’elle imaginait raide et très dure. Elle tendit le bras en arrière pour la saisir afin de sentir les palpitations dans sa paume. Elle l’approcha de la fournaise de son sexe ruisselant ; le pieu devait impérativement éteindre son envie en la clouant si elle ne voulait pas devenir folle. Les flammes montaient désormais le long de son échine et vrillaient sa colonne vertébrale, la ployant sous l’effort des muscles tétanisés par la frustration.

Extrait du chapitre 7 :

Il ne finit pas sa phrase, scrutant Théo. Il avait quitté son costume de bateleur pour retrouver l’air sévère que ses subordonnés ne connaissaient que trop bien. C’est à ce moment que Sonia vint gratter sa jambe. Il ne la remarqua pas dans un premier temps. Elle insista, jusqu’à pousser une sorte de couinement aigu, avant de lancer une plainte sourde. Saint-Jones sortit de sa rêverie, et se penchant vers la fille à ses genoux, il s’adressa à Théo : « Nous parlerons de tout cela demain, mon cher Théo, si vous le voulez bien. Sonia réclame sa pâtée, brave fille. », puis sur le ton de la confidence attendrie, il expliqua à son invité, « il ne lui manque que la parole, c’est incroyable, quelle intelligence. »

Tout en disant cela, il extrayait de sa poche un sachet qu’il entreprit de vider sur le marbre de la table. Il dessina des lignes, puis il tendit une paille d’or à Sonia qui trépignait d’impatience en tournant sur elle-même, le dos ployé en signe de soumission extrême. Théo eut réellement peur à cet instant. Il se précipita vers la sortie ; il heurta au passage le lustre qui se balançait à hauteur de sa poitrine.

 

 

Ici ou ailleurs ? Rêve ou réalité ? Quid de nos croyances sur ce que c'est être normal ? Ha ben oui, Jip ce n'est pas l'érotisme à la papa. Je crois que l'homme est fan de certaines séries bien "prise de tête" du type Fringe, Lost ou Person of interest. Il aime réfléchir, essayer des choses et surtout se perdre et nous perdre dans les dédales de la physique, des corps, de l'histoire. Je ne sais pas si Jip est ce qu'on nomme un érudit ou s'il fait des recherches de fou mais autant sur le vocabulaire que sur les détails historiques et scénaristiques, on sent l'orfèvre qui est au bout du clavier.

Alors ChocolatCannelle m'a dit que le dernier opus éclaire l'ensemble de la tétralogie... Oui mais il est pas sorti ! Y a juste des gens super privilégiés qui te font nananana. Un peu comme les gens bilingues qui te disent "Ma chérie tu vas voir la dernière saison de Scandal elle est trop démente !" Et ouais c'est ça fais ta crâneuse ! Mais moi je suis une frenchy, c'est pas encore dispo et même en VOST on la trouve pas ! 

Je m'emballe ! Tout ça pour vous dire que Jip a conçu sa tétralogie érotique comme une série de science fiction érotique et qu'il y a réussi parfaitement. A la fin du troisième volume vous commencez à comprendre que ... Ben non, en fait vous êtes encore plus paumés qu'avant et vous n'avez qu'une hâte, la sortie du volume suivant ! Pour voir enfin s'assembler tout le puzzle.

Merci aux éditions Dominique Leroy et surtout à Jip pour son talent.

J'ai lu la nouvelle en une journée, impossible de m'en arracher. Je vous la conseille très chaudement. Pour info vous n'êtes pas obligé de commencer par le premier volume, mais à mon avis si vous en lisez un, lisez les autres. Sur ce des gros bisous à tous et à la semaine prochaine pour une nouvelle lecture érotique.

 

Retrouve les LEC

Les lectures érotiques sont libres de droits et gratuites. License Creative Commons for free use only.
Vous pouvez donc les diffuser sur vos radios librement. Juste par politesse et respect, pensez à m'avertir, voire à me citer (ca fais du bien à mon petit ego) 

Réagis & Follow

Réagis sur Twitter avec le #LEC

et bien sûr si tu as aimé ... Re tweet, partage, like, la vie quoi 

Les #LEC ont vu le jour grâce à LSFradio.

Seul média en France à consacrer 1 heure chaque semaine uniquement à la littérature érotique.

Toutes les lectures érotiques en podcast

Si tu ne sais pas ce qu'est l'Hysterical litterature ... follow me

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.