putain charlie

Ode à la putain

Publié le Publié dans News de Charlie Folies

Rôle, fierté et hommage à la putain, la pute virtuelle et la fille de joie

Le sujet est loin d’être nouveau , je crois même que j’en ai déjà parlé dans mes billets sur le métier de camgirl, des gens bien plus talentueux que moi ont déjà abordé le sujet de la putain (1) mais ce matin, en écoutant la radio et en voyant les réactions sur le dernier film de Nabil Ayouch, je me dis qu’un article de plus n’est pas en trop.

Faire rentrer dans la tête et dans le coeur des gens, hommes et femmes, que la putain, la camgirl, l’actrice X, l’escort, la cochonne en gros (tout ça mâle ou femelle) sont des éléments essentiels à l’équilibre de notre société n’est pas gagné.

 

« L’amour, c’est le goût de la prostitution. Il n’est même pas de plaisir noble qui puisse être ramené à la Prostitution »
Baudelaire – Fusées.

 

La putain, élément crucial de la paix sociale

C’est ce que j’aimerais faire passer comme message, aussi bien aux âmes prudes qu’aux professionnels du milieu.

Nous avons un rôle essentiel dans la vie de notre société.

Perso j’ai eu, j’ai encore parfois, du mal à accepter de négocier mon plaisir contre de l’argent – car au final, c’est ça la prostitution, vendre du plaisir, exposer son plaisir le plus intime aux yeux de tous et le négocier contre une rémunération.

Pour info l’étymologie de prostituere : mettre en avant, exposer aux yeux de tous

Mais où est le souci ?

Vivons-nous dans un monde où nous ne pouvons négocier que la souffrance ?

Le Boulanger ne peut-il prendre aucun plaisir à faire ses croissants ? Le peintre, l’artiste doit-il être forcément maudit pour vendre ses œuvres, la chanteuse (oui il n y a pas de masculin à chanteuse, c’est toujours comme ça, il n’y a que des chanteuses #cestcommeca #onypeutrien), exemple même de la mise à nu si on suit la pensée des ligues de vertus, ne devrait donc pas être payée puisqu’elle aussi est une prostituée 🙂

(NdR si vous êtes gentils et que vous le demandez Renaud pourra détailler cette section)

Putain on ne le choisit pas on le subit !

Vous allez me dire, oui mais putain on le choisit pas on le subit. C’est clair que si j’avais dit à mes parents à 12 ans « Man, Pa, quand je ferais 1m62 je serais pute virtuelle », je suis pas sûre qu’ils auraient bondi de joie.

Mais on peut aussi se poser la question : Pourquoi ils n’auraient pas sauté de joie ?

Si c’est mon choix, ma volonté, si je m’épanouis là dedans, est-ce mieux d’être caissière à super zut ?

Caissière ou en plus je me serais fait tripoter par le chef de rayon en me pelant le cul en plein courant d’air pour un salaire de misère et en voyant des gens faisant la tronche toute la journée ?

Est-ce mieux d’être payé 20% de moins que mon collègue (mâle) de travail pour faire de la saisie comptable dans un bureau sans lumière et dont la seule plante est un ficus en plastique ? Oui, mais c’est un travail honnête … et très chiant et très abrutissant.

Perso, putain virtuelle, camgirl, je l’ai choisi ce métier !

Je sais que certains et certaines le subissent, ce n’est pas mon cas, désolée Papa, cependant je ne suis pas sûre que mon voisin ouvrier à la Solmer ne subisse pas son métier.

 

La putain, éducatrice du bon vivre

C’est un point que je trouve super important, personne ne prend ça en compte, ni les professionnels ni les clients encore moins « the ligue of the commentbienseretenir ».

Alors oui, camgirl, homéopute comme dit Jodorowsky dans l’Incal, je l’ai choisi mais Charlie ne se limite pas à son métier de pute. Mais je vis, je mange grâce à lui et en plus, mon métier je le fais bien. Je donne toujours le meilleur de moi-même, j’apporte du réconfort, de la joie, du sourire, un moment de paix, de détente, de compagnie aussi dans la journée d’un gars ou d’une fille qui se marre pas toutes les 5 minutes.

J’aide aussi les garçons à un peu comprendre les filles, je leur apprends même à mieux baiser (et si possible à sortir du #lapinduracell ), à prendre leur temps, à faire gouzi gouzi à leur prostate. Je rends le « bourgeois »(3) moins con, plus sympa, les régulier(e)s vous devriez nous allumer des cierges 😀

La première Putain Sacrée était, désolé je ne sais plus son nom, une mésopotamienne qui devait éduquer et donner forme humaine à un des adversaires de Gilgamesh (pareil j ai oublié le nom) auquel les dieux avait donné vie, mais une vie sans âme. C’est par l’éducation aux plaisirs de cette Sainte Pute que l’être d’argile modelé par les dieux devint un Humain adepte de Ishtar (elle-même une sacrée coquine, déesse des plaisirs charnels et de la guerre mdr).

Il en est de même dans tout le bassin méditerranéen, la fonction de putain est un mélange de Sacré et de profane.

La pute était la femme de tous et la Maîtresse des plus sages, réellement elle jouait le rôle d’enseignante, d’oracle et de vecteur entre le visible et l’invisible, la vie et la mort – les Hétaïres chez les grecs par exemple. Chez les étrusques (les primo habitants de chez nous) c’était même un privilège des femmes libres qui s’en servait pour créer leur dot …

Bon, après ça se gâte un peu avec les religions patriarcales mais on connaît l’histoire (Hébreux, Chrétiens, Musulmans).

Marre des faux semblants : La vie est courte autant y prendre du plaisir.

Oui la vie est courte très courte alors pourquoi ne pas y vivre le plaisir, son propre plaisir ?

Je pourrais continuer à vous convaincre de revoir votre vision sur les putes virtuelles ou pas, vous parler pendant des heures de notre importance dans la vie de tous les jours. De cet espace de liberté, d’expression, de rire, de plaisir que nous apportons au quotidien, simplement, en payant des impôts (ben tiens – l’argent lui n’a pas de morale), en subissant vos regards envieux et jugeurs en même temps, « con-plaisants », emplis de morale (un peu ou beaucoup ça reste de la morale), de bien-pensance. Mais ça ne changerait pas grand chose alors peut-être avec juste un peu de recul et de sentiment, répondez en toute honnêteté :

Pouvez-vous accepter que des gens aiment prendre du plaisir et gagner leur vie en prenant du plaisir ?
La réponse est simple, oui ou non.

Si c’est non, bon ben des bisoux et à bientôt sur une autre route, dans une autre galaxie.

la maman et la putainSi c’est oui foutez nous la paix !

Appréciez notre place, regardez vous vous-même avec vos interdits, vos peurs et vos envies et acceptez que nous ayons le courage de nous en affranchir, d’être peut-être plus libres que vous, coool on vous montre un chemin vers la Liberté 😉

Et puis au lieu de perdre du temps et de l’argent à nous juger, occupons nous ensemble de lutter contre l’esclavagisme – qu’il soit sexuel ou pas – contre la main mise d’un individu sur un autre. Quand on parle dans les médias de la prostitution, on a souvent ce regard à la fois plaintif et jugeur mais les médias ne vous parlent pas de la prostitution mais de l’esclavagisme et perso, des gens ont essayé de me soumettre …

« Y en a qui ont essayé, ils en ont eu des problèmes » – Chevalier et Laspales

Alors voilà, Charlie est une femme libre …

Une artiste qui utilise son corps, une fille / femme pont entre la vie et la mort, une femelle qui a mis de côté la reproduction pour n’en garder que le plaisir, une pute virtuelle heureuse, qui prend son pied presque tous les jours.

(et ça c’est la classe – NdR)

Des énormes bisouS et bisouX à tous …
Tous les inconnu(e)s, les ami(e)s, les discrets, les amoureux des belles choses qui, par un sourire, un tip, un mail, un bouquet de coeur rendent hommage à TOUTES les Femmes, Tous les Féminins,  chacun à leur manière.

Note :

(1) La prostituée au travers de quelques grands artistes :

  • La Maman et la Putain, film culte de Jean Eustache, mais aussi Manon de Clouzot, Nana de Jean Renoir et tant d’autres
  • La putain dans la chanson réaliste, bien sûr il y a Piaf qui décrit la vie des filles de joie mais aussi Fréhel, Maurice Chevalier, … Voir aussi le Fado qui a carrément été créé par des putains. Bon, maintenant j’attends le prochain morceau de Calojero mdr
  • La putain dans la poésie et la littérature, bien sûr – ça vous êtes au courant avec mes #LEC – Baudelaire, Apollinaire mais aussi Pierre Louÿs, Paul Eluard, T. Gautier, Georges Sand, Boris Vian … pas vraiment des inconnus
  • Les peintres sont, je crois, ceux qui font le plus grand hommage à la putain, pour n’en citer que quelques uns Toulouse-Lautrec, Degas, Picasso …

(2) Je crois qu’il y a un ou deux ans (je commencais mon métier de camgirl), il y a eu tout un dossier très bien fait dans Le Monde, à chercher pour ceux qui veulent

(3) En Référence à l’argot de la fin du XIX et début XX et non à une position sociale

5 réflexions au sujet de « Ode à la putain »

  1. Dans la saison 3 de l’excellente série Borgen, le thème de la vision politiquement correcte de la prostitution est fort intelligemment abordé, et surtout la confrontation de ladite vision avec le quotidien des prostituées (après vérification, c’est l’épisode 5, celui qui s’appelle « tu ne commettras point d’adultère »).

    Si tu ne l’as pas vu, je te le recommande, comme je te recommande d’ailleurs toute la série, qui a eu l’intelligence de ne pas tirer à la ligne et d’arrêter après 3 saisons.

  2. Merci Francoise pour l info
    j avoue avoir vu passer cette série mais bon y a deux trucs qui me deprime les 140 caracteres de twitter (en meme temps j aime bien) et le fait qu il n y ait que 24 foutues heures dans une journée (mais des fois j aime bien aussi)
    Je vais aller faire un tour pour voir ca au plus vite 🙂
  3. la prostitution on a tendance à la voir que dans la rue mais à bien y réfléchir (et c est la poste que tu sous entends et que je partage) beaucoup de choses sont faites sous la contrainte contre une rémunération plus ou moins dévalorisante, à commencer par le travail …
    Mais c est là une autre question. Un point qui m importe plus, autant je considère cam girl une activité tout autant respectable qu une autre, autant le modèle économique des plateformes qui les hébergent m interroge. N est ce pas là une forme de proxénètisme quasi obligatoire qui en plus impose de donner toujours plus pour garantir un revenu minimal ? Je ne sais pas quelle est la part de cet hébergeur mais elle sera toujours trop importante. N y a t il jamais eu d initiative de cam girls pour monter leurs propre serveurs / services de diffusion et être totalement indépendantes ?
  4. Pour moi camgirl c est clairement de la prostitution certes virtuelle mais bon
    Pour ce qui est des plateformes elles se servent autant sur la camgirl ou le camboy que sur le client … et ils se servent 🙂
    Apres personne nous oblige à passer par une plateforme, Skype est aussi tres bien, l avantage de la plateforme c le monde qu elle amène 🙂
    Pour ce qui est d un regroupement de camgirl je pense que ca doit exister (ou pas) m c aussi un peu la loi de la jungle comme ds tout commerce
    il reste donc skype et autres services de discussion video instant 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.